typo3conf/ext/e_magineurs/res/opus/ressources/images/interface/opus.png Flux RSS des actualités2979028fr_FRChambre d'agricultureTue, 23 Apr 2024 20:41:05 +0200Tue, 23 Apr 2024 20:41:05 +0200TYPO3 EXT:newsnews-140926Tue, 16 Apr 2024 14:20:00 +0200Cultiver des espèces en y associant des plantes compagnes https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/cultiver-des-especes-en-y-associant-des-plantes-compagnes/Quels effets sur les bioagresseurs ? Où en sont les connaissances aujourd'hui ?Les cultures associées présentent des atouts pour répondre aux enjeux environnementaux et économiques auxquels l'agriculture fait face. Cette pratique peut notamment contribuer à réguler certains bioagresseurs (ennemis des cultures) et à limiter les intrants. Cependant, la pratique se développe généralement peu en dehors de l’agriculture biologique. Cette faible adoption peut s’expliquer par un manque de connaissances quant à l’effet des associations sur les bioagresseurs, aux aspects techniques de leur conduite (techniques de semis, de désherbage, de récolte...), à la disponibilité en matériel adapté et aux possibilités de débouchés...

Des travaux ont déjà été menés. Par exemple, différents essais, menés notamment par Terres Inovia et des Chambres d’agriculture, ont montré que l’association du colza à des légumineuses à l’automne, permettait une réduction des dégâts de grosses altises et charançons du bourgeon terminal.

 

Enseignements de deux projets récents, conduits entre 2020 et 2023


-    ICIBA a étudié les associations à base de blé et de légumineuses et leurs effets sur la régulation des pucerons des céréales et des cicadelles, vecteurs de la jaunisse nanisante de l'orge (JNO) et de la maladie des pieds chétifs en région Centre Val de Loire.

Les cultures associées ont permis de limiter les vols de pucerons à l’automne et ont également favorisé certains auxiliaires tels que les punaises Anthocoridae ou les carabes. Cependant, bien que les essais semblent montrer une plus forte présence de JNO sur les bandes de blé pur par rapport au blé associé, les données sont insuffisantes pour conclure statistiquement.

-    W-Solent a étudié les associations à base de lentille et leurs effets dans la régulation des adventices en régions Pays de la Loire et Bretagne. 

Il en ressort que les modalités les plus efficaces pour limiter la croissance des adventices sont celles associant l’orge à 20 kg/ha et l’avoine à 25 kg/ha, qui permettent dans 60 à 85% des essais de limiter la biomasse des adventices par rapport au témoin. En revanche, les associations avec de la cameline et du lin, de la moutarde (4 kg/ha) ou du blé tendre (25 kg/ha) ont plutôt eu tendance à augmenter la biomasse des adventices par rapport à la modalité en pure.

Comme toutes les techniques alternatives aux phytosanitaires, l’association de cultures présente une efficacité très dépendante du contexte géographique et climatique. Les réponses produites par ces deux projets, si elles dessinent des tendances, demandent à être renforcées. W-Solent conclut qu’il s’agirait de trouver des densités optimales de semis pour à la fois contrôler les adventices et limiter le risque de verse de la lentille sans pénaliser le rendement. Les projets ont également mis en avant qu’il fallait travailler sur d’autres points techniques comme la recherche de stratégies de désherbage adaptées, la gestion de la concurrence des plantes compagnes qui peut occasionner des pertes sur la culture de rente, les critères pour faciliter le tri et pouvoir valoriser une double récolte. 

Une enquête pour cerner les besoins
En tant que producteur de cultures associées, vous avez de la connaissance experte qui peut être valorisée. En tant que conseiller de terrain, vous avez probablement conduit des essais, mené des tests, produit des fiches techniques qui mériteraient d’être portés à connaissance. Valoriser ces connaissances et références est l’objectif du projet ASSOPROTECT*, débuté en janvier 2024.  
Dans le cadre de ce projet, nous avons conçu deux enquêtes, l’une à destination des agriculteurs l’autre aux conseillers. Aidez-nous à cerner vos besoins en connaissances sur les associations de cultures en scannant le QR code ci-dessous. Que vous produisiez ou conseilliez des cultures associées ou non, nous vous invitons à y répondre avant le 30 avril.

Cela vous prendra environ 20 minutes.  Une synthèse des réponses des deux enquêtes sera produite et transmise aux personnes qui nous laisseront leur contact en fin de questionnaire. Nous remercions d’avance tous ceux qui voudront bien consacrer un peu de leur temps à cette enquête.
 

Le questionnaire destiné aux agriculteurs

Le questionnaire destiné aux conseillers

 

*ASSOPROTECT, est conduit par les Chambres régionales d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, du Centre-Val de Loire, des Pays de la Loire et de Bretagne, les Chambres départementales de la Dordogne, de la Charente-Maritime, des Deux Sèvres, des Pyrénées Atlantiques, de la Haute-Vienne, de l’Indre, de l’Eure-et-Loir et du Jura ainsi que la FDGEDA du Cher sur les années 2024 et 2025.

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140923Tue, 16 Apr 2024 13:45:00 +0200Alerte aux vols de GPS sur les engins agricoleshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/alerte-aux-vols-de-gps-sur-les-engins-agricoles/La plupart des vols ont lieu sur des engins agricoles non verrouillés, stationnés en extérieur ou dans des hangars non fermés à clé. Les préjudices subis pour les exploitants sont importants.Plusieurs faits ont été signalés à Saint-Gelais, Luché-sur-Brioux, Saint-Martin-d'Entraigues, Saint-Aubin-le-Cloud, Villemain, La Chapelle-Saint-Laurent, Saint-Symphorien. 

Les départements de la Vienne, de la Charente et de la Charente-Maritime sont également touchés par ce phénomène.

Pour votre information, il existe divers moyens (techniques ou astuces) pour compliquer la tâche des malfaiteurs dans la commission de ce type d'exaction.

  

 

Rappel :

La gendarmerie des Deux-Sèvres dispose d'un réseau sûreté qu'elle peut mettre à disposition des agriculteurs qui souhaitent sécuriser leurs exploitations. Il suffit pour cela de prendre contact avec la brigade locale. Cette offre de service est gratuite.
 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140767Thu, 11 Apr 2024 10:30:00 +0200La Chambre d'agriculture recrute !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-85/Un(e) Conseiller(ère) d'entreprise en CDI (F/H)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9 ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_conseiller_entreprise17”]]>EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-140768Thu, 11 Apr 2024 10:30:00 +0200La Chambre d'agriculture recrute ! https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-86/Un(e) Conseiller(ère) d'entreprise en CDI (F/H)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9 ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_Conseiller_entreprise_79”]]>EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-140772Thu, 11 Apr 2024 09:50:00 +0200Printemps à la fermehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/printemps-a-la-ferme-18/La nouvelle programmation du Printemps à la ferme est lancée !Le Printemps à la ferme c'est quoi ? Ce sont des rencontres avec nos agriculteurs, des activités pour toute la famille, la découverte de bons produits et de terroirs, du 1er avril au 30 juin
Ateliers, marchés à la ferme, dégustations insolites, portes-ouvertes, concerts à la ferme ... 

Toute la programmation en Charente-Maritime ici !

Toute la programmation en Deux-Sèvres ici !

]]>
Tourisme ruralBienvenue à la fermeCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140731Wed, 10 Apr 2024 13:30:00 +0200PAT La Rochelle - Aunis - Ré : une étude sur la filière céréales et légumineuses https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pat-la-rochelle-aunis-re-une-etude-sur-la-filiere-cereales-et-legumineuses/Merci pour le temps que vous accorderez à ce questionnaire, nécessaire pour connaître vos attentes réelles et celle de la filière ! 

 

Dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT) La Rochelle - Aunis -Ré, la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime  et des Deux-Sèvres, Bio Nouvelle-Aquitaine (GAB 17) et le Collectif Fermes Urbaines réalisent une enquête auprès des producteurs de la filière céréales et légumineuses sur le territoire. Cette enquête vient compléter une étude plus large sur l'ensemble des productions locales.

L'objectif est de relever les besoins et attentes liés à la production de céréales et légumineuses, comprendre le fonctionnement et connaître les synergies communes afin de mutualiser des actions facilitatrices en faveur des producteurs.
 
Afin de répondre au mieux aux besoins, nous vous sollicitons, acteurs de la production, pour répondre à ce questionnaire : Étude producteurs céréales et légumineuses.
  

La durée du questionnaire est de 5 minutes environ.
 

]]>
Grande cultureCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140617Mon, 08 Apr 2024 09:50:00 +0200Stages de seconde : entreprises agricoles, publiez vos offres maintenant !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/stages-de-seconde-entreprises-agricoles-publiez-vos-offres-maintenant-1/Dès juin prochain, les élèves des classes de seconde générale et technologique devront faire un stage d'observation obligatoire en milieu professionnel. Une initiative gagnant-gagnant à laquelle les agriculteurs peuvent participer pour présenter leur savoir-faire et susciter des vocations !Intégrée au programme de l'établissement, la séquence d'observation permet aux élèves de seconde générale et technologique d'approfondir leur exploration des métiers.

Elle vise à renforcer leurs décisions en matière d'orientation en leur offrant la possibilité d'évoluer dans un environnement professionnel. Cette expérience favorise le développement du sens de l'engagement et de l'initiative chez les élèves, tout en les aidant à clarifier leurs aspirations scolaires et professionnelles. Au-delà du simple choix d'orientation, elle encourage l'acquisition d'une culture économique et professionnelle plus globale.

3 étapes distinctes sont prévues pour un dépôt facilité :
•    Déposez votre offre : vous pouvez facilement déposer une offre, la modifier, et la dupliquer.
•    Répondez aux candidatures : dès qu'un élève candidate, vous pouvez accepter ou non sa candidature. L'élève est informé et valide à son tour. L’établissement scolaire est également informé.
•    Validez votre convention : cette convention est pré-remplie et à signer en ligne par le professionnel accueillant et le chef d'établissement. Une fois imprimée, cette convention est signée par l'élève et son/ses représentant(s) légaux.


Le stage s’étalera sur 1 ou 2 semainespendant le dernier mois de l’année scolaire et ce, sur le temps scolaire. Calquées sur la période des épreuves terminales du baccalauréat général et technologique, les dates varieront donc d'une année à une autre.


Pour l’année scolaire 2023-2024, les stages en entreprise se dérouleront du 17 au 28 juin 2024 inclus.

> Déposez votre offre !

 

]]>
Formation - EmploiEmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140472Wed, 03 Apr 2024 13:30:00 +0200La Chambre d'agriculture recrute ! https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-84/Un(e) responsable du pôle gestion de l'eau et pratiques agricoles (F/H)Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser avant le 19 avril 2024 à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9
ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_Responsable_pole_gestion_eau”.]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140441Wed, 03 Apr 2024 09:50:00 +0200Journée annuelle du réseau « + de 17 dans nos assiettes »https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-annuelle-du-reseau-de-17-dans-nos-assiettes/Le 26 mars, la mairie de Geay a accueilli la 3ème journée annuelle de réseau de la marque départementale « + de 17 dans nos assiettes »Créée par le Département de la Charente-Maritime en 2020, elle est co-animée avec la Chambre d'agriculture 17-79.

Elle réunit 127 agriculteurs et artisans de la Charente-Maritime qui garantissent que 100 % de leur production sous marque est originaire de Charente-Maritime et que les recettes qu'ils proposent aux consommateurs contiennent au moins 75 % d'ingrédients locaux et 100 % d'ingrédients français quand ces derniers peuvent être produits sur le territoire national.

Après avoir travaillé les années précédentes sur les attentes des producteurs et artisans, sur l'optimisation de l'utilisation des outils numériques, le focus a été mis cette année sur l'économie des exploitations.

Lors de cette journée « Ré-imaginer sa commercialisation en circuit court » se sont succédés 3 ateliers d'échange, proposés par Céline Marsollier, conseillère d'entreprise et Céline Sourisseau, conseillère emploi formation, toutes deux à la Chambre d'agriculture 17-79 et Juliette Raynal, coach en communication numérique :
-    Calculer son prix de revient pour mieux gagner sa vie
-    Comment développer sa commercialisation dans un contexte incertain en répondant aux attentes des consommateurs, pour les rassurer et les convaincre ?
-    Décrire sa clientèle pour mieux cibler sa communication numérique


Plus d'information sur la marque auprès de Charles Horgue au 06 32 13 30 41, et sur le site : manger17.fr
 

]]>
Circuit court et vente directeCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140431Wed, 03 Apr 2024 09:00:00 +0200MAEC : des réunions d'information sur les zones intermédiaires https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-des-reunions-dinformation-sur-les-zones-intermediaires/Une nouvelle campagne de contractualisation s’ouvre avec la Télédéclaration PAC 2024.Basé sur le volontariat, ces contrats d’une durée de cinq ansvous apportent une contrepartie financière pour la mise en place de pratiques favorables au maintien de l’élevage et/ou au développement de pratiques vertueuses pour l’environnement.

 

 

 

 

Des réunions d'informations sont organisées :

  • Le jeudi 11 avril à 14h à Bressuire (Campus des Sicaudières)
  • Le vendredi 12 avril à 10h (Chambre d'agriculture - antenne de Parthenay)

 

Contact : julie.cadu@remove-this.cmds.chambagri.fr

 

   

 

 

 

]]>
EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140415Tue, 02 Apr 2024 16:00:00 +0200La Chambre d'agriculture recrute !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-83/Un(e) Conseiller(ère) Agro-Foresterie H/F en CDD de 2 ans.Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser, avant le 15 avril 2024, à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9 ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_conseillerAgroforesterie_042024”]]>EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-140411Tue, 02 Apr 2024 10:30:00 +0200Les ateliers climat du Melloishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-ateliers-climat-du-mellois/La communauté de communes de Mellois en Poitou organise des ateliers climat. L'objectif de ces ateliers est de poursuivre collectivement l'écriture du plan d'actions opérationnel du Plan Climat Air Energie Territoire (PCAET), en approfondissant les actions que chacun peut porter pour l'atténuation ou l'adaptation au changement climatique. 

Les dates :

  • 3 avril à 17h - Brioux-sur-Boutonne, salle la Boutonnaise
  • 18 avril à 17 - Celles-sur-Belle, salle des fêtes de Saint-Médard
  • 23 mai à 17h - Lezay, salle des fêtes
  • 5 juin à 17h - Chef-Boutonne, salle Raymond Quiard



Ces ateliers sont ouverts à tous les acteurs du territoire. Le monde agricole est fortement incité à y participer en raison des nombreuses actions en lien aux pratiques agricoles.

Si besoin, des informations complémentaires sur le PCAET, des informations sont disponibles sur le site internet de la communauté de communes ou contactez Noémie BOIVINEAU, Chargée de mission Climat Air Énergie - 05 49 29 22 89

 

]]>
EnvironnementCharente-Maritime
news-140456Mon, 25 Mar 2024 13:00:00 +0100L’Œdicnème criard, un nicheur au sol précoce et discrethttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/loedicneme-criard-un-nicheur-au-sol-precoce-et-discret/L’œdicnème criard, surnommé localement courlis de terre, est un échassier terrestre menacé des plaines agricoles du Poitou-Charentes. Une vigilance des agriculteurs participe à sa sauvegarde.L’œdicnème criard affectionne les terrains pierreux à végétation rase ou absente, comme les cultures de printemps, les vignes ou les carrières. C’est un oiseau très difficile à repérer au sol. L’adulte a un plumage couleur sable, avec de grands yeux jaunes et des pattes jaunes. Ses œufs gris moucheté, pondus à même le sol, ressemblent à s’y méprendre aux cailloux voisins. Et les poussins, grisonnants et rayés, se tapissent au sol dès la naissance pour échapper aux prédateurs. En journée, l’adulte couve ou surveille ses poussins et s’alimente à proximité du nid (au menu coléoptères, lombrics, limaces…). Les nuits de mars à août, il s’adonne à des sérénades bruyantes qui lui valent son nom.

Bien camouflé mais malgré tout menacé


Le courlis de terre est en déclin en France et en Europe. Il est très présent en Poitou-Charentes qui accueille environ 20 % de la population française.
Oiseau migrateur (il passe l’hiver en Afrique et en Espagne), il revient en mars chez nous pour se reproduire. Si son art du camouflage le protège des prédateurs, il est aussi difficile à voir lors des travaux agricoles. Il y a donc des risques de destruction accidentelle au printemps jusqu’en début d’été (semis, binage, hersage, traitements). La période sensible s’étale d’avril à fin juillet.

 


Que faire pour le protéger


Lors des travaux, vous êtes les plus à même de repérer un nid ou des poussins. Cette année particulièrement, les assolements sont fortement perturbés par les conditions climatiques et les semis ont pris beaucoup de retard. Sur certains secteurs, il est possible que des œdicnèmes aient déjà commencé à nicher lors des semis. La vigilance sera donc particulièrement de mise.


Le comportement des adultes peut vous aider : si vous observez un oiseau couché sur le sol qui fuit en courant à faible distance devant le tracteur, attention il y a sûrement un nid ou des poussins. Les oiseaux qui ont leurs œufs à proximité attendent bien souvent la dernière minute pour fuir. De même si vous observez, lors des travaux agricoles, des oiseaux à plusieurs reprises au même endroit dans votre parcelle entre mars et août, le couple est probablement cantonné et à sûrement un nid ou des poussins.


Marquez la zone d’un repère bien visible (2 jalons ou plus à au moins 10 mètres du nid pour ne pas attirer les prédateurs) afin de l’éviter aux prochains passages d’outils. Vous pouvez aussi contacter une association de protection de la nature pour vous aider à repérer les nids et poser des jalons. Et contacter la coordinatrice départementale, Jennifer FABRE, pour lui communiquer vos observations (couple, œufs, poussins) – jennifer.fabre@remove-this.lpo.fr – 06 26 94 44 32. 
 

]]>
BiodiversitéCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-140073Mon, 25 Mar 2024 13:00:00 +0100Fonds d'urgence bio 2024https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fonds-durgence-bio-2024/Le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a décidé de mettre en place un nouveau dispositif d’indemnisation exceptionnel pour aider à résoudre les difficultés les plus urgentes des exploitations agricoles biologiques. 

 

Les demandeurs qui souhaitent bénéficier de cette mesure de soutien doivent répondre, entre autres, aux critères suivants :

  • être spécialisé à 100% en Agriculture Biologique à la date du dépôt de la demande d’aide

OU

  • être certifié en Agriculture Biologique et/ou en conversion et spécialisé en agriculture biologique à plus de 85%, c’est-à-dire pouvant justifier d’un chiffre d’affaires issu de l’agriculture biologique représentant plus de 85% du chiffre d’affaires total de l’exploitation sur l’exercice indemnisé;
     
  • avoir subi :

* une perte d’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable établie par un expert-comptable;
 OU 
*une perte de Chiffre d’Affaires sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable.

L’exercice indemnisé est l’exercice comptable du demandeur clôturé entre le 1er juin 2023 et le 31 mai 2024.

La référence générale correspond à la moyenne des deux exercices comptables du demandeur clôturés entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2020.

L’aide compensera jusqu’à 50 % de la perte d’EBE, et devra représenter un montant minimum de 1 000 €. L’aide sera plafonnée à 30 000 € par exploitation, ce plafond étant porté à 40 000 € pour les jeunes agriculteurs et nouveaux installés. Un stabilisateur budgétaire pourra être appliqué dans le cas où les demandes éligibles dépasseraient l’enveloppe budgétaire.

La demande d'aide est à effectuer en ligne du 25 mars au 19 avril 2024 à 14h, heure de la métropole (clôture du téléservice).

> Accédez au téléservice

 

Plus d'informations sur le dispositif sur le site de FranceAgriMer.

]]>
Agriculture biologiqueCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139770Tue, 19 Mar 2024 15:00:00 +0100Des dérogations pour la BCAE 7, la BCAE 8 et l'éco-régime !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-derogations-pour-la-bcae-7-la-bcae-8-et-leco-regime/Les conditions météorologiques de l'automne et du printemps ont poussé l'Etat Français à proposer différentes dérogations pour la BCAE 7, la BCAE 8 et l'éco-régime (voie des pratiques). Il s'agit d'une reconnaissance pour cas de force majeure. Ces dérogations ne valent que pour les territoires reconnus pour cas de force majeure, ce qui est le cas pour la Charente-Maritime et les Deux-Sèvres.

BCAE 7 : procédure et demande individuelle 

Rappel : 
•    Critère annuel : 2 cultures principales successives sur un minimum de 35 % des Terres Arables cultivées (ou implantation, semis, d'une culture secondaire)
•    Critère pluriannuel : Minimum 2 cultures différentes sur 4 ans, vérifié en 2025 (ou implantation, semis, d'une culture secondaire)

Dérogation 2024 :
•    Critère annuel : si impossibilité d'implanter une culture d'hiver (qui aurait été la culture principale de 2024) pour respecter l'engagement, possibilité de prendre en compte la culture d'hiver qui aurait dû être déclarée à la PAC 2024.

•    Critère pluriannuel : il reste à respecter, pas de dérogation ! (donc vérification en 2025)

Eco-Régime : procédure et demande individuelle 

Rappel :
•    Voie des pratiques
•    Voie de la certification 
•    Voie des Infrastructures Agroécologiques

Dérogation : 
•    Prise en compte possible de la culture d'hiver que l'exploitant aurait dû implanter, dans les zones ou les cultures d'automne n'ont pas pu être implantées car les sols étaient impraticables.

 

Conséquence pour ces 2 dérogations :  la prise en compte de la culture d'hiver vaudra pour l'ensemble des aides (et non pas uniquement pour la BCAE 7 et l’éco-régime), la culture réellement implantée ne sera pas considérée pour la campagne 2024 (aide couplée végétale et animale, assurance récolte, ICHN, MAEC).

Formalisme : 
•    Lors de la déclaration PAC 2024 , il conviendra de déclarer le couvert réellement en place, ou la culture prévue au printemps, pour éviter les feux rouges dans le 3STR
•    Faire une demande (individuelle) de reconnaissance de cas de force majeure sur les parcelles sur lesquelles il était prévu d'implanter des cultures d'hiver et pour lesquelles la culture de printemps ne permet pas de respecter la BCAE 7 ou d'atteindre le nombre de points attendus pour l’éco-régime. Joindre à la déclaration les informations, numéro d'ilot et de parcelles + cultures initialement envisagées, soit par le bloc note de Télépac, soit en PJ de la déclaration, soit par courrier. En cas d'envoi par courrier respecter un délai de 30 jours ouvrés à partir du semis de la culture de printemps (maximum 15 août 2024).

 

BCAE 8 : Procédure simplifiée, pas de demande individuelle à réaliser

Rappel :

  • Maintien des particularités topographiques avec interdiction de taille des haies, arbres et bosquets entre le 16/03 et 15/08
  • Présence d'un % minimal de terres arables dédié à des éléments favorables à la biodiversité


Dérogation 2024 :

  • Le début de l'interdiction de la taille des haies et des arbres est reportée au 16 avril 2024 et prend fin au 15 août 2024
  • L'atteinte des 4% des terres arables de l'exploitation peut être réalisé avec :

- Des éléments et surfaces non productifs (IAE) (pas de changement)
- Des cultures fixatrices d'azote (coef 1) cultivées sans produit phytosanitaire (pas de changement)
- Des cultures dérobées (coef 1) cultivées sans produit phytosanitaire (en 2023 : présence obligatoire des cultures dérobées pour la BCAE 8 du 16 septembre au 10 novembre inclus en 79)

NB : ce décalage est possible sous réserve du respect de la réglementation environnementale liées aux espèces protégées (qui interdit la destruction de leur habitat ou de leur nid). Si l’agriculteur a un doute ur ce point, il est conseillé qu’il se rapproche du service environnement de sa DDT(M) pour confirmer le risque et dans ce cas étudier les solutions alternatives possibles.

Au titre de la BCAE 8 il convient de rappeler que tout élément topographique qui aurait été détruit par une tempête mais dont l'exploitant doit assurer le maintien (haie ou bosquet), devra par ailleurs être replanté par l'exploitant.

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139843Tue, 19 Mar 2024 12:00:00 +0100Influenza Aviaire : amélioration de la situation sanitairehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-amelioration-de-la-situation-sanitaire/Cette amélioration permet d'abaisser le niveau de risque « élevé » au niveau « modéré ».Compte tenu de la situation très favorable, même si les migrations remontantes ne sont pas encore totalement terminées, le Ministère de l’agriculture a répondu favorablement aux demandes fortes des professionnels d’assouplir les mesures de prévention contre l’Influenza Aviaire (Cifog).
 
Ainsi, depuis 18 mars 2024 les 2 arrêtés ci-dessous entrent en vigueur :

- La possibilité pour les éleveurs situés en ZRP ou ZRD de déroger à la mise à l’abri toujours en vigueur, pour les canards de plus de 42 jours, sur avis du vétérinaire (avis à consigner dans le registre d’élevage)
- Le maintien pour ces éleveurs dérogataires du dépistage obligatoire 72 heures maxi avant mise en gavage sur 20 animaux.
- la sortie des autres volailles sans restriction hors ZRP et sous condition en ZRP. Dans les ZRP, les poules pondeuses élevées en plein air, les dindes de plus de 8 semaines et, les poulets de chair et les pintades de plus de 6 semaines peuvent sortir sur parcours pour des motifs de bien-être animal.
 

]]>
Influenza aviaireCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139460Mon, 11 Mar 2024 09:50:00 +0100EVA 17 : après la plantation, la taillehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/eva-17-apres-la-plantation-la-taille/Mercredi 6 mars, les planteurs bénévoles du programme EVA 17, un dispositif d’aide à la plantation d’arbres en Charente-Maritime, étaient réunis à Cozes dans le sud du département pour un atelier de taille en guise de clôture de la saison.La démonstration a eu lieu chez Alexis Moreau, sur une parcelle viticole en agriculture biologique dotée de 520 mètres linéaires de haies plantées entre décembre 2021 et février 2022. Il s’agissait pour les participants d’apprendre à obtenir, à coups de sécateur bien affutés, une haie structurée et répondant aux objectifs fixés (bois énergie, brise-vent, etc.).


La Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres et le Département sont partenaires depuis 2000 sur ce programme EVA 17. Dans son intervention, Michel Amblard, élu de la Chambre d’agriculture, s’est félicité de voir ces arbres plantés en nombre et entretenus, soulignant au passage leur bénéfice pour la biodiversité du territoire.

 

 

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139318Wed, 06 Mar 2024 13:45:00 +0100La Chambre d'agriculture recrute !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-81/Un(e) assistant(e) en CDD.Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9
ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_Assistante_mars2024”]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139320Wed, 06 Mar 2024 13:45:00 +0100La Chambre d'agriculture recrute !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-recrute-82/Un(e) conseiller(e) agronomie-productions végétales (F/H) en CDI Dossier de candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) à adresser avant le 30 mars 2024 à Monsieur le Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 1779 – 2 avenue de Fétilly 17074 LA ROCHELLE Cedex 9
ou par mail recrutement@remove-this.na.chambagri.fr sous la référence “CIA1779_xxxxxxx”]]>
EmploiCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139297Wed, 06 Mar 2024 10:30:00 +0100Charente-Maritime : mise en place de rendez-vous à destination des exploitants agricoles afin d'apporter un traitement individualisé à leurs demandeshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/charente-maritime-mise-en-place-de-rendez-vous-a-destination-des-exploitants-agricoles-afin-dappo/Afin de permettre une prise en charge personnalisée des agriculteurs et un échange sur les difficultés que rencontre l’exploitation, le Président de la République s’est engagé sur un traitement rapide et en proximité avec l’organisation « au plus près du terrain » de permanences agricoles.Dès le 1er mars, le préfet de la Charente-Maritime invite les exploitants agricoles à solliciter un rendez-vous auprès des services de l’État en département au numéro suivant 05 16 49 62 02 ou par mail à l’adresse ddtm-soutien@charente-maritime.gouv.fr afin d’être reçus individuellement dans les locaux de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) à la Rochelle, ou en sous-préfectures de Jonzac, Rochefort, Saintes ou Saint-Jean-d’Angely.

Les exploitants seront accueillis par des agents de la DDTM et les autres services susceptibles d’apporter des réponses concrètes : DDFIP, MSA, Chambre d’agriculture, etc. Ces temps d’échanges permettront d’aborder notamment les difficultés administratives, techniques, financières ou de trésorerie ainsi que les situations de mal-être. L’agriculteur pourra être renseigné, conseillé et/ou orienté afin qu’une réponse lui soit effectivement apportée.

Pour les agriculteurs qui en exprimeront le besoin, un suivi dans la durée pourra être proposé dans le cadre de la cellule d’accompagnement des agriculteurs en difficulté.

]]>
Charente-Maritime
news-139283Tue, 05 Mar 2024 10:30:00 +0100Ateliers : accompagnement des projets en diversificationhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ateliers-accompagnement-des-projets-en-diversification/Vous avez un projet de diversification ? Participez à nos ateliers en groupe sur les thématiques suivantes : vente directe, transformation, accueil à la ferme, hébergement à la ferme, réseau Bienvenue à la ferme ...L'objectif de ces ateliers est d'identifier les points importants pour mener à bien son projet de diversification.

 

Agenda Janvier à Juin 2024

HébergementAccueil à la fermeVente directeTransformationréseau Bienvenue à la ferme
16 janvier - 10h26 janvier - 10h18 janvier - 14h23 janvier - 14h8 janvier - 14h
22 février - 14h20 février - 14h13 février - 10h19 février - 10h5 février - 10h
14 mars - 10h28 mars - 14h18 mars - 14h20 mars - 14h7 mars - 14h
10 avril - 14h22 avril - 10h11 avril - 10h18 avril - 10h3 avril - 10h
-30 mai - 14h22 mai - 14h--
5 juin - 10h14 juin - 10h21 juin - 10h18 juin - 14h6 juin - 14h

 

Programme

Hébergement à la ferme :
• Réfléchir à son projet
• Urbanisme et statuts (juridiques, fiscaux, sociaux)
• Présentation des différents types d’hébergement
• Le classement et les labels (dont Bienvenue à la Ferme)

Accueil à la ferme ; ferme pédagogique :
• Réfléchir à son projet
• Urbanisme et statuts (juridiques, fiscaux et sociaux)
• Les différentes activités d’accueil, leurs caractéristiques et fonctionnements

Démarrer la vente directe :
• Réfléchir à son projet
• Connaître le consommateur et la concurrence
• Les obligations réglementaires s’appliquant au projet (réglementation commerciale, étiquetage, signalétique, accessibilité, hygiène)
• Les différents modes de commercialisation en circuits-courts
• Bien vendre

Transformer ses produits à la ferme :
• Réfléchir à son projet
• La règlementation sanitaire, le paquet hygiène
• Les grands principes de la conception d’un laboratoire
• Les grandes étapes

Réseau Bienvenue à la ferme :
• Qu’est-ce que le réseau Bienvenue à la ferme ?
• Bienvenue à la ferme en Deux-Sèvres et en Charente-Maritime
• Les missions du réseau
• La charte éthique et les cahiers des charges

Un atelier, qu'est-ce que c'est ?

Un temps d'informations et d'échanges d'environ 2h sur différentes thématiques, au format webinaire. 
Il s'agit d'une première approche et non d'une formation
Le programme de chaque atelier est détaillé à l'intérieur


Contact pour l'inscription

Envoyez un mail à lucie.geoffrion@remove-this.cmds.chambagri.fr  avec vos coordonnées, une présentation de votre projet ainsi que les dates et ateliers auxquels vous souhaitez participer.

Vous recevrez par mail, la veille de l'atelier, le lien de connexion à la visioconférence.
 

]]>
Agritourisme et vente directeCircuit court et vente directeCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139210Mon, 04 Mar 2024 10:30:00 +0100Réforme de l’assurance récolte : désignation des interlocuteurs agréés pour la campagne 2024https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reforme-de-lassurance-recolte-designation-des-interlocuteurs-agrees-pour-la-campagne-2024-1/La réforme de l’assurance récolte, qui est entrée en vigueur au 1er janvier 2023, conformément à l’engagement du Président de la République, permet à chaque agriculteur de bénéficier d’une indemnisation par la solidarité nationale (ISN) lorsqu’un aléa climatique cause des pertes de récolte d’ampleur exceptionnelle sur son exploitation.En 2024, une nouvelle étape est franchie avec le déploiement du réseau des interlocuteurs agréés, qui simplifie l’accès à l’ISN pour les exploitants agricoles.

Ce réseau, constitué des entreprises d’assurance commercialisant des contrats d’assurance récolte subventionnables, a pour mission de gérer et verser l’ISN des productions non assurées dans plusieurs situations à compter de la campagne 2024 :

  • Pour les exploitants déjà partiellement assurés via un contrat d’assurance récolte subventionnable couvrant une partie des surfaces de leur exploitation, le réseau des interlocuteurs agréés interviendra pour le compte de l’État pour gérer et verser l’ISN pour la plupart de leurs productions non-assurées ;
  • Pour les éleveurs dont les prairies ne sont pas assurées via un contrat d’assurance récolte subventionnable, le réseau des interlocuteurs agréés interviendra pour gérer et verser l’ISN sur les prairies de leur exploitation.
     

Dans ces situations, les agriculteurs doivent désigner en ce début de campagne leur interlocuteur agréé pour que ceux-ci puissent assurer la gestion des sinistres climatiques qui interviendront au cours de l’année 2024 sur les surfaces non assurées de leur exploitation et leur verser le cas échéant l'ISN.

Cette démarche de désignation est à réaliser sur une plateforme en ligne ouverte depuis le 1er mars 2024, et ce :

  • Jusqu’au 31 mars 2024 pour les exploitants déjà partiellement assurés.
    Cette première échéance est définie de façon à ce que ces exploitants puissent identifier d’ici le tout début du printemps leur interlocuteur agréé et qu'ils puissent être informés par ce dernier des modalités de gestion des sinistres sur leurs cultures avant que surviennent les premiers aléas climatiques de l’année ;
     
  • Jusqu’au 15 mai 2024 pour les éleveurs non assurés (date prévisionnelle).
    Cette deuxième échéance, concordante avec la campagne de déclaration TelePac, a vocation à laisser suffisamment de temps aux exploitants concernés pour effectuer cette démarche de désignation de leur interlocuteur agréé chargé de la gestion de l’ISN pour leurs prairies non assurées. La procédure sera désormais plus simple pour percevoir une indemnisation une fois effectuée la désignation de son interlocuteur agréé.

 

> Accédez à la plateforme de désignation des interlocuteurs agréés.

 

En synthèse :

Vous exploitez des prairies et/ou votre exploitation est couverte en partie seulement par un contrat d'assurance multirisques climatiques subventionnable pour la récolte ou vendange 2024 ? 

Dans ces situations, la désignation de votre interlocuteur agréé est indispensable pour bénéficier de l'ISN en cas d'aléa climatique d'ampleur exceptionnelle au cours de l'année 2024 sur vos productions non assurées. 

 

Exemples :

 

Cas-typeDémarche nécessaire pour désigner son interlocuteur agrééInterlocuteur agréé
Exploitation :
•    100 ha en grandes cultures, assurés
NonSon assureur
Exploitation :
•    90 ha en grandes cultures, assurés
•    10 ha en grandes cultures non assurés
OuiSon assureur
Exploitation :
•    100 ha en prairies, non assurés
OuiL’assureur (disposant de la capacité technique d’expertise en prairies) de son choix.
Exploitation :
•    10 ha en arboriculture, non assurés
NonSa DDT(M)
Exploitation :
•    100 ha en grandes cultures, assurés
•    10 ha en arboriculture, non assurés
OuiSon assureur, si celui-ci dispose de la capacité technique d’expertise en arboriculture.
A défaut, sa DDT(M) pour ses ha en arboriculture et son assureur pour ses ha en grandes cultures.
 
Exploitation :
•    100 ha en grandes cultures, non assurés
•    10 ha en arboriculture, non assurés
NonSa DDT(M)
Exploitation :
•    100 ha en grandes cultures, non assurés
•    100 ha en prairies, non assurés

 
OuiPour ses ha en grandes cultures, sa DDT(M).
Pour ses ha en prairies, l’assureur (disposant de la capacité technique d’expertise) de son choix.
Exploitation :
•    100 ha en grandes cultures, assurés
•    100 ha en prairies, non assurés
OuiSon assureur, si celui-ci dispose de la capacité technique d’expertise en prairies.
A défaut, son assureur pour ses ha en grandes cultures et l'assureur de son choix (disposant de la capacité technique d’expertise pour les prairies) pour ses ha en prairies.

 

 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139083Wed, 28 Feb 2024 15:41:13 +0100Un accueil multi-services pour les agriculteurs en difficultéhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-accueil-multi-services-pour-les-agriculteurs-en-difficulte/En prolongement de tous les échanges menés depuis plusieurs semaines avec les organisations agricoles professionnelles, syndicales et mutualistes, les services de l’État se mobilisent pour offrir un accueil multi-services dès cette fin de semaine pour la première édition, ouvert aux agriculteurs sans rendez-vous.Cet accueil est destiné pour l’État à poursuivre la prise en compte des difficultés du monde agricole, pour tendre vers un traitement individualisé et rapide des difficultés rencontrées, en articulation avec les autres dispositifs. Dans les Deux-Sèvres, les services de la DDT et de la DDFIP seront mobilisés, avec l'OFB et le concours de la MSA.

Les premières permanences ont lieu ce vendredi 1er mars de 10 h à 12 h à la sous-préfecture de Parthenay ; de 10 h à 12 h au siège de la DDT à Niort ; de 14 h à 16 h à la sous-préfecture de Bressuire.
 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139077Wed, 28 Feb 2024 14:23:26 +0100Rencontre avec Gabriel Attalhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rencontre-avec-gabriel-attal/Vendredi 24 février, Cedric Tranquard, vice-président de la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, accompagné d'Aurélie Rocheteau, élue de la Chambre d'agriculture 17-79 et des représentants des trois principaux syndicats agricoles, a rencontré le Premier ministre Gabriel Attal lors de son déplacement à RoyanPlusieurs problématiques liées à l'agriculture ont été abordées lors de cette entrevue à laquelle la députée Anne-Laure Babault, la vice-présidente du Conseil départemental de Charente-Maritime Françoise de Roffignac, et Xavier Aerts, directeur départemental des territoires et de la mer 17 assistaient également. La loi Egalim, le revenu des agriculteurs, la simplification administrative, l’installation et la transmission des exploitations, l’état des digues en Charente-Maritime, le stockage de l'eau, la filière cognac ainsi que l’élevage ont été évoqués.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139068Wed, 28 Feb 2024 11:59:16 +0100Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE) – Ouverture des appels à projet 2024https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-competitivite-et-dadaptation-des-exploitations-agricoles-pcae-ouverture-des-appels-a-pr/L’objectif du PCAE est d’améliorer la performance économique, environnementale et sociale des exploitations agricoles en soutenant les investissements par l’octroi de subventions. Il se décline en dispositifs d’aide sous forme d’appels à projets qui sont échelonnés tout au long de l’année. La durée d’un appel à projet est de 3 à 4 mois et peut être reconduit dans l’annéeLes appels à projet ouverts à ce jour sont :
  • Le Plan végétal pour l’environnement (18/12 au 15/03/2024) : Cet appel à projet permet de soutenir les projets d'acquisition de matériels et d’outils numériques permettant la réduction ou la suppression de l’utilisation d’intrants (pesticides, nitrates, eau). Les investissements éligibles sont, par exemple, le matériel de désherbage mécanique, le matériel de semis d’interculture en culture pérenne, le matériel d’entretien des haies, …
     
  • Le Plan de modernisation des élevages (21/02 au 30/06/2024) : cette mesure soutient les projets de construction, rénovation, modernisation, aménagement et équipement de bâtiments d’élevage et de leurs abords.
     
  • Maraîchage, floriculture, pépinière, petits fruits, plantes aromatiques, à parfum et médicinales, houblon et champignons (15/02 au 15/05/2024) : Cette opération vise à apporter son soutien au développement des productions régionales en contribuant également à l’essor des marchés locaux, à favoriser l’installation de nouveaux agriculteurs et de jeunes agriculteurs ainsi que la mise en place de pratiques agro-environnementales. Les abris froids, les filets d’ombrage, les matériels de culture, de désherbage, … font partie des investissements éligibles.
     
  • Protection des cultures contre le gel et la grêle (16/02 au 31/05/2024) : ce dispositif vise à accompagner financièrement les dépenses d’investissement de protection des cultures de plein air contre le gel (tours anti-gel, convecteurs à air chaud, …) et la grêle (filets, radars, …)  en arboriculture et viticulture.

D’autres mesures seront ouvertes courant 2024 et notamment « Transformation et commercialisation ».

Chaque appel à projet est indépendant et possède son propre règlement (calendrier de dépôt, bénéficiaires, taux de subvention, investissements éligibles, justificatifs, …). Il existe des conditions d’éligibilités (Bio, HVE, zones qualité eaux, assurance, prêts d’honneur, primo demandeurs, …) pour pouvoir déposer les demandes de subvention soit par mail, soit en ligne sur Mes Démarches en Nouvelle Aquitaine (MDNA).

Les investissements ne doivent pas débuter avant de déposer sa demande de subvention auprès de la Région. Par la suite, le porteur de projet a entre 2 et 3 ans pour réaliser les travaux, acheter le matériel, déposer la demande de paiement de la subvention.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter votre correspondant départemental Nadège WITCZAK 06.80.98.02.44 pour la Charente-Maritime ou Michel SERRES 06 74 07 90 88 pour les Deux Sèvres.

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139019Tue, 27 Feb 2024 15:41:53 +0100Concours Général Agricole des vins du Sud-Ouest à Parishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-des-vins-du-sud-ouest-a-paris/Sur 64 vins IGP Charentais qui se sont présentés au CGA vins, 37 ont été présélectionnés et 18 ont été médaillésSamedi 24 février, s’est déroulé avec un peu de retard, le Concours Général Agricole des vins du Sud-Ouest à Paris. 

La chambre d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres était présente à ce CGA vins. Sandrine Lucas, œnologue à la chambre, participait comme commissaire à la dégustation des vins IGP Charentais.  

Cette année, des 64 vins IGP Charentais qui se sont présentés au CGA vins, 37 ont été présélectionnés et 18 ont été médaillés.  

 



SCEA Domaines des Princes (3 médailles)

Doni D SAS (3 médailles)

EARL Thibeau (2 médailles)

SARL Les Vignobles Laurie et Guillaume Arrivé (1 médaille)

SCEA Le Talmondais (1 médaille)

Distillerie de la Tour (1 médaille)



SCA Océalia (1 médaille)

Domaine Elisabeth (1 médaille)

SCEA Domaines des Princes (1 médaille)

SCEA le Talmondais (2 médailles)

SARL Les Vignobles Laurie et Guillaume Arrivé (2 médailles)


Félicitations à tous. 

]]>
Charente-MaritimeDeux-Sèvres
news-139017Tue, 27 Feb 2024 15:16:00 +0100Influenza Aviaire 2023 accouveur - Aide nationalehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-2023-accouveur-aide-nationale/Le téléservice PAD est ouvert du 26 février 2024 à 10h au 29 mars 2024 à 14h. À la suite de l’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène 2022-2023, des mesures sanitaires de dépeuplement, d’interdiction de mises en place et de restrictions de mouvements ont été décidées dans des zones réglementées. Afin de compenser les conséquences économiques liées à l’influenza aviaire sur les entreprises du maillon sélection-accouvage de volailles (dont gibier à plumes) et les éleveurs de cheptel reproducteur de volailles (dont gibier à plumes), une indemnisation est mise en place à destination de ces opérateurs. 

Le téléservice PAD est ouvert du 26 février 2024 à 10h au 29 mars 2024 à 14h. 

La procédure de dépôt est disponible  sur le site de FranceAgrimer https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2023-Accouveurs

]]>
Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
news-138789Wed, 21 Feb 2024 15:06:50 +0100MAEC 2024 enjeu biodiversitéhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2024-enjeu-biodiversite/Une nouvelle campagne de souscription
  • Marais charentais (MACH) et Marais poitevin (MAPO) : les 2 territoires sont retenus pour la campagne 2024.
  • Si vous souhaitez engager de nouvelles surfaces, compléter un dossier 2023, faites-vous connaître :

    MACH : martine.geron@remove-this.cmds.chambagri.fr

    MAPO : sebastien.meriau@remove-this.cmds.chambagri.fr

    Vous trouverez des informations sur le dispositif et les mesures sur notre site : https://cmds.chambre-agriculture.fr/environnement/maec/maec-marais-charentais/

    • Plaines à Outarde (OUPC) : le territoire regroupant les sites de la Charente, de la Charente-Maritime et de la Vienne est retenu pour la campagne 2024

    Si vous souhaitez engager de nouvelles surfaces, compléter un dossier 2023, faites-vous connaître :

    CIA1779 : martine.geron@remove-this.cmds.chambagri.fr

    LPO : camille.fagot@remove-this.lpo.fr

    Vous trouverez des informations sur le dispositif et les mesures sur notre site : https://cmds.chambre-agriculture.fr/environnement/maec/maec-plaines-a-outardes-de-poitou-charentes/

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138786Wed, 21 Feb 2024 14:52:13 +0100Assemblée Générale des JA 2024 à Thorignéhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assemblee-generale-des-ja-2024-a-thorigne/Les Jeunes Agriculteurs étaient réunis en nombre le vendredi 9 février 2024 à Thorigné (79).Plusieurs partenaires institutionnels avaient répondu présents : Madame la préfète, Monsieur le directeur départemental des territoires et son chef de service Agriculture, le président et le directeur général de la Chambre d’agriculture, le président de la FNSEA, le président et le directeur de la MSA Poitou, entre autres. L’après-midi était consacré à une table ronde sur la dotation nouveaux et jeunes agriculteurs (DNJA) où intervenait Eric FERRE, responsable du pôle transmission de la Chambre d’agriculture, ainsi que qu’une représentante du bureau de la Fédération régionale JA NA, une représentante de la Fédération nationale des JA et l’animatrice du PAI 79.

    La parole a ensuite été donnée aux partenaires et aux participants.

    Force est de constater que les JA restent mobilisés pendant cette période de négociation avec l’État. Ils représentent l’avenir de l’agriculture française. Souhaitons-leur une belle année 2024.

    Depuis le 15 février 2024 un nouveau Bureau a été élu par le conseil d’administration :
    Président : Romain AUZANNEAU
    Vice-Président : Sylvain DALLET
    Secrétaire Général : Flavien FAVRE
    Secrétaire Général Adjoint
    Trésorier : Antoine MADIER 
    Trésorier Adjoint : Julien RIVOLLET

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138774Wed, 21 Feb 2024 10:09:31 +0100Une marque parc en Gâtinehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-marque-parc-en-gatine/La Chambre d’agriculture animait une formation au Pays de Gâtine avec pour thème : Valorisation et montée en gamme des produits locaux sur le territoire du projet de PNR de Gâtine PoitevineLes 8 et 15/02, ce sont une douzaine d’agriculteurs qui ont participé à cette formation impulsée par le Pays de Gâtine dans le cadre du projet de Parc Naturel Régional de Gâtine Poitevine.

    La première journée a été l’occasion de découvrir les atouts d’une démarche « marque parc » lors d’un déplacement en Loire Atlantique à la découverte du parc naturel régional de Brière. Un parc né dans les années 1970.

    Lors de la seconde journée, les stagiaires ont pu travailler sur l’identité « Gatinaise » et sur leur projet personnel de valorisation de leur production agricole.

    La démarche n’en est qu’à son début ; pour la suite, les contacts sont :

    Au Pays de Gâtine : Camille Bévillon
    A la Chambre d’agriculture : Anaïs Souchet

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138772Wed, 21 Feb 2024 09:59:37 +0100Les chiffres de l’économie en 17 présentéshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-chiffres-de-leconomie-en-17-presentes/Les chiffres-clés de l’économie en Charente-Maritime ont été présentés vendredi dernier par le Comité interconsulaire 17 à la Chambre d’agriculture à La Rochelle, en présence de Thierry Blot, directeur départemental de la Banque de France 17Cédric Tranquard, vice-président de la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres et président territorial 17, a dressé un état des lieux de l’agriculture du département face à la volatilité des prix agricoles, aux côtés de Sylvie Martin, présidente de la Chambre de métiers et de l’artisanat 17 et de Thierry Hautier, président de la Chambre de commerce et d’industrie 17.

    Cédric Tranquard a notamment rappelé le droit des agriculteurs à vivre dignement de leur métier, alors que les revenus sont devenus très variables d’une année sur l’autre, et de plus en plus disparates selon l’orientation de production.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138557Thu, 15 Feb 2024 10:52:39 +0100Annonces gouvernementales : suspension du Conseil Stratégique Phytosanitaire (CSP)https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/annonces-gouvernementales-suspension-du-conseil-strategique-phytosanitaire-csp/En réponse aux demandes de la profession agricole, le Premier ministre a décidé que le CSP allait être supprimé « dans sa forme actuelle »Cette décision impose à la Chambre d’agriculture de s’adapter pour faire face à cette période perturbée car nous ne connaissons pas les mesures de simplification prévues.

    Les élus de la Chambre d’agriculture, réunis en bureau ce lundi 12 février 2024, ont décidé de « suspendre » le dispositif d’accompagnement des agriculteurs au CSP à compter du 13 février 2024 en attendant que les nouveaux textes réglementaires soient connus.

    Cependant, les élus sont soucieux de ne pas engendrer des difficultés pour ceux qui seraient dans l’urgence d’un renouvellement de « certiphyto » :

    Concrètement la Chambre assurera à minima les demandes des agriculteurs qui souhaitent ou qui ont besoin de réaliser leur CSP.

    En l’état actuel de nos informations, la réalisation des CSP reste obligatoire pour l’obtention d’un renouvellement du certiphyto en 2024. Sans « certiphyto » il ne sera pas possible aux coopératives et négoces agricoles de délivrer les produits de traitement.

    Nous espérons que la situation s’éclaircira le plus rapidement possible, afin d’assurer le meilleur accompagnement des agriculteurs avec des règles plus claires et plus simples.

    Jean-Marc RENAUDEAU
    Président de la CIA 1779

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138555Thu, 15 Feb 2024 10:40:53 +0100Des marchés fermiers pour valoriser l’agriculture localehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-marches-fermiers-pour-valoriser-lagriculture-locale/Ouverture des inscriptions aux marchés fermiers organisés par la Chambre d’agriculture La Chambre d'agriculture organise depuis plus de 20 ans des marchés de producteurs fermiers durant la période estivale. Ces marchés sont l’occasion pour les producteurs de mettre en avant la qualité de leurs produits en permettant aux consommateurs de déguster un menu 100 % local issu de l’agriculture locale. Ces marchés sont également une occasion privilégiée pour développer l’échange et la convivialité entre producteurs et consommateurs.

    Nous avons le plaisir de vous communiquer les premières dates et communes où auront lieu ces marchés. Ils se dérouleront de 17 h à 23 h.

    • Les Gonds, vendredi 28 juin  
    • Burie, vendredi 05 juillet
    • Chaniers, jeudi 18 juillet 
    • Saint-Sever de Saintonge, vendredi 09 août 
    • La clisse, vendredi 23 août 
    • Mornac sur Seudre, Remontée de la Seudre : samedi 31 août, de 10 h à 19 h

    Si vous souhaitez participer à un marché fermier festif sur votre territoire, demander votre dossier d’inscription auprès de Karine LABAT à karine.labat@remove-this.cmds.chambagri.fr ou Catherine FOUGERIT à catherine.fougerit@remove-this.cmds.chambagri.fr.

    Un marché solidaire organisé par le Rotary club de Royan

    Le Rotary Club de Royan organise un marché du terroir le 15 Juin 2024 au bord lac de la métairie à ROYAN.
    Un marché réunissant uniquement et exclusivement des producteurs locaux, garantissant la qualité de leurs produits. Les producteurs vendent aux consommateurs leurs produits locaux en direct, sans intermédiaire.
    Réservé aux producteurs fermiers et aux artisans, le marché a vocation à valoriser la richesse et la diversité de nos terroirs.

    Ce marché est l'occasion de découvrir toutes les saveurs des terroirs charentais.
    Restauration sur place (organisée par le club), Vente de boissons et petite restauration tout au long de la journée.
    La soirée se poursuivra avec une guinguette : une douce soirée d'été, de grandes tablées dressées, le fumet des grillades qui éveillent les papilles et des produits locaux de qualité à déguster sur place avec animation musicale et piste de danse.

    L’intégralité des bénéfices de cette manifestation (location des emplacements et restauration-boissons ) sera reversée à l’école Marne l’Yeuse de Royan ayant ouvert une Unité d’Enseignement en Maternelle Autisme (UEMA), une classe spécialisée pour des enfants « extraordinaires ».

    Pour y participer ou avoir plus d’information, contactez Laurent JUTEAU par mail lj17.911@remove-this.gmail.com ou téléphone 06 81 04 96 11

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138553Thu, 15 Feb 2024 10:16:46 +0100Maladie Hémorragique Epizootiquehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maladie-hemorragique-epizootique-2/"Les dispositifs d'indemnisation ouverts le 5 février comme annoncé par le Premier ministre", c'est le titre du communiqué de presse émis par le ministère de l'Agriculture et de la souveraineté alimentaire le 5 février dernier. Prendre connaissance du communiqué de presse]]>Charente-MaritimeDeux-Sèvresnews-138543Thu, 15 Feb 2024 08:52:19 +0100Enquête sur les engins agricoles à énergie alternativehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-sur-les-engins-agricoles-a-energie-alternative/La Chambre régionale d'agriculture Grand Est et la CRA Nouvelle-Aquitaine sont engagées dans une étude prospective avec le bureau d'étude Solagro, EDF, Enedis l'université de Lorraine et le pôle véhicules du futur sur le potentiel de développement des engins agricoles fonctionnant avec des énergies alternatives (électricité, BioGNV, hydrogène, biodiesel) aux horizons 2030 et 2050Dans le cadre de cette étude, une phase d'enquête auprès d'exploitants agricoles est proposée afin, en fonction de votre parc matériel agricole actuel, d'identifier vos attentes et les réflexions que vous pouvez avoir sur le remplacement à terme de votre parc par des engins agricoles à énergies alternatives. 

    L’enquête est disponible ici : https://solagro.limequery.org/42379

    Pour bien appréhender les énergies alternatives possibles et leurs potentialités de substitution dans les usages agricoles, une vidéo de présentation de l’état des lieux et des perspectives des engins agricoles à énergies alternatives issue des travaux de cette étude est visionnable ici : https://vimeo.com/solagro/engins-agricoles-energies-alternatives

    Nous conseillons de la visionner avant de remplir le questionnaire.

    A noter que sera proposé à tous les exploitants qui auront participé à cette enquête de participer à la restitution de cette étude lors d'un webinaire (à distance par internet).

    La durée de remplissage du questionnaire est estimée entre 15 et 20 min.

    En cas de besoin pour remplir le questionnaire, vous pouvez nous écrire à cette adresse : questionnaire_tracteurs@remove-this.solagro.asso.fr

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138486Wed, 14 Feb 2024 10:23:23 +0100« On se régale, on mange local »https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/on-se-regale-on-mange-local/En partenariat avec la radio D4B, la Chambre d'agriculture anime une nouvelle chronique mensuelle pour découvrir, ou redécouvrir les produits locauxCette semaine, c'est la farine qui est à l'honneur. Découvrez ce premier podcast animé par Aurore Lamarche, conseillère du pôle Économie de proximité et alimentation locale.

    Écouter le podcast

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138151Tue, 06 Feb 2024 14:37:00 +0100Faites contrôler votre pulvérisateur par un opérateur neutre et de proximitéhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/faites-controler-votre-pulverisateur-par-un-operateur-neutre-et-de-proximite/Depuis le 1er octobre 2021, tout pulvérisateur déclaré non conforme ne peut pas être utilisé avant sa mise en conformité.]]>news-138130Tue, 06 Feb 2024 09:00:00 +0100L’association Nhaiem’rod plante haies et bosquets https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lassociation-nhaiemrod-plante-haies-et-bosquets/Ils étaient hauts comme trois pommes mais très motivés ! Vendredi 2 février, les élèves de l’école maternelle de Pressigny sont venus prêter main forte à l’association Nhaiem’rod Plantons en 79, pour planter une haie à Assais-les-Jumeaux, chez Stéphane Laurentin, le tout jeune président de l’association et exploitant agricole. 

     

     

    Nhaiem’rod, créée en mars 2023, rassemble la Fédération départementale des chasseurs des Deux-Sèvres, la Fédération départementale de pêche et la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres. Elle a pour objectif de planter, maintenir et sauvegarder les haies dans tout le département des Deux-Sèvres. 


    Pour sa première campagne de plantation, cet hiver 2024, Nhaiem’rod va planter 10 km de haies et de bosquets. Plus de 22 000 arbres et arbustes vont ainsi être mis en terre. Les essences utilisées sont locales et adaptées au climat et au sol. Pour sensibiliser les futures générations à l’importance des haies, des conventions prévoient également une série d’animations auprès des établissements scolaires.


    Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres a salué en quelques mots la création de cette association, soulignant par la même occasion l’implication de longue date de la Chambre d’agriculture dans la plantation de haies, ainsi que son expertise technique sur le sujet.

    Quant aux enfants, ils ont commencé à fêter la Chandeleur dans le champ d’Assais-les-Jumeaux, en dévorant le goûter de crêpes qui leur avait été préparé. Le grand air, ça creuse !

    ]]>
    EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-138068Mon, 05 Feb 2024 09:00:00 +0100Plantation d'une haie à Sainte-Mêmehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plantation-dune-haie-a-sainte-meme/Un chantier de plantation de haie a eu lieu le 1er février dernier à Sainte-Même (17), sur l’exploitation de Pierre Debast, jeune viticulteur installé depuis 2021, en partenariat avec le CFPPA de Saintes (Agrocampus17) et dans le cadre du programme EVA (Entretien et Valorisation de l’Arbre) financé par le Département de la Charente-Maritime. Une trentaine d’élèves ont ainsi participé à la mise en terre de 200 plants soit 130 mètres linéaires de haie buissonnante sur deux rangs. 

     

     

     

    L’objectif ?

    Créer un effet brise vent, limiter l’érosion des sols et le ruissellement, tout en préservant la biodiversité sur l'exploitation. 

    Une superbe journée qui s’est clôturée par la visite de l’exploitation ! 

     

    Retour en images

     

    ]]>
    EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137801Mon, 29 Jan 2024 09:00:00 +0100Participez à l'enquête sur les préférences des agriculteurs pour l'adoption des infrastructures écologiques !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/participez-a-lenquete-sur-les-preferences-des-agriculteurs-pour-ladoption-des-infrastructures-ecol/Cette enquête est réalisée par l'INRAE, en partenariat avec plusieurs organismes de recherche européens.Cette enquête a pour objectif de comprendre les limites et les principales motivations des agriculteurs pour l'adoption de ces infrastructures écologiques dans leurs parcelles.
     
    Elle est menée à but de recherche scientifique et d’aide à la décision publique.

    Les données recueillies seront traitées de manière anonyme. Le temps de réponse est d’environ 15 min. 

     

    >> Participez au sondage

    ]]>
    EnvironnementCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137630Wed, 24 Jan 2024 09:00:46 +0100NoA sur Terrehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/noa-sur-terre/Un magazine hebdomadaire de 13 minutes dédié à l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, première région agricole d'Europe.Chaque semaine, ce nouveau rendez-vous propose une immersion dans le monde de l'agriculture à travers des reportages, des analyses et des rencontres.

    Prochainement, une emission spéciale NoA sur terre :  la colère des agriculteurs.
    Le dimanche 11 février à 10h15 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et sur France Tv

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137600Tue, 23 Jan 2024 11:57:42 +0100Participez au Concours Agrinove 2024https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/participez-au-concours-agrinove-2024-1/La technopole Agrinove a lancé son concours national « Innovations pour l’Agriculture ». Doté de 60 000 euros de prix, ce concours est destiné à récompenser des innovations, qu’elles soient technologiques, environnementales, organisationnelles, sociétales… à condition qu’elles apportent un plus au secteur agricole.La mise en place d’une nouvelle filière, une assistance mécanique, une application numérique, une solution de biocontrôle… sont toutes potentiellement éligibles et la liste est loin d'être exhaustive !

    Les personnes intéressées sont invitées à se pré-inscrire sur agrinove-technopole.com/concours/ afin de pouvoir consulter le règlement du concours et recevoir le dossier d’inscription.

    Dans un second temps, les candidats ont jusqu’au 31 mars 2024 pour retourner uniquement par mail le dossier qui doit présenter de manière approfondie leur innovation. Une vidéo pourra également leur être demandée courant avril pour personnaliser davantage leur candidature.

    Le jury se réunira début mai pour sélectionner les trois lauréats 2024.

    Contacts.

    Hubert Cazalis & François PAOLINI

    Tél. : 05 53 97 71 53

    Mail : contact@remove-this.agrinove-technopole.com

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137593Tue, 23 Jan 2024 11:03:01 +0100Le CAR chez les pompiershttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-car-chez-les-pompiers/Plusieurs membres du Comité Agricole et Rural (CAR) de Haute-Saintonge se sont retrouvés à la caserne des pompiers de Jonzac le vendredi 19 janvier dernier.Michel Amblard, Alexandre Agat, Julien Geay et Christophe Forget, élus à la Chambre d'agriculture étaient présents.

    L'objectif ? Faire le point sur la sécurité incendie des chais et des bâtiments, des engins, des panneaux photovoltaïques et en forêt.

    Ils ont été accueillis par le commandant Paquet et son équipe. L'occasion de mieux connaitre les dispositifs de sécurité et les acteurs.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137489Fri, 19 Jan 2024 08:52:28 +01002èmes rencontres de la restauration collective en Deux-Sèvreshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/2emes-rencontres-de-la-restauration-collective-en-deux-sevres/Les 2èmes Rencontres de la restauration collective, c’est une rencontre « B to B » pour les professionnels de l’alimentation organisée par la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, en partenariat avec le Conseil départemental des Deux-Sèvres et avec le soutien de l’Agglomération du Niortais.Ce sont près de 45 entreprises agricoles qui étaient présentes le 17 janvier à Aiffres pour présenter leurs produits et services « Made in Deux-Sèvres » à destination de la restauration collective et des métiers de bouche.

    L’objectif de ces rencontres était de permettre une meilleure connaissance de l’offre alimentaire et de faciliter l’établissement de relations durables pour développer l’approvisionnement local et valoriser les savoir-faire du territoire.

    C’est une vraie réussite au regard de la mobilisation des producteurs, quasiment deux fois plus nombreux que lors de la 1ère édition en 2021. Cette dynamique souligne l’intérêt grandissant des producteurs pour fournir les restaurants collectifs privés et publics.

    Les temps changent, ce débouché longtemps décrié laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour les producteurs du fait des mesures des lois Egalim, Climat et résilience, et de l’engagement des acteurs de nos territoires.

    Effectivement, plus de 100 visiteurs (cuisiniers, gestionnaire d’achats, élus-es de collectivités, restaurateurs…) se sont déplacés pour découvrir et dénicher de bons produits pour leurs clients.

    Les 3èmes Rencontres de la restauration collective auront lieu fin 2025.

    D’ici là, des temps forts seront proposés sur la base du recueil de besoins et des attentes réalisé auprès des visiteurs et des producteurs.

    A suivre.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137473Thu, 18 Jan 2024 15:21:05 +0100Vœux interconsulaires 79 : intelligence artificielle et mini-bottes rougeshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/voeux-interconsulaires-79-intelligence-artificielle-et-mini-bottes-rouges/Plus de 500 personnes étaient réunies lundi 15 janvier à l’espace Horizon de Chauray (79), à l’occasion des vœux interconsulaires des Deux-Sèvres, placés sous le signe de l’intelligence artificielleGilles Babinet, co-président du Conseil national du numérique, et Xavier Marzec, de l’agence Anode, spécialisée dans la stratégie numérique sont intervenus pour expliquer les applications, à court et moyen termes, des algorithmes imitant la pensée humaine.

    Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, Christelle Abatut, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie des Deux-Sèvres, et Sébastien Kugler, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat Nouvelle-Aquitaine-Deux-Sèvres ont évoqué les perspectives de leurs structures respectives pour 2024.

    Jean-Marc Renaudeau en a profité pour rappeler que les chambres d’agriculture fêtent cette année leurs 100 ans d’existence. Il a également souligné la forte capacité d’adaptation des agriculteurs, qui leur permet de répondre aux grands défis de la transition agricole, notamment la souveraineté alimentaire et le renouvellement des générations. Regrettant que les agriculteurs, pourtant animés par la passion de leur métier, soient parfois mal compris, il a offert à Emmanuelle Dubée, préfète des Deux-Sèvres, et Coralie Dénoues, présidente du Conseil départemental, une petite botte rouge siglée #AimeTonAgri, comme symbole du soutien au monde agricole.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137471Thu, 18 Jan 2024 14:42:06 +0100Dérogations aux règles de la Directive Nitrates en Deux-Sèvreshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/derogations-aux-regles-de-la-directive-nitrates-en-deux-sevres/Suite à la pluviométrie importante depuis la mi-octobre, des dérogations aux règles de la Directive Nitrates sont rendues possibles par arrêté préfectoral du 22 décembre 2023Ainsi :

    Les règles d’interdictions d’épandage des effluents agricoles sont reportées jusqu’au 31 janvier 2024. Des solutions alternatives sont d’abord recherchées pour éviter l’épandage. Si l’épandage est nécessaire, il doit être réalisé en limitant les doses et en dehors des secteurs à forte pente ou des périmètres rapprochés des captages d’eau potable : en priorité sur des prairies ou, en seconde priorité, sur des couverts végétaux bien développés et sur des parcelles éloignées des points d’eau.

    Le broyage fin et l’enfouissement des résidus de maïs grain, sorgho grain et tournesol n’est pas requis pour les parcelles ayant été récoltées après le 4 octobre 2023.

    La mise en place d’une CIPAN n’est pas requise sur les parcelles qui devaient être semées en cultures d’automne à compter du 19 octobre, qui n’ont pas pu être semées et vont par conséquent passer en cultures de printemps.

    Les exploitations concernées par ces dérogations doivent adresser leur demande à la DDT des Deux-Sèvres dans les 30 jours suivants la signature de l’arrêté soit avant le 22 janvier 2024 par mail à l’adresse ddt-pazv@remove-this.deux-sevres.gouv.fr
    Même si elles interviennent a posteriori, cela permettra de justifier plus facilement par la suite du non-respect des règles habituelles.

    Les demandes peuvent être réalisées selon la même procédure que les demandes de dérogation pour les BCAE 6 et 7 de la PAC (à retrouver sur notre site actualité du 7/12/2023).
    Si la PAC n’est pas impactée, il est possible de simplifier en indiquant les champs concernés (numéro d’îlot et de parcelle) et la catégorie (épandage, couvert, résidus).

    ]]>
    news-137447Thu, 18 Jan 2024 10:35:14 +0100PAR* "nitrates" : consultation du publichttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/par-nitrates-consultation-du-public/La consultation du public sur le projet d’arrêté établissant le Programme d’Actions Régional en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole pour la région Nouvelle-Aquitaine (7e PAR « nitrates ») est ouverte du vendredi 12 janvier au lundi 12 février 2024 inclus.Le projet de 7e Programme d'actions régional (PAR) "nitrates" Nouvelle-Aquitaine, est soumis à la participation du public par voie électronique pendant un mois. Le dossier de consultation est disponible sur le site Internet de la DREAL :
    https://www.nouvelle-aquitaine.developpement-durable.gouv.fr/consultation-du-public-projet-d-arrete-etablissant-a14732.html

    Le public est invité à faire part de ses avis et contributions durant cette dernière phase de consultation, du 12 janvier au 12 février 2024.]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137211Fri, 12 Jan 2024 10:47:28 +0100Vous souhaitez organiser un marché festif sur votre territoire ?https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vous-souhaitez-organiser-un-marche-festif-sur-votre-territoire/La Chambre d’agriculture a lancé son appel à candidature pour planifier les marchés de producteurs fermiers 2024La Chambre d'agriculture organise depuis plus de 20 ans des marchés de producteurs fermiers durant la période estivale. Ces marchés sont possibles grâce au travail étroit entre les collectivités, communes, communautés de communes et les équipes de la Chambre d'agriculture. Ils sont l'occasion pour les collectivités de mettre en avant les produits de leur territoire en proposant aux consommateurs de déguster des produits issus de l'agriculture locale en composant un menu 100 % local.

    Si vous souhaitez organiser un marché fermier festif sur votre territoire, demander votre dossier de candidature auprès de Karine LABAT à karine.labat@remove-this.cmds.chambagri.fr ou Catherine FOUGERIT à catherine.fougerit@remove-this.cmds.chambagri.fr.

    La clôture des candidatures est fixée au 31 janvier 2024

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137135Wed, 10 Jan 2024 16:00:24 +0100Un calendrier informatif et plein d'humourhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-calendrier-informatif-et-plein-dhumour/Le groupe Dephy viticulture animé par la Chambre d'Agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres dévoile son calendrier 2024.Dans le cadre des fermes DEPHY Ecophyto, le groupe a réalisé un calendrier des pratiques culturales. Chaque viticulteur a souhaité promouvoir un levier qui lui tenait à cœur pour le partager.

    Il est possible de prendre contact avec le conseiller référent cité sur chaque mois, si on souhaite en savoir davantage sur les pratiques agro-écologiques qui sont mises en avant dans ce calendrier.

    En espérant vous faire sourire et vous donner envie de changer vos pratiques,
    L'équipe viticole vous souhaite un très bon millésime 2024

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-137131Wed, 10 Jan 2024 15:41:55 +0100Plan de souveraineté de la filière Fruits et Légumeshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-souverainete-de-la-filiere-fruits-et-legumes/Les dispositifs financiers du "Plan de souveraineté de la filière Fruits et Légumes" ont été publiés fin 2023. Toutes les modalités sont disponibles sur le site de FranceAgriMer.5 guichets France 2030 s’ouvrent dont 4 dispositifs pour soutenir les investissements de solutions innovantes en métropole :]]>Charente-MaritimeDeux-Sèvresnews-137126Wed, 10 Jan 2024 15:24:43 +0100Dispositif d'aides directes 2024 pour le bassin versant Arnoult-Lucérathttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dispositif-daides-directes-2024-pour-le-bassin-versant-arnoult-lucerat/Depuis 2023, un dispositif d’aides directes aux exploitants est disponible sur le BV de l’Arnoult-Lucérat (intégré au régime des « Minimis »). Ce dispositif souhaite promouvoir les systèmes de productions économes en intrants. La Chambre d'agriculture est associée à ce dispositif dans l’animation et l’accompagnement de la demande (diagnostic, suivi…etc).Ces aides reposent sur un engagement contractuel volontaire entre l’agriculteur et EAU 17 (syndicat d’eau) pour une durée variable de 1 à 5 ans selon les mesures, avec un plafond de 3000 €/an (transparence pour GAEC).

    Les mesures disponibles :
    • Développer de nouvelles cultures (250 €/ha converti/an sur 3 ans ou 300 €/ha converti/an sur 5 ans)
    • Remettre des cultures en prairie (bonus de 100 € par ha engagé en MAEc)
    • Mettre en place le désherbage mécanique (engagement d’un an, renouvelable jusqu’en 2026, 1 passage = 30 €/ha, 2 passages = 50 €/ha et 100% méca = 80 €/ha)
    • Financer un équipement collectif (en copropriété : bineuse, herse-étrille, roto-étrille, houe rotative, broyeur…, 15% du montant de l’équipement (selon plafond))

    Procéure de demande : prise de contact à Eau 17 ou la Chambre d’agriculture puis réalisation d’un diagnostic obligatoire (dépôt avant le 15/02)

    Contacts pour plus de renseignements :
    J. FAURIOT - Conseiller Agro-environnement CIA 1779 au 06.48.37.83.96 ou jerome.fauriot@remove-this.cmds.chambagri.fr
    S. GOINEAU - Animatrice Re-Sources EAU 17 au 06.88.20.72.50 ou sophie.goineau@remove-this.eau17.fr

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136821Fri, 22 Dec 2023 09:00:00 +0100Dérogation à titre exceptionnel à l'implantation de couverts végétaux (CIPAN) et aux conditions d'épandage des effluents https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/derogation-a-titre-exceptionnel-a-limplantation-de-couverts-vegetaux-cipan-et-aux-conditions-dep/Un formulaire de déclaration est à envoyer à la DDTM avant le 19 janvier 2024 !Les demandes de dérogation ne portent que sur la campagne 2023.

    L'arrêté préfectoral n°23EB886 en date du 19 décembre 2023 permet une dérogation aux dispositions inhérentes à certaines mesures de la Directive Nitrates (mesures 1 et 7 du programme d’actions sur les nitrates d’origine agricole du 12 juillet 2018).

    Couverts végétaux 

    La dérogation porte sur l’obligation de couverture du sol dans le cas des intercultures longues (cas d’une interculture comprise entre une culture principale récoltée en été ou en automne et une culture semée après le début de l’hiver).


    Il est possible de déroger à la mise en place d'une couverture végétale au sol dans le cas où les exploitants agricoles avaient envisagé d'implanter une nouvelle culture principale, semée à l'automne 2023, ce qui a été rendu physiquement impossible par l'abondance des pluies.


    De même, le broyage fin et l'enfouissement des résidus de tournesol, de maïs, dans les quinze jours qui suivent la récolte réalisée à l'automne 2023, n'est pas requis, si cette récolte est intervenue après le 4 octobre 2023.

     

    Conditions d'épandage des effluents

    Pour les exploitations d'élevage dont les capacités de stockage risquent d'être saturées du fait des intempéries, l'épandage de fertilisants azotés de type I et II est exceptionnellement autorisé jusqu'au 15 janvier 2024 dès lors que les conditions d’accès aux parcelles agricoles, sur lesquelles les épandages sont autorisés, ne sont pas réunies.


    Des solutions alternatives sont systématiquement recherchées pour éviter l'épandage entre la date de signature du présent arrêté et le 15 janvier 2024, notamment le transfert des effluents vers un lieu de stockage autorisé et dont les capacités sont suffisantes. L'épandage, s'il est nécessaire, est réalisé en priorité sur des prairies, éloignées des points d'eau (cours d'eau, zones humides et de marais, captages), en dehors des secteurs présentant une forte pente et des périmètres rapprochés de protection de captages destinés à l'alimentation en eau potable. Si la mise en œuvre de ces préconisations n'est pas possible, les épandages sont réalisés en seconde priorité sur des couverts végétaux adaptés et bien développés.


    Les exploitants agricoles concernés par ces adaptations au programme d'actions régional sur les nitrates d'origine agricole devront adresser, avant 19 janvier 2024, le formulaire de déclaration simplifiée.


    Les demandes de dérogation sont individuelles. Chaque exploitation doit compléter un formulaire s’il souhaite bénéficier d’une ou des dérogations ci-dessus. 

    Les formulaires doivent être retournés avant le 19/01/2024 à : 


    DDTM 17
    CS 80 000
    17 018 La rochelle cedex 1
    Ou par mail à l’adresse suivante :
    ddtm-adst-ad@remove-this.charente-maritime.gouv.fr
     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136820Fri, 22 Dec 2023 09:00:00 +0100PAC - BCAE 7 : Dérogations possibles en Charente-Maritime jusqu’au 31/12/2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-bcae-7-derogations-possibles-en-charente-maritime-jusquau-31122023/L’impact des intempéries sur le respect des exigences de l’Eco régime 2024 n’est pas concerné par la présente dérogation.Dans la pratique, les exploitants n’ayant pu réaliser les semis des céréales d’hiver (1 point si > 10 % des Ta) pourraient avoir des difficultés pour justifier d’une diversité d’assolement permettant l’accès à un niveau 2 d’Eco-régimes au titre de la déclaration PAC 2024.

    Il reste cependant  possible de demander à déroger aux éléments suivants concernant la campagne 2023 :

    - Implantation de Cultures secondaires au titre de la BCAE 7

    Pour rappel, 
    Le critère pluriannuel de la BCAE 7 impose :
    - que pour une même parcelle, il y ait 2 cultures différentes sur une période glissante de 4 ans (la campagne en cours et les 3 précédentes) 
    - ou la présence une culture secondaire entre le 15/11/N et le 15/02/N+1 chaque année sur la même parcelle.

    La dérogation proposée concerne les exploitants qui auraient déclaré des cultures secondaires au titre de la BCAE 7 dans leur dossiers PAC 2023 et dont l’implantation ou le maintien n’a pas été possible : dans ce cas la dérogation permet la prise en compte de la Culture Secondaire déclarée dans le dossier PAC 2023, et ce même si elle a été détruite, n’a pas levée ou n’a pas pu être semée avant le 15/11/2023.

    Les demandes de dérogation sont dites « individuelles ». Chaque exploitant doit compléter un formulaire s’il souhaite bénéficier de cette dérogation.


    Les formulaires doivent être retournés avant le 31/12/2023 à :

    DDTM 17
    CS 80 000
    17 018 La Rochelle cedex 1
    Ou par mail à l’adresse suivante :
    ddtm-adst-ad@remove-this.charente-maritime.gouv.fr
     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136598Mon, 18 Dec 2023 13:50:00 +0100Optez pour l'apprentissage !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/optez-pour-lapprentissage-1/Comme chaque année, nous recherchons des entreprises susceptibles d'accueillir un apprenti, un stagiaire en alternance ou un stagiaire en découverte professionnelle.Beaucoup de jeunes souhaitent s'orienter vers l'agriculture mais ne trouvent pas d'entreprises, certains vont devoir arrêter leurs études ou changer d'orientation professionnelle. Notre objectif est de les aider à trouver un maitre de stage ou d'apprentissage en leur donnant des informations fiables.

    En cliquant sur le lien ci-dessous, vous accédez à cette enquête qui ne vous prendra que quelques minutes pour la compléter, avant le 20/01.

    https://forms.office.com/e/UjTHuyshmh

     

    La Chambre d'agriculture n'est plus en charge de l'enregistrement des contrats d'apprentissage, avenants et ruptures depuis le 1er janvier 2020.

    Votre nouvel interlocuteur (OPCO) est Ocapiat.

     
    • Pour obtenir un contrat d'apprentissage, vous pouvez vous rendre sur le site d'Ocapiat www.ocapiat.fr


    Vous avez la possibilité de remplir votre contrat en ligne. N'oubliez surtout pas d'en garder une copie.

    • Si vous avez des questions sur un contrat d'apprentissage en cours ou un futur contrat, appelez au :

    - 09 70 84 51 18 pour les entreprises de moins 11 salariés.

    - 05 56 11 93 93 pour les entreprises de 11 salariés et plus

    Plus d'info : https://www.ocapiat.fr/l-essentiel-sur-le-contrat-d-apprentissage/

    • Si vous avez des questions sur les aides, contactez l'ASP au 0 809 549 549

    Plus d'info : https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23556


    Vous y trouverez des informations, pourrez simuler les aides ou les salaires, y trouver les actualités récentes sur l'apprentissage.

    Parce que la formation des professionnels de demain, est l’affaire de tous, mobilisons-nous pour accueillir ces jeunes dans les exploitations. 

    ]]>
    ApprentissageCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136483Wed, 13 Dec 2023 14:00:00 +0100Plantation d'une haie champêtre à Saint-Pierre-la-Noue (17)https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plantation-dune-haie-champetre-a-saint-pierre-la-noue-17/Bourdaine, prunellier, noisetier, merisier, érable… Vendredi dernier, grâce à une vingtaine de planteurs volontaires habitant les environs, une haie a commencé à prendre forme en bordure d’un champ de l’EARL Les Acacias, à Saint-Pierre la Noue (17). La plantation était organisée dans le cadre du programme Entretien et valorisation de l’arbre (EVA), porté depuis plus de vingt ans par la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres et le Département de la Charente-Maritime

    L’objectif de ce programme ?

    Préserver les sols, créer des abris naturels pour la faune, mais aussi ralentir la force du vent !

     

    Depuis sa création, EVA 17 a permis de planter 625 km de haies et 39 hectares de bosquets.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136480Wed, 13 Dec 2023 14:00:00 +0100Le préfet de Charente-Maritime en visite sur une exploitation à Berneuil (17)https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-prefet-de-charente-maritime-en-visite-sur-une-exploitation-a-berneuil-17/Le mardi 12 décembre 2023, Cédric TRANQUARD, président la Chambre d’Agriculture de Charente-Maritime, accompagné de membres du Bureau, accueillait le nouveau Préfet Monsieur Brice BLONDEL et Monsieur Xavier AERTS nouveau DDTM 17 sur l’exploitation de Sébastien MITARD à Berneuil près de Saintes.Une exploitation familiale en polyculture élevage depuis 4 générations qui comprend près de 450 ha (dont 110 ha de prairies naturelles) et 110 vaches allaitantes de race Charolaise, située dans le bassin de la Seugne.

    Parmi les invités étaient présents Madame la sous-Préfète de Saintes Véronique SCHAAF, le maire du village ainsi que des représentants de la profession, notamment les secrétaires généraux de la FNSEA 17 et des JA 17.

    Aux termes de deux heures de visite plusieurs thèmes ont été abordés, dont la commercialisation, les intempéries et dérogations du moment, l'enseignement agricole, la gestion quantitative de l'eau, la constructibilité en zone agricole, entre autres.

    Nous souhaitons la bienvenue à ces deux nouvelles personnalités du Département avec qui nous souhaitons entretenir un dialogue constructif.

     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136454Wed, 13 Dec 2023 14:00:00 +0100Parcelles légumières inondées : Indemnité de Solidarité Nationale (ISN)https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/parcelles-legumieres-inondees-indemnite-de-solidarite-nationale-isn/Suite aux pluviométries importantes et aux inondations en novembre, la DDTM a ouvert un dossier Indemnité de Solidarité Nationale (ISN), qui remplace les calamités agricoles, pour les cultures légumières. Si vous avez eu plus de 50% de perte sur un légume sur l’année (par exemple pour les carottes, il faut prendre en compte toutes les carottes de l’année et pas que les carottes d’hiver), merci de contacter avant fin décembre Benoit Voeltzel par mail à benoit.voeltzel@remove-this.cmds.chambagri.fr ou par téléphone au 06 72 91 79 14.

    Il est important de faire remonter avant fin décembre les légumes ayant été impactés pour qu’ils soient pris en compte dans l’ISN, ainsi que les secteurs géographiques impactés.  

    Les légumes actuellement concernés par les pertes sont les carottes, les céleris-raves, les choux, les poireaux, les pommes de terre et la mache.

     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-136226Thu, 07 Dec 2023 15:50:00 +0100 BCAE 6 & 7: des dérogations possibles suite aux intempérieshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/bcae-6-7-des-derogations-possibles-suite-aux-intemperies/Suite aux fortes précipitations de ces dernières semaines, une dérogation à certaines obligations de la nouvelle PAC peut être accordée. Attention, ces informations ne concernent que le département 79.Les consignes concernant le 17 peuvent être un peu différentes. Elles seront confirmées sous quelques jours.  

     

     

     

    Les dérogations possibles sont :

    • BCAE 6 (couverture des sols pendant l’hiver) : en cas de destruction par les intempéries du couvert implanté.
    • BCAE 7 (Rotation des cultures sur terres arables cultivées)  : pour les cultures secondaires détruites, non levées ou non semées au 15/11/2023 possibilité de prendre en compte la culture secondaire déclarée dans le dossier PAC 2023. Les exploitations concernées sont celles qui ne pourront pas répondre à l’obligation de 2 cultures différentes sur 4 ans.

     

    Une demande de dérogation est en cours de traitement pour les couverts non semés avant une culture de printemps (prévue ou de substitution) ainsi que pour la non-réalisation des modalités prévues de gestion des intercultures longues (broyage des cannes de maïs et leur enfouissement dans les 15 jours suivant la récolte). La réponse officielle devrait être connue seulement vers le 20/12/2023. Il est donc préférable de signaler ces situations en même temps.

    Procédure pour faire votre demande de dérogation :

    Le formulaire TéléPAC à utiliser est "modification de déclaration".

      • Si destruction de couvert interculture : Cocher la case "BCAE 6"
        • Préciser dans la zone commentaire, les conséquences de l’événement sur votre exploitation :
          • Destruction du couvert pour cause de pluviométrie d’un niveau exceptionnel.
      • Si non respect de la rotation sur terres arables : Cocher « BCAE 7 »
        • Préciser dans la zone commentaire, les conséquences de l’événement sur votre exploitation :
          • Impossibilité de semer les cultures secondaires pour cause de pluviométrie d'un niveau exceptionnel
          • Destruction du couvert pour cause de pluviométrie d’un niveau exceptionnel.
    • Joindre en complément la copie de votre récapitulatif des parcelles PAC 2023 (sur TéléPAC-> téléprocédure dossier PAC 2023 -> dépôt de dossier : descriptif de vos parcelles « tableau 2 ») sur lequel apparaissaient les parcelles et cultures secondaires initialement prévues (cf dernière colonne "cultures secondaires BCAE 7").
      • Identifier en rouge les parcelles concernées par votre demande de reconnaissance de cas de force majeure, indiquer les conséquences pour votre exploitation :
        • Parcelle non semée
        • Couvert implanté détruit
        • Pas de broyage/enfouissement
    • Joindre des photographies géolocalisées et datées* des parcelles concernées mettant si possible en évidence leur état.
      • la date et la position peuvent être ajoutées sur vos photos prises depuis un smartphone en configurant les paramètres de votre application photo.
      • Ou bien télécharger une application gratuite de type « GPS maps camera ».
      • En cas d’impossibilité, indiquer à quel ilot et parcelle correspond la photo :
        • Dans le mail ou sur la photo.
        • En renommant le fichier de photo « Ilot_X_Parc_X »

    Envoi de la demande à la DDT de votre département avant fin décembre 2023 :

    Vigilance sur la taille des fichiers transmis :  au-delà de 7- 8 Mo opter pour une solution de transfert de fichiers volumineux type « WeTransfer ».

     

    ]]>
    PACDeux-Sèvres
    news-135961Thu, 07 Dec 2023 10:05:00 +0100Influenza aviaire : passage du risque « modéré » à « élevé »https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-passage-du-risque-modere-a-eleve/L’arrêté publié le 6 décembre entraîne la mise en œuvre immédiate de mesures de prévention et de biosécurité renforcées tant pour les particuliers que les acteurs professionnels sur l’ensemble du territoire.Cette décision entraîne :
    -    La claustration ou protection par des filets des oiseaux détenus dans des établissements de moins de 50 volailles ou des oiseaux captifs (basses-cours, zoos)
    -    Mise à l’abri et protection de l’alimentation et de l’abreuvement des oiseaux dans les établissements détenant plus de 50 volailles
    -    Equipement obligatoire des véhicules destinés au transport de palmipèdes de plus de trois jours au moyen de bâches ou équivalents empêchant toute perte significative de plumes et duvets par un camion plein ou vide
    -    Interdiction de rassemblements de volailles et oiseaux captifs
    -    Interdiction de compétition de pigeons voyageurs jusqu’au 10/04/2024
    -    Restriction aux transports d’oiseaux appelants et interdiction du lâcher de gibiers à plumes 


    Dans les zones à risque de diffusion (ZRD), c’est-à-dire présentant une densité élevée d’élevages avicoles, les mesures suivantes sont rendues obligatoires : 
    •    Dépistage virologique IAHP lors de mouvements de lots de palmipèdes prêts à engraisser entre deux élevages, complétant ainsi la surveillance déjà mise en place dans le cadre du Plan officiel de vaccination IAHP.
    •    Restriction d’accès, désinfection des véhicules.


    Au sein du département des Deux-Sèvres, les mesures applicables sont spécifiées dans l’arrêté préfectoral en date du 06 Décembre 2023. Les listes des communes concernées par les différents zonages sont également présentes.

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-135953Thu, 30 Nov 2023 15:01:28 +0100Capr’Inov : joli succès pour l’édition 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/caprinov-joli-succes-pour-ledition-2023/La Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres était présente au salon Capr’Inov, qui s’est tenu les 22 et 23 novembre au parc des expositions de Niort-Noron.La veille de l’ouverture, la Chambre avait organisé la visite de l’exploitation de l’EARL Berneau, à Saint-Gelais. Quatre ateliers ont été proposés : un atelier sur la conduite d’élevage (alimentation, reproduction), un atelier sur le bâtiment neuf (investissement, adaptation aux chaleurs estivales), un atelier sur la nouvelle salle de traite et un atelier sur l’accompagnement des porteurs de projet et le parcours bas carbone de l’exploitation. 140 personnes, dont 60 étudiants de lycées agricoles, ont pris part à cette visite.

    Lors du salon, de nombreux échanges avec les professionnels de la filière caprine ont eu lieu sur le stand de la Chambre d’agriculture, grâce à l’investissement des agents.

    Plusieurs conférences pour présenter les travaux du réseau Inosys (les coûts de production, la guide de la transformation fromagère) ont été données. Christophe Béalu a pu présenter par deux fois l’adaptation d’une chèvrerie au changement climatique, notamment en période chaude, devant une soixantaine de personnes. Une trentaine de personnes sont venues écouter la conférence sur l’agriculture biologique en élevage caprin d’Anne-Laure Lemaitre, qui a présenté les résultats technico-économiques des exploitations caprines bio et fait un point sur l’évolution du marché et de la règlementation.

    La Chambre d’agriculture est également intervenue lors d’ateliers techniques pour évoquer le bâtiment et la production fourragère. L’équipe Installation-transmission de la Chambre était enfin présente sur le pôle #EleveurCaprinDemain, pour créer des échanges entre les cédants et de potentiels repreneurs.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-135905Wed, 29 Nov 2023 11:43:47 +0100#AimeTonAgri essaimehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/aimetonagri-essaime/Difficile de le rater en arrivant à l’espace Carat, près d’Angoulême, où se tenaient, du 24 au 26 novembre, les Gastronomades : un stand entièrement rouge, surmonté d’un grand cœur gonflable, ça ne passe pas inaperçu.Ce stand, c’était celui d’#AimeTonAgri, slogan lancé en 2019 sur les réseaux sociaux par la Chambre d’agriculture de la Charente, pour communiquer positivement sur le monde agricole.

    Le premier stand #AimeTonAgri s’étendait sur 6 m². Vendredi dernier, lors de l’ouverture du festival de la gastronomie, les représentants de plusieurs Chambres d’agriculture de la région, dont Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, et Luc Servant, président de la Chambre régionale de Nouvelle Aquitaine, ont été accueillis dans un espace dédié de 24 m².

    On y trouvait un simulateur de conduite, des jeux et l’animation-phare, les quiz, pensés pour amorcer le dialogue avec le grand public, et plutôt ardus. « Il n’y a pas de mauvaise réponse, il n’y a que de bonnes explications ! », a lancé Christian Daniau, le président de la Chambre d’agriculture de la Charente, tandis que Guillaume Chamouleau, élu de la CA 16, s’est réjoui de la dynamique positive générée autour de cette bannière commune.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-135633Wed, 22 Nov 2023 11:40:11 +0100Brochure à destination des apprentis et des employeurshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/brochure-a-destination-des-apprentis-et-des-employeurs/La DREETS Nouvelle-Aquitaine (Pôle Travail et Pôle 3 E) a mis à jour sa brochure à destination des apprentis et employeurs d’apprentis.Elle leur permet de retrouver toutes les informations utiles sur les principales clés règlementaires, les droits et obligations, la prévention, la santé et à la sécurité dans le cadre de l’apprentissage. Elle précise également les contacts utiles en région Nouvelle-Aquitaine.

    Ce travail s’inscrit dans le cadre du Plan Régional de Santé au Travail et du Plan pour la prévention des accidents du travail graves et mortels.]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-135628Wed, 22 Nov 2023 11:20:20 +0100Redonnons de la valeur à nos haieshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/redonnons-de-la-valeur-a-nos-haies/La matinée technique « Redonnons de la valeur à nos haies » qui s’est déroulée ce jeudi 16 novembre à Chanteloup a réuni une vingtaine de participants.Cette demi-journée a été organisée par l’Agglomération du Bocage Bressuirais et la Chambre d’agriculture 17-79, comme introduction à la mise en place d’une action visant à l’accompagnement des exploitants agricoles pour une gestion durable des haies et leur valorisation.

    Introduite par Emmanuelle Ménard (Vice-présidente de l’Agglo2B en charge de l’économie et de l’Agriculture) cette demi-journée a été l’occasion d’aborder plusieurs thématiques :

    L’association Bocage Pays Branché a présenté l’intérêt d’une gestion durable de la haie, les pratiques nécessaires pour permettre un valorisation optimale des bois et les problématiques des exploitants en matière de gestion (haies de bord de routes, temps passés à l’entretien, fils téléphoniques et fibre etc.). Les différents modes de valorisation ont été abordés avec les possibilités de mise en place des filières locales

    Une démonstration de la machine déchiqueter le bois a été réalisée par la Cuma du Bocage avec quelques informations sur les coûts et l’organisation du chantier.

    Un essai sur la valorisation du bois déchiqueté en litière animale a été présenté par la Chambre d’agriculture.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-135623Wed, 22 Nov 2023 10:37:05 +0100Tisser une filière fruits et légumes bio localehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/tisser-une-filiere-fruits-et-legumes-bio-locale/Retour sur le mois de la bio - journée du 20 novembre 2023 à la SCEA LES ENFOURNEAUXIls étaient plus d'une trentaine de participants a s'être donnés rendez-vous sur l'exploitation de Pierre-François Robin (SCEA LES ENFOURNEAUX à ST Xandre) ce lundi 20 novembre afin d'échanger sur la thématique "Tisser une filière fruit et légume bio locale".

    Après une présentation du PAT La Rochelle Aunis Ré par Mathilde Rousel (CDA de La Rochelle), Léa Marzloff (Collectif Ferme Urbaine), Magali Colombet (Interbio) et Kilian Fauvel (Mangeons Bio Ensemble ont exposé tour à tour la situation de la filière fruit et légumes bio autant au niveau local qu'au niveau régional. Une séance de questions réponses a suivi les interventions autour des débouchés et de la place du maraîchage sur notre territoire.

    Ensuite, Pierre-François Robin a présenté son exploitation et son parcours de conversion à l’agriculture biologique, les participants ont pu visiter une partie des installations.
    Merci pour l'accueil !

    Citons également les agents de la Chambre d'agriculture à l'initiative de cette journée : Emilie Toque, Héléna Minet et Benoit Voeltzel.
    Ainsi que Céline Marsollier pour l'organisation.
     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-134777Wed, 25 Oct 2023 12:20:00 +0200Nhaie'mrod : un projet qui pousse !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nhaiemrod-un-projet-qui-pousse/La Fédération Départementale des Chasseurs et la Fédération Départementale de pêche des Deux-Sèvres, ainsi que la Chambre Interdépartementale d'Agriculture 17-79 sont engagés dans une dynamique de plantation de haie depuis plusieurs années. Annuellement, elles plantent entre 20 000 et 30 000 arbres sur le département, ce qui représente une moyenne de 10 à 12 km de haie ou de bosquet. 

    Afin d’assoir cette dynamique et de créer un réseau autour de la haie, ces trois structures ont décidé de créer une association dont l’objet principal sera la plantation, le maintien et la sauvegarde des haies sur tous les territoires du département des Deux Sèvres.

     

    Présentation de l'association 

    L’association Nhaie’mrod, plantons en 79 a donc été créée lors de sa première assemblée constitutive le 16 mars 2023. C’est une association “Loi 1901”. A ce jour, l’association compte 47 adhérents.

     

    Le programme de plantation sur la période 2023/2026

    L’objectif du programme de plantation qui s’étale sur 3 ans (de l’hiver 2023 au printemps 2026) est de réaliser environ 100 projets de plantation (soit 30 à 35 projets annuellement) représentant 35 kms de haies (soit 11 à 12 kms par an).
    Ce travail de plantation est également accompagné de travaux sur le maintien de l’existant par un entretien raisonné et d’études sur l’impact des haies sur la biodiversité et les apports agrosystémiques.
    De plus, chaque projet sera individuellement accompagné d’animations auprès des scolaires et/ou du grand public afin de les sensibiliser sur leurs intérêts.

     

    La campagne de mécénat

    L'association Nhaie’mrod, plantons en 79 a lancé un appel à mécénat en partenariat avec la Fondation du Patrimoine.


    Pour faire un don à l'association, rien de plu simple, il vous suffit de vous rendre sur le site de la fondation du patrimoine en cliquant sur ce lien.


    Pour une donation une réduction de 66% sera effectuée sur les impôts sur le revenu.

    Les entreprises engagées dans une démarche de Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE) peuvent également contribuer au financement de l’association Nhaie’mrod par ce biais là.

     

    Contact :

    nhaiemrod@remove-this.gmail.com / 05.49.25.05.00
    Fédération de la chasse, 7 rue de Champicard 
    79260 La Crèche

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-134742Fri, 20 Oct 2023 12:20:00 +0200PAC : respect des obligations de rotation des cultures de la BCAE 7https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pac-respect-des-obligations-de-rotation-des-cultures-de-la-bcae-7/Vous pouvez être amené à faire évoluer votre assolement pour la campagne 2024 et vous retrouver avec une succession d’une même culture sur une parcelle. Pour respecter la BCAE 7 (et en fonction de ce que vous comptez faire comme culture sur la campagne 2025) vous pouvez choisir d’implanter un couvert avant le 15/11/2023. Cette culture secondaire devra rester en place au minimum jusqu’au 15/02/2024 et vous devrez la déclarer à votre DDT(M) via le formulaire en lien.

     

    Cette modification n’est autorisée que jusqu’au 14 novembre 2023, veille de la date à laquelle le couvert doit être présent au titre de cette BCAE et donc susceptible d’être contrôlé.
     

    Rappel des règles de la BCAE 7


    1.    Sont exemptées :


    . Les exploitations dont la totalité des terres arables est certifiée bio ou en cours de conversion ;
    . Les exploitations dont la surface en terres arables est inférieure ou égale à 10 hectares ;
    . Les exploitations pour lesquelles plus de 75% des terres arables sont consacrés à la production d’herbe ou autres plantes fourragères herbacées, aux légumineuses ou à la jachère ;
    . Les exploitations pour lesquelles plus de 75% de la SAU admissible sont consacrés à des prairies permanentes, à la production d’herbe ou autres plantes fourragères herbacées, ou aux cultures sous eau.


     
    2.    Critères d’appréciation du respect de la rotation des cultures


    Deux critères seront contrôlés pour s’assurer que les exploitants réalisent bien une rotation de leurs cultures sur les terres arables cultivées :
    . un critère annuel qui s’assurera que, chaque année, il y a une rotation sur au moins 35 % des terres arables cultivées de l’exploitation
    . 1 critère pluri-annuel qui sera vérifié à l’échelle de la parcelle à compter de 2025 et qui impose que sur chaque parcelle, sur la campagne en cours et les trois campagnes précédentes, au moins deux cultures principales différentes ont été présentes, OU une culture secondaire a été mise en place chaque année après la récolte.
     
    Plus concrètement, sur les 4 campagnes 2022 à 2025, vous devez faire en sorte que sur chaque parcelle, au moins 2 cultures différentes auront été implantées sur les 4 ans
    OU, sur les parcelles en monoculture, qu’une culture secondaire aura été implantée chaque année après la culture principale
     
    L’évaluation de rotation à la parcelle s’effectue sur la base des "catégories de cultures".
    La date de semis fait office de facteur différenciant avec comme pivot le 31/12 :
    . Une variété de printemps semée avant le 31/12 est considérée comme culture d’hiver
    . Une variété d’hiver semée après le 31/12 est considérée comme culture de printemps


     
    3.    Qu’entend-on par "culture secondaire" ?


    Une culture secondaire est un couvert semé. La liste des espèces autorisées est fixée dans la réglementation nationale.
    La mise en place d’une culture secondaire est une façon de palier l’obligation de rotation des cultures, que ce soit pour le respect du critère annuel ou du critère pluri-annuel.
     
    Voici quelques précisions sur la qualification de « culture secondaire » :
    . Les cannes de maïs et chaumes laissés au champ après récolte, le mulching ainsi que les repousses du précédent cultural ne seront pas considérés comme une culture secondaire.
    . La culture principale de l’année suivante ne peut pas être la culture secondaire.
    . La culture secondaire doit rester suffisamment longtemps en place pour pouvoir considérer qu’il y a une réelle rotation des cultures. La période minimum de présence de cette culture est définie du 15 novembre au 15 février.
    . Une culture dérobée laissée en place 6 ou 8 semaines ne peut pas être considérée comme une culture secondaire. En revanche, si une culture dérobée (au sens BCAE6 ou BCAE8) reste en place jusqu’au 15 février, elle pourra également être déclarée comme une culture secondaire pour satisfaire aux obligations de la BCAE7.
    . Les intrants (fumure minérale et/ou organique ainsi que les produits phytosanitaires) sont autorisés au titre de la BCAE 7. Le couvert peut être valorisé par fauche ou pâturage pendant la période de couverture à condition que le couvert ne soit pas détruit.


     
    4.    Que se passe-t-il en cas de reprise de parcelles ?


    Le transfert d’un exploitant à un autre n’interrompt pas l’obligation de rotation. Lors d’un transfert (suite à une cession définitive, temporaire mais également lors d’un échange), les critères de rotation au niveau de l’exploitation et au niveau de la parcelle devront être respectés par le repreneur.
    L’agriculteur repreneur doit donc se renseigner sur les cultures (principales et secondaires) qui ont été mises en place sur chacune des parcelles lors des trois années précédant la cession.

     

    L’équipe PAC de la Chambre d’agriculture
     

    ]]>
    PACCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-134330Fri, 20 Oct 2023 12:20:00 +0200Les premiers paiements au titre de l’avance PAC sont arrivéshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-premiers-paiements-au-titre-de-lavance-pac-sont-arrives/Pour la grande majorité des exploitations dont l’instruction a pu être finalisée à temps, les premiers versements de la campagne 2023 sont intervenus les 16, 17 et 18 octobre 2023.Pour les autres exploitations et les compléments d’avances, le rythme sera ensuite d’une session de paiements par semaine au lieu de tous les quinze jours lors d’une campagne habituelle.

     

    Quelles sont les aides concernées par le versement de l’avance
    PAC 2023 ?

    • Les aides découplées : paiement de base, paiement redistributif, éco-régime et aide  complémentaire au revenu pour les jeunes agriculteurs (JA).
    • La plupart des aides couplées animales : les aides ovines, caprines, bovines.
    • L’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN).
       

    Quel est le taux de l’avance ?


    Le taux d’avance pour la campagne 2023 est de 70% pour les aides du 1er pilierde la PAC et de 85% pour l’ICHN.


    Attention : l’avance est versée pour une aide donnée dès lors que les conditions réglementaires sont réunies à chaque date de paiement.

    Toutefois, les montants de référence provisoires pour le calcul des avances versées diffèrent de ceux qui avaient pu être estimés et annoncés :


    •    Moyenne valeur DPB hexagone : 127 €
        moins 1,53 % pour alimentation réserve Jeunes Agriculteurs et Nouveaux Installés (redonné si pas utilisé)
        moins 3.5 % pour éventuel dépassement de budget (sur valeur de 2023 pas sur valeur socle)

    •    Paiement redistributif : 47,89 €

    •    Paiement JA : forfait (dans un premier temps) de 3 100 € 

    •    Éco-régime  : montants de référence pour l'avance
                  - Niveau 1 : 45 € (estimé initialement 60 €)
                  - Niveau 2 : 62,05 € (estimé initialement 80 €)
                  - Niveau 3 : 92,05 € (estimé initialement 110 € car = +30 € sur Niveau 2)

    •    Caprins  : 14,40 €

    •    Ovins : 19 € + 2 € pour les 500 premières brebis + 6 € (nouveaux producteurs)

    •    UGB : une réévaluation est prévue au moment du solde
        . niveau supérieur (VA) : avance 98 €
        . niveau inférieur : avance 54 €

    •    ICHN coefficient stabilisateur fixé à 92 %

     

    Il convient désormais d’attendre la fin de la campagne d’instruction des dossiers dans quelques semaines pour savoir s’il y aura une réévaluation des montants versés.

    ]]>
    PACCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-134098Tue, 17 Oct 2023 15:55:00 +020015 communes du sud de la Charente-Maritime passent en zone réglementée MHE (maladie hémorragique épizootique).https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/15-communes-du-sud-de-la-charente-maritime-passent-en-zone-reglementee-mhe-maladie-hemorragique-epi/Du fait d’un nouveau foyer plus au nord du département des Landes et du zonage de 150 km autour de chaque foyer, 15 communes du sud du département de la Charente-Maritime passent en zone réglementée MHE.La principale conséquence pour les éleveurs (bovin, ovins, caprins et cervidés) situés dans ces communes est de devoir, s'ils souhaitent sortir des animaux de la zone réglementée vers une zone indemne (donc par exemple vers le reste du département 17), attester de PCR négatives sur ces animaux. Ces animaux ayant été protégés par traitement de désinsectisation.

    Consultez la note de service (instructions pour la surveillance et la gestion de la MHE).

    Concernant le traitement des suspicions, la règle reste la suivante :
    •    en zone indemne de MHE : une suspicion clinique de FCO/MHE est à traiter comme une suspicion clinique de FCO seule en première intention, avec envoi des prélèvements vers LDA pour analyse FCO ; si résultat négatif, information DGAL pour suite éventuelle à donner
    •    en zone réglementée : envoi pour analyse vers un laboratoire agréé MHE (en Nouvelle-Aquitaine provisoirement : LDA 16,24,40,64) pour analyses FCO et MHE, mise sous APMS MHE de l'élevage
     

    Voici la carte globale de positionnement des foyers de la zone réglementée :

    Les communes concernées sont :
    Le Fouilloux (17167)
    Boscamnant (17055)
    Saint-Martin-d'Ary (17365)
    Montguyon (17241)
    Orignolles (17269)
    Montlieu-la-Garde (17243)
    Bussac-Forêt (17074)
    Bedenac (17038)
    Saint-Aigulin (17309)
    Saint-Martin-de-Coux (17366)
    La Barde (17033)
    Saint-Pierre-du-Palais (17386)
    La Clotte (17113)
    Cercoux (17077)
    Clérac (17110)
     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-133719Mon, 09 Oct 2023 15:55:00 +0200Influenza aviaire: dispositif d'aide FranceAgriMerhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-dispositif-daide-franceagrimer/Parution de la décision de la Directrice générale de FranceAgriMer N° INTV-GECRI-2023-56 du 4 octobre 2023 relative aux modalités de mise en œuvre du dispositif d’aide sous forme d'avance de trésorerie remboursable pour les entreprises de l'aval ou de service des filières volailles dont l’activité est impactée suite aux mesures de dépeuplement et de vide sanitaire mises en œuvre par les pouvoirs publics en 2023 pour lutter contre l’influenza aviaire hautement pathogène. 


    Le téléservice pour le dépôt des dossiers est ouvert du 9 au 27 octobre 2023 à 14h. 

     

    Vous pouvez y accéder par le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-61b17914-ca51-4539-888b-efed32b0d1ca

     

    Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DRAAF.


    Les informations relatives au dispositif sont disponibles sur le site de FranceAgrimer.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-133500Wed, 04 Oct 2023 15:55:55 +0200Rentrée économique interconsulaire 17https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/rentree-economique-interconsulaire-17/Des chiffres et des émotionsLe comité interconsulaire de Charente-Maritime a fait sa rentrée le 26 septembre à Saint-Jean d’Angély, à la salle de spectacle L’Eden. Cédric Tranquard, président de la Chambre d'agriculture de Charente-Maritime, Thierry Hautier, président de la Chambre de commerce et d’industrie et Sylvie Martin, présidente de la Chambre des métiers et de l'artisanat ont fait le point, devant les acteurs économiques du département, sur la situation des entreprises, chiffres à l’appui. Ils ont ensuite dessiné les principales tendances des mois à venir, avant de laisser place à une conférence bluffante de Régis Rossi, sur « le pouvoir de l'intelligence émotionnelle »]]>Charente-MaritimeDeux-Sèvresnews-133499Wed, 04 Oct 2023 15:27:49 +02002ème Rencontres de la restauration collective en Deux-Sèvres https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/2eme-rencontres-de-la-restauration-collective-en-deux-sevres/Dans le cadre des projets et démarches alimentaire visant à développer l’approvisionnement local, la Chambre d’agriculture 17-79 organise en partenariat avec le Département des Deux-Sèvres et Niort Agglo, les 2èmes rencontres de la restauration collective en Deux-Sèvres le 17 janvier 2024 à Aiffres à partir de 14h.Manger des produits locaux et de qualité à la cantine ou dans son restaurant d’entreprise est encouragé et relayé par les médias et les collectivités, preuve s’il en est de l’intérêt grandissant des français pour une « relocalisation » de leur alimentation.

     

     

    Forte de sa connaissance des producteurs du département, la Chambre d’Agriculture 17-79 a engagé depuis plusieurs années une réflexion sur la relocalisation des approvisionnements. C’est dans cette perspective que la Chambre compte fédérer à nouveau les acteurs autour d’un même projet, et permettre de construire des relations durables pour développer l’approvisionnement local et la valorisation des savoir-faire du territoire.

    Une première édition a eu lieu à Parthenay en octobre 2021 rassemblant près de 30 exposants, agriculteurs, coopératives, et environ 150 visiteurs.

    Il s’agit d’un événement à l’attention exclusive des professionnels. En effet, l’objectif est de permettre des mises en relation sur un panel d’acheteurs plus large avec les producteurs présents.

    Les enjeux sont grands. Il s’agit de valoriser l’offre locale tant dans les établissements publics afin de remplir les obligations en approvisionnement de la loi Egalim, qu’auprès des restaurateurs, des épiceries, sociétés de restauration et autres opérateurs économiques.

    La Chambre de commerce et d’industrie ainsi que la Chambre des métiers et de l’artisanat s’associent à la démarche et contribuent à cet évènement en diffusant largement l’information auprès de leurs ressortissants.

    Une cinquantaine de producteurs et fournisseurs de produits deux-sévriens sera présente pour l’occasion. La diversité des produits issus des Deux-Sèvres sera bien au rendez-vous !

    Plus d’information auprès de Sylvain Souchet  (07.71.74.37.41)

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-132809Tue, 19 Sep 2023 16:43:19 +0200Vaccination IAHPhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vaccination-iahp/Campagne nationale de vaccination pour protéger nos élevage, 10 informations à retenirVoir le flyer de la campagne nationale]]>Charente-MaritimeDeux-Sèvresnews-132805Tue, 19 Sep 2023 15:21:45 +0200Soutien aux exploitations en agriculture bio, une enveloppe supplémentaire de 60 millions d'euros.https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/soutien-aux-exploitations-en-agriculture-bio-une-enveloppe-supplementaire-de-60-millions-deuros/En complément du fonds d’urgence bio lancé en avril dernier, une enveloppe supplémentaire de 60 millions d’euros au niveau national est mise en place pour apporter un soutien aux exploitations en agriculture biologique frappées par la crise actuelle de consommation des produits issus de l’agriculture biologique et ayant subi des pertes économiques importantes.Ce dispositif d’aide est notifié à la Commission européenne en tant qu’aide d’État avec les paramètres principaux suivants :

    Toutes les productions et surfaces de l’exploitation devront soit être certifiées en agriculture biologique, soit être en conversion ;

    L’exploitation devra avoir subi les dégradations suivantes de ses indicateurs économiques :

    - Une perte d'excédent brut d’exploitation (EBE) sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable ;

    - Et une dégradation de trésorerie nette sur l’exercice indemnisé supérieure ou égale à 20% par rapport à la référence, justifiée par une attestation comptable.

    L’exercice indemnisé est l’exercice comptable du demandeur clôturé entre le 1er juin 2022 et le 31 mai 2023. La référence, pour le cas général, correspond à la moyenne des deux exercices comptables du demandeur clôturés entre le 1er juin 2018 et le 31 mai 2020.

    L’aide compensera jusqu’à 50 % de la perte d’EBE avec un montant minimum de 1000€. L’aide éventuellement reçue au titre du fonds d’urgence du printemps sera déduite du montant d’indemnisation finale.

    Le dépôt de la demande d’aide se fera en ligne sur la Plateforme d’Acquisition de Données de FranceAgrimer du 16 août au 20 septembre 2023.

    Toutes les informations, notamment les modalités d’appréciation spécifiques des indicateurs économiques pour les nouveaux installés ou les exploitations au micro BA, sont disponibles sur  la décision jointe et sur :

    https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/BIO-2023


    ACCÈS AU TELESERVICE : le lien sera actif le 16 août 2023 : 
    https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=BIO_2023 

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-132803Tue, 19 Sep 2023 15:03:00 +0200Influenza aviaire : Indemnisation économique des pertes liées à l'épisode d'influenza aviaire 2022/23https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-economique-des-pertes-liees-a-lepisode-dinfluenza-aviaire-20222-1/L'ouverture du dispositif relatif aux modalités de mise en œuvre des avances sur la prise en charge des pertes économiques des éleveurs liées à l’épisode d’influenza aviaire 2022-2023, initialement établie jusqu’au 15 septembre 2023 à 14h, est prolongée jusqu'au 29 septembre 2023 à 14h.Pour rappel, cette avance sur indemnisation est destinée aux éleveurs de volailles localisés au sein des zones règlementées imposant des interdictions de mises en place et de mouvements, et ayant subi un vide prolongé du fait ou à la suite des restrictions mises en place à compter du 16 septembre 2022.

    Vous pouvez accéder à la décision de la directrice générale de FranceAgriMer n°INTV-GECRI-2023-52 par le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-a5bc0d15-a249-4fd6-8489-b6328612dfa6
    Cette décision modificative inclut également des corrections sur la liste des communes éligibles.
     

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-131712Fri, 18 Aug 2023 14:00:00 +0200Mise en œuvre du second volet du fonds d'urgence biohttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/mise-en-oeuvre-du-second-volet-du-fonds-durgence-bio/Le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a annoncé le 17 mai dernier le renforcement du plan de soutien à l’agriculture biologique par la mise en place d’une enveloppe complémentaire de 60 M € dans l’objectif d’apporter un soutien aux exploitations en agriculture biologique frappées par la crise actuelle de consommation de produits biologiques et ayant subi des pertes économiques importantes. 
    Cet engagement supplémentaire vient compléter le fonds d’urgence de 10 M€ qui apportait une aide immédiate aux exploitations en agriculture biologique les plus en difficulté.

     

    Le dépôt est ouvert sur le site FranceAgriMer du 16 août au 20 septembre - 14h. 

     

    L’aide est définie par les paramètres principaux suivants :
    •    Toutes les productions et surfaces de l’exploitation doivent soit être certifiées en agriculture biologique, soit être en conversion ;
    •    L’exploitation doit avoir subi les dégradations suivantes de ses indicateurs économiques : 
    > Une perte d’excédent brut d’exploitation (EBE) en 2022/23 (dernier exercice clos entre juin 2022 et mai 2023), de 20% ou plus, par rapport à la moyenne des exercices comptables clôturés entre 2018 et 2020 ;
    > Et une dégradation de la trésorerie en 2022/23 de 20 % ou plus, par rapport à la moyenne des exercices comptables clôturés entre 2018 et 2020.


    Ces paramètres seront vérifiés sur la base d’un certificat d’agriculture biologique et d’une attestation comptable.


    L’aide compensera jusqu’à 50% de la perte d’EBE, et devra représenter un montant minimum de 1000 €. Un stabilisateur budgétaire pourra être appliqué au cas où les demandes éligibles dépasseraient l’enveloppe budgétaire. 


    L’aide éventuellement reçue au titre du fonds d’urgence de 10 M€ sera déduite du montant d’indemnisation finale au titre de l’aide.


    La décision FranceAgriMer relative à l'aide de crise pour l'agriculture biologique a été publiée sur leur site :
    https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/BIO-2023

    Une foire aux questions et un guide de dépôt sont téléchargeables sur ce même site.

     

    Pour tout questionnement par mail, vous pouvez contacter la DDT à l'adresse électronique suivante :
    ddt-soutien-agriculture@remove-this.deux-sevres.gouv.fr 
     

     

     

    ]]>
    Agriculture biologiqueCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-131701Fri, 18 Aug 2023 10:30:00 +0200Pneus d'ensilage : la collecte repoussée en 2024https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pneus-densilage-la-collecte-repoussee-en-2024/Depuis 2021, la Chambre d’Agriculture 17-79 a mené une enquête sur les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime pour identifier le gisement de pneus d’ensilage à collecter dans le cadre du dispositif Ensivalor (co-financement de la collecte par l’ADEME et les éco-organismes de recyclage).  

     

    Pour nos deux départements, environ 6000 tonnes de pneus ont été identifiées (4000 tonnes en Deux-Sèvres et 2000 tonnes en Charente-Maritime).

    Pour organiser cette collecte, initialement prévue d’octobre à décembre 2023, 5 points de dépôts ont été validés en Charente-Maritime et 12 en Deux-Sèvres auprès des coopératives et du négoce agricole.  


    Entre temps, les règles de collecte des pneumatiques usagés ont changé à la suite de la parution du décret n° 2023-152 du 2 mars 2023 relatif à la gestion des déchets et à la responsabilité élargie des producteurs de pneumatiques et l'arrêté du 27 juin 2023. Les pneus utilisés sur les tas d’ensilage sont désormais concernés par une possibilité de collecte sans frais à partir du 1er janvier 2024.


    Compte tenu de l’évolution de la réglementation, la Chambre d’Agriculture 17-79 a décidé de suspendre l’organisation de la collecte prévue d’octobre à décembre 2023 (pour laquelle le coût d’enlèvement restait important pour les apporteurs) et de partir sur la gratuité de la collecte à partir de 2024. 


    L’organisation de cette collecte sera probablement similaire, avec regroupement des apports de pneus sur des points de dépôts identifiés, la gratuité de la collecte s’effectuant au départ de ces points de dépôts (des frais d’organisation de la collecte pourront malgré tout être facturés). 


    Attention :

    Si la collecte est considérée comme gratuite au 1er janvier 2024, elle reste à organiser et s’effectuera sur plusieurs années compte tenu des tonnages à collecter au niveau national.

    D’autres informations seront diffusées en temps utile compte tenu de la montée en charge du dispositif de collecte sur 2024 - 2028. 


    Pour tous renseignements : Thierry PELOQUIN - 06.85.10. 84. 16 ou Sylvain SOUCHET - 07.71.74.37.41. 
     

    ]]>
    Entreprise agricoleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-131638Thu, 10 Aug 2023 15:00:00 +0200Optez pour l'apprentissage !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/optez-pour-lapprentissage/Vous êtes à la recherche d'un apprenti, d'un stagiaire en alternance ou d'un stagiaire en découverte professionnelle ? De nombreux jeunes s'orientent vers l'agriculture ! 

     

     

    Les atouts de l'apprentissage 

    • L’apprentissage permet à votre entreprise de répondre à court terme à ses besoins en recrutement tout en anticipant sa gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.
    • Vous pouvez former vos apprentis selon vos propres méthodes, vos outils et vos savoir-faire.
    • Le salaire de l’apprenti(e) varie entre 27 % et 100 % du Smic, sauf dispositions collectives plus avantageuses pour l’apprenti(e), au sein de votre branche professionnelle.

     

     

     

    Relevons le défi et mobilisons-nous pour former les agriculteurs de demain !

    Nous accompagnons les jeunes dans la recherche d'un apprentissage. Faute de contrat d'apprentissage certains jeunes sont contraits de changer d'orientation professionnelle.

    Devenir maître d'apprentissage c'est endosser une responsabilité d'employeur et de formateur. Cela nécessite de respecter la procédure d'embauche adaptée et de sensibiliser son apprenti sur un certain nombre de sujets. Si vous souhaitez devenir maître d'apprentissage, remplissez cette enquête. Nous vous mettrons en relation avec des profils adaptés à vos besoins. 

     

    Le saviez-vous ?

    Depuis le 1er janvier 2020, les Chambres d’agriculture n’enregistrent plus les contrats d’apprentissage, ainsi que les ruptures ou les modifications sur les contrats en cours.
    Votre nouvel interlocuteur (OPCO) est Ocapiat. 

       
    Pour obtenir un contrat d'apprentissage, vous pouvez vous rendre sur le site d'Ocapiat.
    Vous avez la possibilité de remplir votre contrat en ligne. N'oubliez surtout pas d'en garder une copie.


    •    Si vous avez des questions sur un contrat d'apprentissage en cours ou un futur contrat, appelez au :
    - 09 70 84 51 18 pour les entreprises de moins 11 salariés.
    - 05 56 11 93 93 pour les entreprises de 11 salariés et plus
    Plus d'info sur le contrat d'apprentissage.


    •    Si vous avez des questions sur les aides, contactez l'ASP au 0 809 549 549
    Plus d'info sur les aides.


    •    Vous pouvez également publier une offre d'emploi sur alternance.emploi.gouv.fr 
    Vous y trouverez des informations, pourrez simuler les aides ou les salaires, y trouver les actualités récentes sur l'apprentissage.

    Deux èvènements à ne pas manquer !

    Venez à la rencontre des apprentis le 20/09 à Thouars et le 27/09 à Niort.

            


     
     

    ]]>
    Apprentissage
    news-131614Thu, 10 Aug 2023 15:00:00 +0200Dégâts de la faune sauvage : une application pour les signalerhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/degats-de-la-faune-sauvage-une-application-pour-les-signaler-13/Le réseau Chambres d’agriculture met à disposition des agriculteurs mais également de tout citoyen une application permettant de faciliter le signalement des dégâts de la faune sauvage sur son exploitation agricole. Cet outil téléchargeable n’a pas valeur de déclaration mais comporte de très nombreux avantages. Les dégâts de la faune sauvage sur les cultures et les élevages sont loin d’être anodins et impactent chaque année les exploitations agricoles

    Selon les derniers chiffres collectés en 2019 :

    • 40 millions d’euros ont été versés comme indemnités pour les dégâts de sangliers,
    • 20 millions d’euros pour les dégâts de cervidés,
    • 30 millions d’euros du fait de la prédation du loup…

    Une application digitale dévelopée par les Chambres d'agriculture

    Développée à l’origine par la Chambre d’agriculture de Haute-Vienne, cette application disponible depuis le mois de novembre sur les principales plateformes de téléchargement IOS et Androïd, permet de géo-localiser facilement le lieu où se sont constatés les dégâts. Les photos pourront être transmises très facilement.

    Ces divers signalements permettront également d’enrichir une base de données scientifique relative à la pression de la faune sauvage sur les cultures et les élevages et serviront de base aux différentes mesures à mettre en place pour en minimiser l’impact.

    Instituts de recherche, fédérations départementales de Chasse et directions départementales des territoires considèrent ainsi cette démarche comme une avancée. Les données récoltées au niveau départemental seront centralisées par la suite au niveau national à Chambres d’agriculture France qui établira une jonction avec les différents Instituts de recherches et ministères concernés.

    Un simulateur intégré permettra également de simuler le montant des indemnités en cas de déclaration.


    Téléchargez l'application sur l'Apple Store

    Téléchargez l'application sur Google Play
     
    ]]>
    news-131165Wed, 26 Jul 2023 15:00:00 +0200Val'Fumier: une plateforme de mise en relation des producteurs et consommateurs de fumier équinhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/valfumier-une-plateforme-de-mise-en-relation-des-producteurs-et-consommateurs-de-fumier-equin/Amendez vos sols avec du fumier ou du compost équin. Dans le cadre du projet «Val' Fumier», le réseau des chambres d'agriculture et l'Institut Français du cheval et de l'équitation (IFCE) ont développé une plateforme de mise en relation qui permet d'identifier, par l'intermédiaire d'une cartographie, des offres de fumier déposées par des structures équines pour des valorisateurs potentiels, en amendement ou en unité de méthanisation.


    Le fumier et le compost équins ont des valeurs amendantes intéressantes et présentent des avantages à l'utilisation. Par exemple, ils peuvent être utilisés en maraîchage bio.


    Le fumier équin à base de litière de paille a un pouvoir méthanogène de 220 L CH4/ kg MV. Il est plutôt riche en paille et possède en général des teneurs en matière organique et en matière sèche élevées. Les digestats, issus en partie du fumier équin, sont aussi riches en matière organique et donc intéressants pour la fertilisation des sols.


    Vous recherchez du fumier équin ?

    Rendez-vous sur l'outil cartographique de Val'Fumier pour trouver le producteur le plus proche de chez vous !


    Vos interlocuteurs :


    Elise Cazeaux - Chambre Régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine - 06.40.86.77.59 - valfumier@remove-this.na.chambagri.fr
    Véronique Mouxaux - Institut Français du Cheval et de l'Equitation : 06.77.10.32.92 - dt.na@remove-this.ifce.fr

     

    ]]>
    SolEquinCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-131177Wed, 26 Jul 2023 15:00:00 +0200Fermeture estivale des antenneshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermeture-estivale-des-antennes/Six antennes sont concernées.
  • Les antennes de Bressuire, Thouars, Saintes et Saint-Jean-d'Angély seront fermées du 14 au 18 aôut inclus (semaine 33).
  • L'antenne de Parthenay sera fermée du 7 au 18 août inclus (semaines 32 & 33).
  • L'antenne de Jonzac sera fermée du 31 juillet au 18 août inclus (semaine 31, 32 et 33).
  •  

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130893Fri, 21 Jul 2023 09:30:00 +0200Luttons ensemble contre la Flavescence Dorée !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/luttons-ensemble-contre-la-flavescence-doree/Le groupe technique régional Flavescence Dorée, piloté et financé par la Fédération des Interprofessions du Bassin viticole Charentes-Cognac définit chaque année un plan d’action de lutte contre la flavescence dorée (FD).Les prospections collectives sont une des missions confiée aux Chambres d’agriculture.

    Elles sont réalisées par des groupes de viticulteurs encadrés par des animateurs formés à l’observation de la Flavescence Dorée (FD).

    Tous les ceps marqués sont ensuite prélevés, analysés, et s’ils sont reconnus Flavescence Dorée ou Bois Noir, ils doivent être arrachés avant le 31 mars.

    Les dates des prospections collectives :

     

    Nous comptons sur votre présence pour une prospection optimale du vignoble : les prospections collectives ne sont efficaces qu’avec une forte mobilisation des viticulteurs !

    Reconnaître la Flavescence Dorée

    Ces symptômes commencent à être visibles, sur tout ou une partie du pied, avant l’aoûtement et se poursuit jusqu’après les vendanges. À compter de l’aoûtement et jusqu’aux vendanges, tous les symptômes sont exprimés.

    Contact : Céline Mathieu - 07 88 47 27 90

     

     

    ]]>
    ViticulteurVigneCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130889Fri, 21 Jul 2023 09:26:00 +0200Influenza aviaire : Indemnisation économique des pertes liées à l'épisode d'influenza aviaire 2022/23https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-economique-des-pertes-liees-a-lepisode-dinfluenza-aviaire-20222/Ce jeudi 20 juillet, a été ouvert le guichet d'avance sur l'indemnisation économique prévue pour les éleveurs des zones règlementées interdit de remise en place des volailles (palmipèdes, gallinacées et colombinés). Ce dispositif vise à indemniser les pertes économiques des éleveurs liées aux vides sanitaires subis pendant les périodes de restriction de mises en place dans les zones règlementées à compter du 16 septembre 2022. 

    Ce dispositif FranceAgriMer est ouvert du 20/07 au 15/09 jusqu'à consommation totale de l'enveloppe.

    Un paiement des avances "au fil de l'eau" est annoncé.

    Les informations relatives au dispositif sont en ligne sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2023-Amont-eleveurs-avance

    Le lien pour accéder au téléservice :  https://pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique/retrait-dispositif.xhtml?codeDispositif=IA_AM_H5N1_23_AV 

    La demande d'avance sur cette indemnisation devra obligatoirement être complétée par une demande d'indemnisation définitive.

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130826Thu, 20 Jul 2023 11:13:42 +0200Éviction de CEVA Santé animale dans l’appel d’offres pour le vaccin contre la grippe aviairehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/eviction-de-ceva-sante-animale-dans-lappel-doffres-pour-le-vaccin-contre-la-grippe-aviaire/Une très mauvaise nouvelle pour les éleveurs et la souveraineté alimentaire et industrielle.Le ministère de l'Agriculture vient d’annoncer avoir retenu pour l’achat des vaccins contre la grippe aviaire le géant allemand Boehringer Ingelheim, et évincé CEVA santé animale, entreprise de taille intermédiaire française parmi les leaders du secteur des biotechnologies animales, localisée à Libourne en Nouvelle-Aquitaine et qui produit en France.

    Cette décision n’est pas acceptable, ni pour les éleveurs opérationnellement et financièrement ni pour le réseau des chambres de Nouvelle-Aquitaine qui promeut la souveraineté alimentaire et économique sur son territoire et soutient la politique « one health » du Conseil régional.

    CEVA santé animale avait proposé un vaccin totalement novateur, dont la première injection est réalisée dès leur première journée en couvoir, et la seconde à 4 semaines - réduisant ainsi considérablement la difficulté de la vaccination pour les éleveurs puisque pour les vaccins traditionnels sur les animaux adultes, il faut pour les deux injections trois personnes pour attraper et maintenir chaque canard. A la difficulté opérationnelle et technique pour les éleveurs et la mobilisation de ressources, s’ajoute un surcout financier qui va peser sur une profession déjà durement touchée, ce qui est inacceptable.

    D’autre part, cette décision est difficilement compréhensible si l’on se place dans une logique de souveraineté, de défense de filières à valeur ajoutée sur les territoires, en fragilisant considérablement la sécurité d’approvisionnement de la France : de plus, contrairement à Ceva qui produit en France et est déjà dans une logique de localisation des activités, le vaccin allemand serait produit au Mexique !

    La Nouvelle-Aquitaine a la chance de compter sur son territoire un des rares champions ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire), avec son siège social et son centre de décisions : au lieu de contribuer à une indépendance industrielle, qui aurait pu être respectée par une attribution multi fournisseurs qu’il aurait été légitime d’inscrire dans cette commande publique, la décision du Ministère, dit de la souveraineté alimentaire, envoie un signal contraire et incompréhensible, y compris sur des critères financiers surtout si on prend en compte le coût de déploiement des vaccins chez l’éleveur.

    Contact Presse
    Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine
    Elisabeth Uminski, Chargée de communication
    elisabeth.uminski@na.chambagri.fr
    05 56 01 33 38 – 06 83 89 94 52
    Assistance communication : 05 56 01 33 32 - 06 10 77 58 32
    www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130538Thu, 13 Jul 2023 09:00:20 +0200 Vente de crédit carbonehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/vente-de-credit-carbone/Ouverture du 4éme appel à projet FCAA. Inscription des exploitations avant le 27 juillet 2023Après trois premiers appels à projets en 2020,2021 et 2022 qui ont permis à près de 3000 agriculteurs et 60 développeurs de projets au niveau national de s’engager dans des projets agricoles bas carbone, France Carbone Agri Associé lance un 4ème Appel à Projets.

    Cet Appel à Projets est dédié aux exploitations de Grandes Cultures qui souhaitent s’engager dans un projet de transition selon la « Méthode Label Bas Carbone Grandes Cultures ». En outre, il sera limité à 200 exploitations.

    Pour les exploitations intéressées, inscription avant le 27 juillet 2023 à 18h auprès de la Chambre d'agriculture 17-79.

    Contact : Céline Gélineau - 05 49 77 15 15

    Nb : depuis 2016 c'est plus d'une centaine d'exploitations accompagnées par la Chambre d'agriculture 17-79 dans des plans carbone.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130294Fri, 07 Jul 2023 09:45:25 +0200Seconde édition du Capr’I Cuphttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/seconde-edition-du-capri-cup/Fort du succès obtenu en 2021, le salon international de la filière caprine lance en 2023 une nouvelle édition du Capr’ICup, le challenge caprin des établissements scolaires agricoles.Destinée aux jeunes de 15 à 25 ans, la compétition a rassemblé une centaine d’élèves d’établissements scolaires agricoles (MFR, lycées, écoles d’ingénieurs...) venus de toute la France lors du Salon 2021. Par équipe de cinq, les élèves se sont affrontés autour de plusieurs épreuves techniques mais aussi de connaissances théoriques et pratiques. Véritables Olympiades de la filière caprine, Capr’I Cupa suscité un vrai engouement lors du salon 2021 tant chez les élèves que dans le public.
    Cette année, l’équipe organisatrice de Capr’Inova repensé le contenu du challenge ajoutant même une toute nouvelle épreuve autour du jugement des fromages. En parallèle, les jeunes pourront aussi participer aux tables des jurés des concours de viandes et fromages en parallèle du Capr’I Cup.

    Les épreuves

    Capr’ICupTeams – créationd’unvisuelintégrantunephotodel’équipeetuneréférencecaprine

    Capr’ICupCompétition - présentationd’unechèvreetsonélevagesurleringdevantlejury.

    Capr’ICupTraite - épreuvedetraiteàlamachinepourobtenirunlaitdequalitéparunmembredel’équipesuiserajugésursesgestesetsaposture

    Capr’ICupCheese - connaissancesthéoriquesetappréciationdesfromages.

    Capr’ICupPointage - jugementdesélèvessurleursaptitudesaupointageetàl’appréciationmorphologiquedesanimauxreproducteurs

    Cette année, les organisateurs souhaitent accueillir plus d’équipes et ainsi donner la possibilité à plus de jeunes de participer. De nombreux établissements ont déjà exprimé le souhait de renouveler leur participation.

    Inscriptions ouvertes jusqu’au 2 octobre 2023

    Contacts
    Elodie Amouretti -Port. 06 74 69 20 72
    WendyGérard -Port.07 71 23 54 50
    Pascale Dumont -Port. 06 60 75 40 66

    22 & 23 novembre 2023
    Parc des expositions de Niort
    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-130000Wed, 05 Jul 2023 09:34:36 +0200Équipements électrique et de communication, quels impacts sur l'élevage ?https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/equipements-electrique-et-de-communication-quels-impacts-sur-lelevage/L’impact des installations électriques collectives (lignes à haute tension, éoliennes, antennes relais, etc.) n’est pas démontré scientifiquement sur les activités d’élevage. Cependant, les troubles rapportés par certains éleveurs renvoient à la nécessité de conduire des recherches pour le confirmer ou le réfuter. Le ministère l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a donc confié au Conseil Général de l’Alimentation, de l’Agriculture et des espaces Ruraux la réalisation d’une enquête ayant pour objet de tenter d’identifier, si elles existent, des corrélations entre des difficultés qui pourraient être observées en élevage et la présence d’antennes relai téléphoniques, d’installations électriques ou d’éoliennes. 

    Cette enquête est nationale et anonyme. Elle ne concerne que des exploitations situées à moins de 2 km d’antennes téléphoniques, de certaines installations électriques (ligne à haute tension ou très haute tension, transformateur électrique, parc photovoltaïque) ou d’éoliennes. 

    Participer à l’enquête : https://enquetes.ac-sg.agriculture.gouv.fr/index.php/724394?lang=fr 

    Mode d'emploi : si en cliquant sur le lien, l'ouverture du logiciel de l'enquête ne s’exécute pas, sélectionnez et copiez le lien pour le coller dans le navigateur. Si possible, choisissez les navigateurs Chrome ou Edge et évitez Firefox. 

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-129815Thu, 29 Jun 2023 10:58:15 +0200Consultation du public sur les espèces suceptibles d'occasionner des dégâtshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/consultation-du-public-sur-les-especes-suceptibles-doccasionner-des-degats/Le projet d’arrêté ministériel pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts (ESOD) vient d’être mis en consultation publique.Cette consultation est ouverte du 15/06/2023 au 06/07/2023 minuit, vous pourrez y accéder en cliquant sur le lien suivant :

    https://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-pris-pour-l-application-de-l-a2864.html

    En application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement, il revient au ministre chargé de la chasse de fixer par un arrêté la liste, les périodes et les modalités de destruction des Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD) dites « du groupe 2 ».

    Selon ce même article, une espèce est classé ESOD pour au moins l’un des quatre motifs suivants :
    1° Dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques ;
    2° Pour assurer la protection de la flore et de la faune ;
    3° Pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles ;
    4° Pour prévenir les dommages importants à d’autres formes de propriété. Le 4° ne s’applique pas aux espèces d’oiseaux.

    Il existe trois groupes d’Espèces Susceptibles d’Occasionner des Dégâts (ESOD), définis par l’article R. 427-6 du code de l’environnement. Le premier et le troisième groupe concernent respectivement les espèces non indigènes classées sur l’ensemble du territoire métropolitain par un arrêté ministériel pérenne, et une liste complémentaire définie par un arrêté préfectoral annuel.

    La liste des ESOD du groupe 2 est fixée pour 3 ans par arrêté ministériel. Cet arrêté ministériel est pris sur proposition des préfets de départements après avis de la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) réunie en formation spécialisée sur les ESOD.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-129806Thu, 29 Jun 2023 10:36:01 +0200Portes ouvertes : programme d’expérimentations « LUMA »https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/portes-ouvertes-programme-dexperimentations-luma/Venez découvrir un itinéraire de protection des vignes sans produit phytopharmaceutique de synthèse !À partir du 22 juin et jusqu’au 27 juillet, nous vous proposons quatre dates pour venir découvrir les parcelle tests du programme « LUMA ». Ce projet, lancé en 2022 par la filière Cognac, en partenariat avec l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et les Chambres d’agriculture de Charente et de Charente-Maritime Deux-Sèvres, a pour objectif de mettre en œuvre et d’évaluer en grandeur réelle, sur un réseau de démonstration, un itinéraire de protection du vignoble se basant sur l’utilisation de produits de biocontrôle et de produits utilisables en Agriculture Biologique. Quatre parcelles pilotes vous accueillent afin de partager avec vous leurs premières impressions et conseils.

    Des portes ouvertes accessibles à tous et sans inscription préalable.

    À partir du 22 juin et jusqu’au 27 juillet prochains, nous vous proposons quatre dates pour venir découvrir les parcelles du programme d’expérimentation d’alternatives aux pesticides de synthèse. Après une année de phase pilote, le projet rentre aujourd’hui dans une nouvelle phase de déploiement en passant de 13 à 24 parcelles. Quatre d’entre elles vous accueillent afin de partager avec vous leurs premières impressions et conseils.

    Lancé en 2022, en partenariat avec l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) et les Chambres d’agriculture de Charente et de Charente-Maritime Deux-Sèvres, le programme au nom de code « LUMA » a pour objectif de mettre en œuvre et d’évaluer en grandeur réelle, sur un réseau de démonstration, un itinéraire de protection du vignoble se basant sur l’utilisation de produits de biocontrôle et de produits utilisables en Agriculture Biologique.

    Le projet cible ainsi les maladies cryptogamiques et les ravageurs de la vigne dans le vignoble de Cognac et permet de développer de nouveaux itinéraires de culture plus respectueux de l’environnement. Il est issu d’un projet DEPHY EXPE Biocontrôle et Équilibre de l’Écosystème vigne (BEE, porté par l’IFV) et dans la dynamique d’intégration des solutions de biocontrôle sur les réseaux (16 & 17) FERMES DEPHY.

    Ce projet répond à l’objectif de la filière Cognac de rechercher une diminution constante de l’utilisation des pesticides de synthèse, afin de s’en émanciper à terme. Les premiers résultats feront l’objet d’évaluations jusqu’en 2025.

    Programme à partir de 17h :

    Accueil sur la parcelle
    Présentation du projet
    Visite de la parcelle d’expérimentation
    Discussion avec le viticulteur LUMA

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-129640Mon, 26 Jun 2023 15:34:07 +0200Balade à la ferme, ça y est, c'est parti !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/balade-a-la-ferme-ca-y-est-cest-parti/Lancement officiel de Balade à la ferme 2023 en partenariat avec la Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79, en présence d'Aurélie Rocheteau, présidente de l'association Balade à la ferme, Cédric Tranquard, président de la chambre d'agriculture de Charente-Maritime et Pascal Allard, commissaire général de l'évènement.L'occasion de signer la convention de partenariat avec le Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres et le Crédit Mutuel et de découvrir le covering du bus Yelo - La Rochelle qui circulera dans la ville.

    Un grand merci à nos partenaires historiques Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79, Interbev Nouvelle-Aquitaine, Fédération des coops 17, Comité National du Pineau des Charentes, Cognac, Sica charentaise fruitière, Brilac, Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, Crédit Mutuel, Safer, Port Atlantique La Rochelle, MSA des Charentes, Groupe Sica Atlantique, Comptabilité Gestion Océan, Groupama, La Rochelle Agglo, Département de la Charente-Maritime, Région Nouvelle-Aquitaine, La Rochelle Tourisme et Évènements, Mutualia, Mutuelle de Poitiers Assurances et France Bleu La Rochelle.

    Merci également aux organismes d'enseignement agricole particulièrement actifs dans l'organisation du salonMFR St Germain de Marencennes, Campus de l'Alimentation Enilia Ensmic, Lycée Agricole Privé Saint Antoine et Agrocampus17.

    On vous donne rendez-vous pour cette 4ème édition les 8, 9 et 10 septembre à l'espace Encan à La Rochelle.

    Programme détaillé à venir,

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-129078Tue, 13 Jun 2023 16:02:46 +0200Déclaration PAC : le droit à l’erreur, de quoi s’agit-il ?https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/declaration-pac-le-droit-a-lerreur-de-quoi-sagit-il/Le droit à l’erreur c’est la possibilité de modifier sa déclaration PAC (principalement modification, suppression ou ajout d'une demande d’aide), jusqu’au 20 septembre 2023, sans pénalité financière. Toutefois, afin d’éviter un retard de paiement des avances PAC à la mi-octobre, il est recommandé de réaliser les modifications avant le 15 juillet 2023.Par exemple, vous vous rendez compte que vous avez oublié de demander l’aide couplée aux légumineuses fourragères alors que vous avez déclaré plusieurs parcelles éligibles. A la différence des campagnes PAC précédentes pour lesquelles vous ne pouviez plus ajouter d’aides après la date de dépôt tardif, vous pouvez dorénavant modifier votre demande avant le 20 septembre, sans pénalité, directement sur TéléPAC en cochant la demande d’aide couplée aux légumineuses fourragères.

    Pour cela, vous devez vous connecter à votre espace TéléPAC, cliquer sur « Dossier PAC 2023 », puis sur « Accéder à la télédéclaration » et « Modifier après dépôt ». Vous pouvez alors réaliser la modification sur votre dossier PAC et surtout ne pas oublier de re-signer votre déclaration PAC. Si vous avez réalisé votre déclaration via la délégation à un organisme de services (par exemple la Chambre d’agriculture) vous devez passer par lui pour faire réaliser vos modifications.

    Attention, si l’exploitation fait l’objet d’un contrôle sur place, les modifications ne seront pas possibles sur les critères ou dispositifs mis à contrôle.

    La modification de déclaration peut être à l’initiative de l’exploitant ou à l’initiative de l’administration suite à l’instruction de la déclaration PAC (incohérences détectées, oublis de demande d’aides…) ou suite à l’affichage des feux (vert, orange, rouge) sur TéléPAC, qui font suite à la mise en œuvre du nouveau système de contrôle par satellite : le 3STR. 

    Il est donc important, au minimum début juillet et début août, de vous rendre sur votre compte TéléPAC dans votre espace « Menu et Documents » pour vérifier si vous êtes concerné par un feu rouge car il n’y aura pas d’alerte par mail ou téléphone alors que vous n’avez que 15 jours pour répondre..

    Les accidents de cultures (AC) qui apparaitraient pour une parcelle donnée sont à déclarer sous TéléPAC (et non plus via un formulaire papier). Là encore, si vous avez donné délégation à un organisme de service, vous devez passer par lui.

    Enfin, le droit à l’erreur ne s'applique pas aux formulaires DPB

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128922Thu, 08 Jun 2023 15:50:12 +0200Le SDIS 17 communique pour la prévention des incendieshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-sdis-17-communique-pour-la-prevention-des-incendies/Chaque année, à partir du printemps tout au long de la saison estivale, les sapeurs-pompiers sont fortement mobilisés pour lutter contre les feux d’espaces naturels et tout particulièrement les feux de champs.Ces incendies sont liés aux conditions météorologiques. Les pertes d’exploitation peuvent avoir un coût non négligeable pour les agriculteurs.
    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 17 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…
    Voir l'affiche
    Voir le flyer

    ]]>
    Bois-forêt-bocage et paysageCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128912Thu, 08 Jun 2023 15:16:49 +0200Le SDIS 79 communique pour la prévention des incendieshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-sdis-79-communique-pour-la-prevention-des-incendies/Chaque année, à partir du printemps et tout au long de la saison estivale, les sapeurs-pompiers sont fortement mobilisés pour lutter contre les feux d’espaces naturels et tout particulièrement les feux de récoltesPrévention des risques - les feux de récolte 
    1. Avant la moisson ;
    2. Pendant la moisson ;
    3. En cas d'incendie.
    Avant la moisson

    Ces incendies sont liés aux conditions météorologiques. Les pertes d’exploitation peuvent avoir un coût non négligeable pour les agriculteurs.
    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 79 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…

    Lire la fiche pratique

    Pendant la moisson

    Lorsque les conditions météorologiques sont réunies le risque d’incendie est plus marqué. Les incendies peuvent concerner des récoltes sur pied, des andains, des chaumes ou des stockages temporaires.
    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 79 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…

    Lire la fiche pratique

    En cas d'incendie

    Un départ de feu lors de la moisson est toujours possible. Il peut être arrêté très tôt, mais s’il prend de l’ampleur, il détruira rapidement l’ensemble de la parcelle.Selon le type de production (orge, blé…) et en fonction des conditions
    climatiques, les vitesses de propagation seront extrêmement rapides.
    Les priorités : protéger les personnes et limiter les surfaces brûlées.
    Dans le cadre de sa politique de prévention, le SDIS 79 vous délivre quelques conseils et bonnes pratiques…

    Lire la fiche pratique

    ]]>
    Bois-forêt-bocage et paysageCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128864Wed, 07 Jun 2023 15:04:00 +0200Influenza aviaire : indemnisation (I3) de la baisse de productionhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-indemnisation-i3-de-la-baisse-de-production/Liée à l'épizootie d'influenza aviaire H5N1 survenue entre le 26 novembre 2021 et le 15 septembre 2022 inclus Le dispositif, destiné aux éleveurs de volailles (palmipèdes, gallinacés et colombinés) implantés au sein des zones règlementées, permet d'indemniser les pertes correspondantes dans la limite d'un plafond de 120 jours cumulés. Ce dispositif ne concerne pas l'épisode 22/23 (entrée en zone à partir du 16 septembre 2023) qui fera l'objet d'un dispositif spécifique.

    Décision du 30 mai 2023

    Détail des modalités du dispositif H5N1 2022 amont éleveur solde I3
    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128652Wed, 31 May 2023 16:13:16 +0200Ovinhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/ovin/Une vente de béliers certifiés par les OS (organismes de sélection) est organisée par l’Association Service d’Elevage Ovin des Deux-Sèvres (SDEO79) le mercredi 28 juin 2023 dans l’enceinte du marché de Parthenay.4 races minimum seront disponibles à la vente : Mouton Vendéen, Rouge de l’Ouest, Mouton Charollais et SouthDown.

    Tous les animaux présents sont certifiés par les OS respectives et soumis au règlement sanitaire départemental en vigueur, double ARR et indemnes de toute maladie contagieuse.

    Parallèlement au rassemblement, un trophée avec remise de prix est organisé afin de récompenser les efforts génétiques réalisés par les éleveurs exposants.

    L’arrivée des animaux est prévue à partir de 6H30. La vente débutera à 7h.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128649Wed, 31 May 2023 15:51:08 +0200Appel à candidatures pour les Trophées de l'agroécologie :https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-candidatures-pour-les-trophees-de-lagroecologie/Trophées de l’agroécologie Nouvelle-AquitaineLes trophées de l'agroécologie régionaux 2023-2024 sont lancés. Ce concours récompense l'action d'agriculteurs et d'agricultrices
    en faveur d'une agriculture exemplaire au regard de la triple performance : économique, environnementale et sociale.
    Pour l'édition 2023-2024, les candidatures sont à déposer auprès de la DRAAF jusqu'au 15 juin 2023, par courrier postal, ou par courriel à l'adresse sreaa.draaf-nouvelle-aquitaine@remove-this.agriculture.gouv.fr, le cachet de la poste faisant foi ou la date de dépôt par voie électronique.

    Tous les formulaires de candidatures sont accessibles sur le site du Ministère de l'Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire.

    https://agriculture.gouv.fr/les-trophees-de-lagroecologie-2023-2024

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128514Thu, 25 May 2023 15:41:19 +0200Le Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine 2023 est lancé !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-concours-saveurs-nouvelle-aquitaine-2023-est-lance/La première session 2023 du Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine se tiendra le 15 juin 2023 au Château de la Mercerie à Magnac Lavalette Villars, en Charente.Les produits en compétition pour cette session sont pour la plupart représentatifs des terroirs de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres. Vous pouvez d’ores et déjà inscrire vos produits aux catégories suivantes :
    • Vins charentais IGP
    • Saumur AOC
    • Vins d’Anjou AOC
    • Fromages de chèvre fermiers et viande transformée de chèvre (pâté, rillettes, saucisson)
    • Huiles de noix AOP et non AOP
    • Confitures
    • Jus de fruits
       

    Pourquoi candidater ?
    L’attribution d’une médaille permet une augmentation du chiffre d’affaires allant de 10 à 25%  sur le produit lauréat.

    Qui peut candidater ?
    Toute entreprise, structure professionnelle ou personne morale exerçant une activité commerciale déclarée en Nouvelle-Aquitaine peut proposer un ou plusieurs produits aux dégustations à l’aveugle.

    Pour cela, il suffit de créer un compte sur le site internet du Concours Saveurs Nouvelle-Aquitaine et de remplir le dossier d’inscription en ligne avant le 1er juin 2023

    Pour inscrire vos produits, cliquer ici et suivre les indications :

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128497Thu, 25 May 2023 14:26:34 +0200Concours général agricole en 17 : l’excellence récompenséehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-general-agricole-en-17-lexcellence-recompensee/Une quarantaine de producteurs de Charente-Maritime ont été primés au Concours général agricole 2023.Une cérémonie de remise des trophées s’est tenue le 11 mai à la Chambre d’agriculture à La Rochelle. Cédric Tranquard et Muriel Penon, respectivement président et élue de la Chambre d’agriculture 17 ont félicité de vive voix les récompensés. Cédric Tranquard s’est dit « très heureux de remettre ces trophées, de revoir des visages déjà vus précédemment et d’en découvrir de nouveaux. Ce concours met en avant l’excellence des produits de Charente-Maritime ». « J’espère vous revoir l’année prochaine », a-t-il conclu.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-128421Wed, 24 May 2023 15:17:12 +0200La semaine super nulle ... en carbone !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-semaine-super-nulle-en-carbone/Dans le cadre de la semaine super nulle en Carbone organisée par la communauté d'agglomération de La Rochelle, la Chambre d'agriculture, partenaire du projet de territoire La Rochelle Territoire Zéro Carbone, participe et propose une animation à la ferme des Montreaux à Dompierre sur merPartez à la découverte de l'exploitation, du matériel et des cultures locales en compagnie de l'agriculteur !

    2 visites sont prévues le mercredi 31 mai après-midi :

    • 13h30
    • 15h30

    Chacune se déroulera selon le scénario suivant :

    • Partie 1 : Animation pédagogique interactive : le carbone au sein d'une exploitation agricole : de quoi parle-t-on ?
    • Partie 2 : Découverte de l'exploitation, du matériel et des cultures locales en compagnie de l'agriculteur

    Afin d’adapter au mieux les supports et nos interventions au public présent, merci de vous inscrire pour cette animation. L'inscription gratuite

    Si vous avez besoin de covoiturer pour vous y rendre, voici les liens à compléter :

    En espérant vous y retrouver nombreux !

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126841Wed, 24 May 2023 14:37:00 +0200Calamités agricoles - Sécheresse sur fourrage en Charente-Maritime - Année 2022https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/calamites-agricoles-secheresse-sur-fourrage-en-charente-maritime-annee-2022/256 communes de Charente-Maritime sont éligibles à une indemnisation des pertes de récolte sur prairies liées à la sécheresse de l'été 2022.Les éleveurs qui disposent de surfaces fourragères dans la zone reconnue sinistrée peuvent déposer une demande d’indemnisation, soumise à critères d'éligibilité.

    La demande d’indemnisation s’effectue en ligne sur la plateforme TéléCALAM du 13 avril 2023 au 15 juin 2023.

    Toutes les informations et documents à télécharger sont disponibles sur le site de la préfecture de la Charente-Maritime]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127928Wed, 10 May 2023 15:19:41 +0200Les oiseaux au rendez-voushttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-oiseaux-au-rendez-vous/La sortie bout de champ du vendredi 5 mai a permis de présenter le dispositif MAEC pour les oiseaux de plaine aux agriculteurs présentsLes espèces concernées ont pu être observées :  Outarde canepetière, Oedicnème criard, Busard cendré ainsi qu'un Elanion blanc.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127926Wed, 10 May 2023 15:05:06 +0200Une nouvelle association destinée à la plantation de haies en Deux-Sèvres vient de voir le jourhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-nouvelle-association-destinee-a-la-plantation-de-haies-en-deux-sevres-vient-de-voir-le-jour/soutenue par la Fédération Départementale des Chasseurs des Deux-Sèvres, la Chambre Interdépartementale d’Agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres et la Fédération Départementale de la Pêche et de protection en milieu aquatique des Deux-SèvresL'association  « Nhaie’mrod plantons en 79 » se donne 2 objectifs ;  favoriser la plantation de haies et préserver les paysages bocagers du département.

    Nous reviendrons plus en détail sur le travail de cette association dans une de nos prochaines newsletter… affaire à suivre »

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127915Wed, 10 May 2023 13:44:18 +0200Jean-Marc Renaudeau sur Radio Gâtinehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/jean-marc-renaudeau-sur-radio-gatine/Le 5 mai, Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres était l’invité de L’Entretien sur Radio Gâtine au micro de Samuel PacaultParmi les sujets abordés, la retraite des agriculteurs, les réserves de substitution, la future loi d’orientation agricole, et les projets de fin de mandature.

    A écouter ici

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127803Fri, 05 May 2023 10:05:42 +0200Concours photos « L’Europe s’expose en vert » du 1er au 31 mai 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-photos-leurope-sexpose-en-vert-du-1er-au-31-mai-2023/Dans le cadre du Joli Mois de l’Europe, la Région Nouvelle-Aquitaine organise un concours photo qui a pour objectif de mieux faire connaitre l’Europe en Nouvelle-Aquitaine. Il est demandé aux participants de photographier l’Europe verte telle qu’ils la voient ou l’imaginent.

    Tenter votre chance !

    De nombreux cadeaux à gagner!

    Retrouvez toutes les modalités de participation

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127802Fri, 05 May 2023 09:42:18 +0200Appel à manifestation d'intérêthttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-manifestation-dinteret-2/Programme de soutien à l'innovation pour de nouvelles solutions biosourcées pour la construction dans l'arc atlantique (Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire)Le projet SCALE-UP lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour soutenir des solutions biosourcées innovantes pour la construction sur l’arc atlantique

    ·  La date limite pour le dépôt des candidatures est le 16 Juin 2023 et l’AMI est ouvert à tous types de structures (start-up, PME, universités et instituts de RDT, grandes entreprises, associations…) situés sur l’arc atlantique (Bretagne, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire).   

    ·  Lancé dans le cadre du projet européen SCALE-UP, cet AMI permettra aux deux porteurs de projets sélectionnés de bénéficier d’un programme d’accompagnement pour favoriser l’entrée sur le marché de leur solution biosourcée.

    Pour candidater, complétez le formulaire en ligne avant le 16 Juin 2023 :

    https://forms.office.com/e/WUWy7Ws30m  

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127557Thu, 27 Apr 2023 11:18:21 +0200Viticulture charentaise….combiner les leviers pour diminuer les phytoshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/viticulture-charentaisecombiner-les-leviers-pour-diminuer-les-phytos/Les Fiches Trajectoire permettent de montrer des exemples d'exploitations ayant mis en œuvre des combinaisons de leviers permettant de parvenir à une baisse significative de l'utilisation des pesticides. Chaque fiche présente l'évolution d'un système de culture sur une exploitation:
    • La description de l'exploitation et du contexte ;
    • La stratégie pour la gestion des bio-agresseurs
    • L’évolution du système et ses performances (indicateurs, temps de travail, rendement, …).

    La parole est donnée à l'agriculteur et à l'ingénieur réseau.

    Retrouvez la fiche réalisée chez Adrien GOUSSELAND


    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127539Thu, 27 Apr 2023 08:36:07 +0200L'antenne du nord de la Charente-Maritime déménage à Ferrière d'Aunishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lantenne-du-nord-de-la-charente-maritime-demenage-a-ferriere-daunis/Depuis le 24 avril 2023, l'antenne du nord du département 17 de la Chambre interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux Sèvres a déménagé dans le pôle de services publics Aunis Atlantique à Ferrières d'Aunis, quittant ainsi les anciens locaux de St Sauveur d'Aunis.Avec le siège de la CDC Aunis Atlantique et toujours en présence du siège de l'Office de Tourisme Aunis Marais Poitevin et du Parc Naturel du Marais Poitevin, ce site voit également l'arrivée de l'association du GDA de l'Aunis dont ce sera la nouvelle localisation. Dans ce nouveau bâtiment au niveau de performance labellisé "E3+C2-" avec la nouvelle règlementation de construction RE2020, vous retrouverez vos conseillers Gwendal CHOLLET et Gaël GAUCHER.

    Ce pôle de services publics Aunis Atlantique se situe au 200 rue de la Juillerie - 17170 FERRIERES D'AUNIS

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127511Wed, 26 Apr 2023 15:19:33 +0200Apprenti cherche maître d’apprentissagehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/apprenti-cherche-maitre-dapprentissage/Comme chaque année, étudiants, lycéens et collégiens sont à la recherche d’entreprises susceptibles d'accueillir un apprenti, un stagiaire en alternance ou un stagiaire en découverte professionnelle. Beaucoup de jeunes souhaitent s'orienter vers l'agriculture mais ne trouvent pas de maître de stage ou d'apprentissage.Des informations détaillées sur les conditions d’accueil d’un apprenti ou d’un stagiaire figurent sur le site de la Chambre d’agriculture, à la rubrique « gestion de l’exploitation » et « employer un apprenti » (https://deux-sevres.chambre-agriculture.fr/gestion-de-lexploitation/employer-un-apprenti/). Une enquête à remplir en quelques minutes seulement est en ligne sur deux-sevres.chambre-agriculture.fr/gestion-de-lexploitation/employer-un-apprenti/minscrire-maitre-dapprentissage/.

    La Chambre d'agriculture n'est plus en charge de l'enregistrement des contrats d'apprentissage, avenants et ruptures depuis le 1er janvier 2020. Le nouvel interlocuteur (opérateur de compétences) est Ocapiat. Pour obtenir un contrat d'apprentissage, les entreprises candidates peuvent se rendre sur le site www.ocapiat.fr. Elles ont la possibilité de remplir leur contrat en ligne, sans oublier surtout d'en garder une copie.

    Pour toute question relative à un contrat d'apprentissage en cours ou un futur contrat, les entreprises peuvent appeler au 09 70 84 51 18 pour les entreprises de moins 11 salariés ; et au 05 56 11 93 93 pour les entreprises de 11 salariés et plus (https://www.ocapiat.fr/l-essentiel-sur-le-contrat-d-apprentissage/).

    Pour les questions relatives aux aides, il est nécessaire de contacter l'Agence de Services et de Paiement (ASP) au 0 809 549 549 (https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23556). Une offre d'emploi peut également être publiée sur le site www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance. Sur ce site, il est possible de simuler des aides ou des salaires, et on y trouve les actualités récentes sur l'apprentissage.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127008Tue, 18 Apr 2023 10:08:00 +0200Printemps à la ferme 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/printemps-a-la-ferme-2023-1/Afin de fêter l’arrivée du printemps, les agriculteurs et agricultrices du réseau Bienvenue à la ferme mettent en place une programmation spéciale et vous ouvrent leur porte pour faire découvrir leur métier et leurs produits du 1er avril au 30 juin 2023. Marchés, visites, ateliers pédagogiques, randonnées gourmandes, dégustations etc. autant d’activités pour petits et grands !

    Partez à leur rencontre et prenez un grand bol d’air en famille ou entre amis ! 

    QUELS ÉVÉNEMENTS EN DEUX-SÈVRES ? 

    En Deux-Sèvres, ce sont 15 rendez-vous à ne pas manquer ! Les animations se dérouleront du 8 avril jusqu’au 24 juin 2023.

    Retrouver tous les agriculteurs participants, et le programme 

    QUELS ÉVÉNEMENTS EN CHARENTE MARITIME ? 

    En Charente-Maritime, ce sont 8 rendez-vous à ne pas manquer dans 5 fermes ! Les animations se déroulent du 30 mars au 11 juin 2023.

    Retrouvez tous les agriculteurs participants

    QUELS ÉVÉNEMENTS EN NOUVELLE-AQUITAINE ? 

    Retrouvez tout le programme

    Suivez-nous sur FB : 

    https://www.facebook.com/bienvenuealafermecharentemaritime

    https://www.facebook.com/BienvenuealafermeDeuxSevres/ 

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-127000Tue, 18 Apr 2023 09:17:49 +0200Livret PAC 2023-2027 - Mis à jour au 31 mars 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/livret-pac-2023-2027-mis-a-jour-au-31-mars-2023/Il y a un an environ, la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres a édité une première version de cette brochure sur la réforme de la PAC.Cette version actualisée prend en compte un certain nombre d’ajustements, sur la base d’informations officielles antérieures au 1er avril 2023.

    Elle résume donc les points à retenir pour cette nouvelle programmation PAC 2023-2027 en France et dans nos territoires, alors que la campagne de déclaration 2023 bat son plein.

    VOIR LE LIVRET

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126883Thu, 13 Apr 2023 15:18:01 +0200Des arbres et arbustes par centaines de milliershttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-arbres-et-arbustes-par-centaines-de-milliers/Le 4 avril au matin, à la mairie de Saint-Pierre d’Amilly, on a parlé arbres champêtres. De leur rôle majeur dans le maintien de la biodiversité, et des essences les plus communes dans la région, charme et érable notammentCédric Tranquard, président de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime et Sylvie Marcilly, présidente du Département, ont dressé un bilan très positif de la campagne de plantation 2022-2023, dans le cadre du programme Entretien et valorisation de l’arbre (EVA), un dispositif d’aide à la plantation pour la restauration des paysages ruraux.

    Sylvie Marcilly a rappelé que depuis 2000, quelque 820 000 arbres et arbustes ont été plantés dans le département. De son côté, Cédric Tranquard a indiqué que la Chambre d’agriculture mettait à disposition quatre équivalents temps plein pour cette campagne dont le succès ne se dément pas : pas moins de 100 dossiers ont été déposés pour l’année à venir.

    Qui plante ces arbres ? Les deux tiers des participants au programme sont des agriculteurs, un quart des particuliers, et enfin les collectivités et les associations communales de chasse agréées.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126882Thu, 13 Apr 2023 15:04:43 +0200Sécheresse 2022 : indemnisation des pertes de récolte sur maraîchage au titre des calamités agricoleshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/secheresse-2022-indemnisation-des-pertes-de-recolte-sur-maraichage-au-titre-des-calamites-agricole/Début mars, le Comité national de la gestion des risques en agriculture (CNGRA) a reconnu le caractère de calamités agricoles pour les pertes de récolte sur maraîchage liées à la sécheresse de 2022 sur l'ensemble du département des Deux-Sèvres.Les maraîchers deux-sèvriens impactés par la sécheresse peuvent solliciter une indemnisation, soumise à critères d'éligibilité.

    Les légumes considérés comme sinistrés par la sécheresse 2022 sont listés ci-après :

    aubergines
    betteraves potagères
    carottes
    céleris raves
    choux pommés
    concombres
    courgettes
    échalotes
    fenouils
    haricots verts
    navets
    oignons
    poireaux
    poivrons
    salades
    tomates

    Le dispositif complet

    La demande s'effectue en ligne sur le site TéléCALAM, du 28 mars au 26 avril 2023 :
    https://ecoagri.agriculture.gouv.fr/calamnat-usager/

    Les informations utiles à cette démarche sont disponibles :

        • sur le site du Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire :
    http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/exploitation-agricole/demander-une-aide-pac/article/demander-une-indemnisation

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126880Thu, 13 Apr 2023 14:46:22 +0200Dispositif d’urgence de soutien aux exploitations en agriculture biologique 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dispositif-durgence-de-soutien-aux-exploitations-en-agriculture-biologique-2023/Le secteur de l’agriculture biologique fait face à de grandes difficultés à la fois conjoncturelles et structurelles avec un recul de la consommation des produits issus de l’agriculture biologiqueAfin d’accompagner les exploitations en agriculture biologique risquant la déconversion, un fonds d’urgence doté d’une enveloppe nationale de 10 M€ est mis en place par l’État en soutien de la filière.

     

     

    Le formulaire de demande dûment complété et les pièces justificatives doivent être retournés :

    à la DDT des Deux-Sèvres – Service agriculture et territoires – 39 avenue de Paris 79000 NIORT pour le 15 mai 2023 au plus tard.
    à la DDTM de Charente-Maritime - A l'attention de Sabine ABGRALL / Iga LAMPASONA 89, avenue des Cordeliers - CS 80000 17018 LA ROCHELLE CEDEX 1 pour le 9 mai 2023 au plus tard

    Toute demande sera instruite au regard de critères d’éligibilité et de critères de priorisation et fera l’objet d’une analyse par la cellule départementale dédiée à ce fonds d’urgence.

    L'objectif de ce fonds d'urgence est de venir en aide aux exploitations les plus impactées et dans la plus grande difficulté dans le contexte actuel.
    Il s'agit d'une aide à la trésorerie exceptionnelle, forfaitaire, réservée aux exploitations en AB en risque de déconversion voire en faillite du fait des difficultés conjoncturelles qu'elles rencontrent ((suite à la baisse de consommation de leurs produits)

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126878Thu, 13 Apr 2023 14:10:55 +0200Enquête dommage blaireauhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-dommage-blaireau/Dans le cadre de sa mission de gestion de la faune sauvage, la Fédération des Chasseurs des Deux-Sèvres effectue le suivi des différentes espèces chassables dans le départementAfin de connaitre, au mieux, la population de blaireaux ainsi que son impact sur les activités humaines, une enquête a été mise en place.

    Sur votre exploitation, vous avez peut-être subi des dommages occasionnés par le blaireau sur vos cultures, vos tas d’ensilage, vos animaux, en 2022 et 2023 ….
    Cette enquête est pour vous. il faut y répondre au plus tard avant le 21 avril 2023.

    REMPLIR LE FORMULAIRE

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126801Tue, 11 Apr 2023 16:10:57 +0200La saison des forums de l'alternance et job dating alternance est lancée sur le département des Deux-Sèvres !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-saison-des-forums-de-lalternance-et-job-dating-alternance-est-lancee-sur-le-departement-des-deux/Un forum de l'alternance c'est quoi ? C'est l'opportunité de trouver sur un même lieu des entreprises qui recherchent des alternants ou des stagiaires, des centres de formation et un pôle d'information (Mission Locale, Pole Emploi, cap Emploi, Cap métiers).Un forum alternance pour qui ?
    Pour toutes et tous !

    Quel est le rôle de la Chambre d'agriculture ?
    La Chambre Interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres fait le lien entre les agriculteurs-trices qui recherchent des apprentis et les apprentis. Elle fait la promotion du dispositif Pass'Métier, dispositif qui permet de vérifier son projet professionnel avant de se lancer dans une formation.

    Qu'est-ce-que le dispositif Pass'Métier ?
    L’opportunité de réaliser des mini-stages en entreprise pour les collégiens-nes (4e et 3e), les lycéens-nes, et les étudiant(e)s pendant les vacances scolaires y compris les grandes vacances pour :

    • Découvrir une entreprise, ses activités et ses différents métiers,
    • Choisir sa filière et concrétiser son projet professionnel,
    • Se familiariser et vivre au quotidien la réalité des chefs d'entreprise et de leurs salariés,
    • Se faire connaître d'un futur employeur pour éventuellement signer un contrat d'apprentissage par la suite.

    Vous souhaitez recruter un apprenti et vous voulez que votre offre soit diffusée lors de ces forums ?

    Inscrivez vous via le site de la Chambre interdépartementale d'agriculture

    Le prochain forum ou job dating Alternance :
    Mercredi 31 Mai à Parthenay :   16h00 à 18h30 au Domaine des Loges de Parthenay.

    Plus de renseignements : Brigitte BLAUD ou Céline SOURISSEAU

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-126717Fri, 07 Apr 2023 10:51:55 +0200MAEC APIhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-api/Amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles domestiques pour la préservation de la biodiversité - Note d'information campagne 2023Les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) visent à encourager le développement durable des zones rurales et répondre à la demande croissante de la société envers l'environnement. Elles s'adressent aux agriculteurs qui souhaitent s'engager de manière volontaire dans cette démarche au travers de dispositifs contractuels allant au-delà des obligations réglementaires. Ces mesures font partie des programmes de développement ruraux dans chaque région et sont principalement cofinancées par le FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) et la Région Nouvelle-Aquitaine.

    La mesure MAEC « amélioration du potentiel pollinisateur des abeilles domestiques pour la préservation de la biodiversité » est ouverte pour la campagne 2023. Les modalités sont les mêmes que pour la campagne 2022.

    LIRE LA NOTE]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125942Thu, 23 Mar 2023 14:36:14 +0100Colloque Foire de Bressuire : l'intervention magistrale de Vincent Chatelier a reboosté tout le mondehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/colloque-foire-de-bressuire-lintervention-magistrale-de-vincent-chatelier-a-rebooste-tout-le-mond/C'est avec le sourire que les 220 éleveurs participants au colloque "l'agriculture française face au défi alimentaire" sont repartis du colloque organisé par La Chambre d'agriculture et BBA en amont de la foire de BressuireIl faut dire que Vincent Chatellier, ingénieur de recherche à l'INRAE, a su poser le bon diagnostic et donner quelques clés pour l'avenir aux éleveurs présents.

    Ses conclusions

    Les raisons d'y croire :

    • La demande mondiale de biens alimentaires est durablement croissante
    • La France a de nombreux atouts : agronomie, prix de la terre, savoir-faire, notoriété, etc.
    • Les normes, la traçabilité, la maîtrise sanitaire et la segmentation jouent un rôle croissant
    • Les attentes à l’égard de l’agriculture se diversifient (énergie, environnement, biomatériaux...)
    • La contractualisation se renforce et les entreprises se concentrent
       

    Les défis à relever :

    • Assurer le renouvellement des générations et accepter la diversité des modèles
    • Concilier production agricole, productivité et performances environnementales
    • Prendre sa part dans l’internationalisation des marchés agricoles
    • Encourager les investissements structurants et générateurs de valeur ajoutée
    • Mieux communiquer sur l’agriculture et son rôle utile pour la société française
    VOIR LE DIAPORAMA

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125938Thu, 23 Mar 2023 14:16:41 +0100DEPHY Fermes – Bilan de la campagne 2022https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/dephy-fermes-bilan-de-la-campagne-2022/Si l’année a été plutôt calme sur le plan des maladies et des insectes ravageurs, il n’en est pas de même sur le plan des aléas climatiques. Gel, grêle, sécheresse et temps chaud ont de nouveaux fait parler d’eux. L’année 2022 restera un modèle de réduction des phytos tant l’année a été propice. Essayons ensemble de maintenir cette tendance.Point météo 2022

    L’année démarre avec un déficit de 84 mm et des températures supérieures aux normales. Début avril, une période de gel touche les Charentes avec des conséquences sur les cépages précoces et dans une moindre mesure sur ugni blanc. Le mois de mai est sec et chaud. Juin affiche un cumul de pluie supérieure de 43.7 mm par rapport à la moyenne avec un épisode de grêle les 20 et 21 juin qui affecteront de manière hétérogène 15 000 hectares. L’été sera très sec et chaud avec des températures moyennes supérieures aux normales de 2.2° en juillet et 3.5 en août.

    Les conséquences seront pénalisantes sur les vignes jeunes mais globalement les rendements moyens obtenus sont supérieurs à nos espérances.

    Point maladies et ravageurs 2022

    Le climat n’a pas été propice à ces 2 maladies majoritaires dans le vignoble. 6 traitements ont été nécessaires pour lutter contre le mildiou avec un IFT de 3.75 et un coût moyen de 149.76 €. Pour l’oïdium, 4 traitements ont été suffisants avec un IFT de 2.74 et un coût de protection de 56.02 €/ha. L’IFT inférieur au nombre de traitements indique une réduction de doses.

    Seule la flavescence dorée, maladie de quarantaine a nécessité une protection obligatoire selon le statut des communes. Tordeuses de la grappe et cicadelles vertes se sont faites discrètes.

    Un bilan final positif et encourageant

    Hors herbicide et biocontrôle les 12 fermes Ecophyto affichent un IFT de 6.71 points soit une réduction de 60 % de l’IFT de référence. La réduction des herbicides est de 72 % avec 2 exploitations en 0 herbicide et plusieurs qui tendent vers ou mixent le chimique au mécanique. Le coût global de la protection fongicides et insecticides,  des apports foliaires et au sol et du désherbage chimique s’élève à 626€/ha en moyenne pour une production de 12.8 hl d’AP/ha.

    Et vous viticulteurs, quels résultats obtenez-vous ?

    Les groupes Viti’tech peuvent vous accompagner. Contactez-nous.

    Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture, Ingénieure Réseau DEPHY ECOPHYTO CA 17/79

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125927Thu, 23 Mar 2023 11:58:48 +0100Retour sur le concours de taillehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-le-concours-de-taille/Ce samedi 11 mars, JA 17 a organisé un concours de taille, au Lycée Renaudin60 candidats, plus de 50 partenaires ont participé à cet événement. Tous étaient contents de se retrouver après 3 ans d'arrêt pour Covid.

    L'épreuve pratique a été suivie d'une épreuve plus théorique sur le terrain. Marinette Paillot a gagné le premier prix (sécateur Pellenc) et Kévin Roy , le second (une tablette).

    Tous sont repartis satisfaits d'avoir passé une journée conviviale qui a mis en valeur le savoir-faire indispensable qu'est la taille. Rendez-vous est pris pour l'année prochaine. 

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125924Thu, 23 Mar 2023 11:46:30 +0100Assemblée Générale du GDA de l’Aunis : Soutenir et améliorer le moral des producteurs dans un contexte difficile.https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/assemblee-generale-du-gda-de-launis-soutenir-et-ameliorer-le-moral-des-producteurs-dans-un-contex/Mercredi 08 Mars à 16h30 à l’Agora de Saint-Xandre, l’Assemblée Générale ordinaire de l’association au nom du GDA de l’Aunis rassemblait 60 adhérents (sur les 123 qu’elle compte), pour faire le bilan des actions de l’année 2022 et celles qui seront menées en 2023. Un moment d’échanges privilégiés avec les membres du conseil d’administration présidé par Philippe Massonnet et du technicien de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres Gwendal Chollet, ainsi que cette année, Sylvie BRUNEL sur les défis de l’agriculture pour les années à venir et le rôle des producteurs dans notre pays.

    Par la suite à 18h30, toujours dans le cadre de l’Assemblée générale ordinaire du GDA de l’Aunis, une conférence ouverte au grand public réunissant 160 personnes était organisée avec comme intervenante Sylvie BRUNEL, géographe et écrivain spécialisée dans l’économie agricole et les famines dans le cadre de la sortie de son nouveau livre « Nourrir, cessons de maltraiter ceux qui nous font vivre ».

    CHOLLET Gwendal – GDA de l’Aunis et CIA 1779

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125596Thu, 16 Mar 2023 10:33:38 +0100Devenez maitre d'apprentissage et/ou maitre de stagehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/devenez-maitre-dapprentissage-etou-maitre-de-stage/Parce que la formation des professionnels de demain, est l’affaire de tous, mobilisons-nous pour accueillir ces jeunes dans les exploitationsComme chaque année, la Chambre interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres recherche des entreprises susceptibles d'accueillir un apprenti, un stagiaire en alternance ou un stagiaire en découverte professionnelle. 
    Beaucoup de jeunes souhaitent s'orienter vers l'agriculture mais ne trouvent pas d'entreprises, certains vont devoir arrêter leurs études ou changer d'orientation professionnelle

    Notre objectif est de les aider à trouver un maitre de stage ou d'apprentissage en leur donnant des informations fiables.

    Accédez à l'enquête qui ne vous prendra que quelques minutes à compléter (avant le 1er avril.)

    La Chambre d'agriculture n'est plus en charge de l'enregistrement des contrats d'apprentissage, avenants et ruptures depuis le 1er janvier 2020.
    Votre nouvel interlocuteur (OPCO) est Ocapiat.

    • Pour obtenir un contrat d'apprentissage, vous pouvez vous rendre sur le site d'Ocapiat
      Vous avez la possibilité de remplir votre contrat en ligne. N'oubliez surtout pas d'en garder une copie.
    • Si vous avez des questions sur un contrat d'apprentissage en cours ou un futur contrat, appelez au :
      - 09 70 84 51 18 pour les entreprises de moins 11 salariés.
      - 05 56 11 93 93 pour les entreprises de 11 salariés et plus
      Plus d'info, voir les liens ci-contre
    • Si vous avez des questions sur les aides, contactez l'ASP au 0 809 549 549
      Plus d'info : https://entreprendre.service-public.fr/vosdroits/F23556 
    • Vous pouvez également publier une offre d'emploi sur le site www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance
      Vous y trouverez des informations, pourrez simuler les aides ou les salaires, y trouver les actualités récentes sur l'apprentissage.

    Parce que la formation des professionnels de demain, est l’affaire de tous, mobilisons-nous pour accueillir ces jeunes dans les exploitations. 

    Contact: Céline Sourisseau

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125592Thu, 16 Mar 2023 09:20:19 +0100Gel avril 2022 : indemnisation des pertes de récolte sur pommes, poires, noisettes et kiwishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gel-avril-2022-indemnisation-des-pertes-de-recolte-sur-pommes-poires-noisettes-et-kiwis/l’ensemble du département de la Charente-Maritime reconnu en calamité agricoleDu 23 février au 1er mars 2023, le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) a été consulté électroniquement pour statuer sur la demande de reconnaissance en calamité agricole pour les pertes de récolte sur les pommes, poires, noisettes et kiwis liées au gel du 1er au 5 avril 2022, que la DDTM avait remontée fin novembre 2022 au Ministère. A l'issue de ce comité, l’ensemble du département de la Charente-Maritime a été reconnu en calamité agricole.

    Les arboriculteurs de la Charente-Maritime peuvent ainsi solliciter une indemnisation des pertes de récolte sur pommes, poires, noisettes et kiwis, soumise à critères d'éligibilité.

    Voir l'arrêté de reconnaissance

    L'arrêté va être transmis aux mairies du département pour publication, accompagné des pièces nécessaires au dépôt des dossiers de demandes d’indemnisation. 

    Prochainement, toutes les informations seront visibles aussi sur la rubrique Agriculture du site Internet de la préfecture de la Charente-Maritime 

    Les demandes d’indemnisation seront à transmettre sous format papier à la DDTM dans le délai réglementaire de 30 jours après affichage en mairie.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125546Wed, 15 Mar 2023 11:35:21 +0100J.-M. Renaudeau en visite à l’École des sous-officiershttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/j-m-renaudeau-en-visite-a-lecole-des-sous-officiers/Le 20 février dernier, Jean-Marc RENAUDEAU, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres, Christelle ABATUT, présidente de la Chambre de commerce et d’industrie des Deux-Sèvres et Sébastien KUGLER, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat des Deux-Sèvres ont été reçus à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active située à Saint-Maixent-l’Ecole.Accueillis par le général Alain DIDIER, commandant l’ENSOA et délégué militaire départemental des Deux-Sèvres, les trois présidents ont assisté à une présentation de cette école militaire qui forme 6500 élèves sous-officiers chaque année, dans un contexte géopolitique particulier. De nombreux sujets communs ont été abordés : les problématiques liées au recrutement, d’accès au logement et aux soins, l’emploi du conjoint, la découverte des métiers, la formation, les reconversions, la communication, le travail partenarial avec les collectivités territoriales.

    En effet, l’ENSOA, acteur économique important dans le département, affiche sa volonté, dans le respect des règlementations, de privilégier dès que cela est possible les entreprises et les exploitants locaux. L’école militaire agit aussi dans les domaines du développement durable et de la biodiversité, au travers des espaces Natura 2000 et de la protection de certaines espèces de la faune et de la flore présentes sur les terrains d’entraînement.

    Armelle Baillon-Dubourg

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125542Wed, 15 Mar 2023 10:38:29 +0100Clôture du projet européen VALSIPAMhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/cloture-du-projet-europeen-valsipam/"VALSIPAM" (Valorisation des Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial) touche à sa fin, le séminaire de clôture a eu lieu du 22 au 24 dans le territoire de Barrosso au Portugal durant lequel différentes conférences ont eu lieu sur le sujet du tourisme durableCe projet, qui compte 8 partenaires, s'est déroulé de septembre 2021 jusqu'à fin février 2023. Le but était d'imaginer et d'expérimenter une mise en tourisme durable des activités agricoles identitaires de nos différents territoires. Mettre en avant les savoir-faire agricoles et développer des activités d'accueil qui puisse générer des revenus complémentaires.

    Pour le Marais Poitevin, il a été décidé de réaliser une carte « sonore » du territoire : donner la parole aux acteurs qui font vivre le territoire, mettre en lien des témoignages sur le territoire, notamment d’agriculteurs, avec les itinéraires de randonnée pédestre et cycliste. Elle sera accessible depuis chez soi sur une webapp ou dans l’application Loopi, lors de la préparation de randonnée ou sur le parcours.

    La Chambre Interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres déploiera un des outils en test en collaboration avec ses partenaires locaux : le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin, la Communauté de Communes Aunis Atlantiquela Communauté d’Agglomération du Niortaisl’Office de tourisme de Niort - Marais poitevin Vallée de la Sèvre niortaisele Comptoir local Aunis Marais Poitevin et l’association les fermiers du Marais Poitevin

    Laurine Garrigues
    Conseillère circuits-courts et agritourisme

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124602Fri, 10 Mar 2023 11:53:00 +0100Un nouveau rendez-vous : le Mois de la Diversificationhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-nouveau-rendez-vous-le-mois-de-la-diversification/La Chambre d’agriculture lance un nouveau rendez-vous professionnel durant tout le mois de mars en Charente-Maritime et dans les Deux-Sèvres, baptisé le Mois de la Diversification. De nombreux temps forts sont prévus, sous forme de rencontres à la ferme, formations en présentiel et distanciel, et webinaires.Les rencontres s’articulent autour de six thématiques : les activités d’agritourisme, la commercialisation en circuits courts, la transformation de produits à la ferme et la règlementation sanitaire, l’approvisionnement de la restauration collective, la logistique de proximité et les opportunités avec de nouvelles filières. Plusieurs formations sont également proposées, notamment sur le calcul du coût de revient dans l’objectif de définir des prix justes pour les consommateurs et rémunérateurs pour le producteur.

    « Nous pensons que cet évènement peut apporter des éléments de réflexion et de réponse à certains producteurs. La vocation est aussi de sensibiliser les porteurs de projets, les jeunes qui réfléchissent à se lancer dans le métier », précise Jean-Luc Audé, élu référent « circuits courts » à la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres.

    25 rendez-vous

    « Cet évènement a vocation à alimenter les réflexions sur les projets en circuits courts, à mieux appréhender son activité et ses coûts de production pour établir des prix justes et une relation transparente et durable avec les consommateurs », indique pour sa part Muriel Penon, élue référente à la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime.

    Pas moins de vingt-cinq rendez-vous, au rythme de trois à cinq par semaine sont programmés durant tout le mois de mars.

    Le programme prévoit notamment de découvrir de nouvelles filières qui peuvent représenter des opportunités de diversification. A l’instar des activités en agritourisme, de nombreux agriculteurs réfléchissent au développement d’activités touristiques dans la continuité de leurs productions. Les ateliers permettront de découvrir les règles d’urbanisme, les conditions d’accueil, etc.

    Enfin, la Chambre d’agriculture a élargi son offre de formation pour répondre notamment aux problématiques de la fixation de prix rémunérateurs effectivement, mieux appréhender la règlementation sanitaire et la mise en place d’outils de suivi de la qualité sanitaire avec la contribution des services vétérinaires des Deux-Sèvres.

    Diversité et qualité de l’offre

    Pour la Chambre d’agriculture, le lancement de cet évènement est aussi l’occasion d’envoyer un message à l’attention des consommateurs et des acheteurs de tous bords. « Nous avons sur nos deux territoires, Charente-Maritime et Deux-Sèvres, de nombreux producteurs qui œuvrent au quotidien pour nourrir les habitants, avec des produits diversifiés et de qualité, constate Muriel Penon. Pour autant les situations sont fragiles et la dynamique globale d’approvisionnement local l’est tout autant. »

    « Notre ambition est que l’offre locale pour les consommateurs se développe en diversité, en qualité, mais aussi au travers des différents débouchés commerciaux, et notamment la restauration collective, publique et privée. C’est l’occasion de valoriser les produits de nos terroirs, les savoir-faire et de conforter les producteurs dans leurs activités et s’inscrire dans une démarche globale de développement de nos territoires ».

    Pour consulter le programme et s’inscrire aux rencontres

    Pour trouver des produits de qualité à côté de chez vous :

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125355Fri, 10 Mar 2023 09:55:48 +0100La saison des marchés fermiers 2023 est ouverte en Charente-Maritimehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-saison-des-marches-fermiers-2023-est-ouverte-en-charente-maritime/Elle aura lieu du vendredi 24 juin au dimanche 17 septembreLes marchés fermiers festifs seront l'occasion pour les citoyens de se composer un repas à base de produits fermiers dans la convivialité et la bonne humeur. Plusieurs d'entre eux auront lieu en plus de manifestations festives qui attirent du monde (échappées rurales, remontée de la Seudre, journée du patrimoine, ...)

    C'est l'occasion pour les producteurs de mettre en avant leur savoir-faire et leurs produits, n'hésitez pas à vous inscrire !

    Bulletin d'inscription

    LIEUDATE et HEURE
    SAINT SIMON DE PÉLOUAILLE

    Samedi 24 juin : 10h-15h

    COURCOURY

    Vendredi 21 juillet 2023 : 17h - 23h

    CHANIERS

    Vendredi 28 juillet 2023 : 17h – 23h

    LA CHAPELLE DES POTS

    Vendredi 18 août 2023 : 17h – 23h

    ROUFFIAC

    Vendredi 25 août 2023 : 17h – 23h

    NANCRASSamedi 2 septembre : 17h-23h
    PUYROLLAND

    Dimanche 3 septembre 2023 :10h- 15h

    BALADE A LA FERME - La Rochelle espace ENCANVendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 septembre 2023
    NIEULLE SUR SEUDRE

    Samedi 16 septembre :10h – 19h

    BARZANDimanche 17 septembre : 9h – 18h

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125353Fri, 10 Mar 2023 09:47:22 +0100Le Concours Général Agricole des vins du Sud-Ouest à Parishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-concours-general-agricole-des-vins-du-sud-ouest-a-paris/Dimanche 26 février s’est déroulé le Concours Général Agricole des vins du Sud-Ouest à Paris. La Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres était présente à ce CGA vins. Sandrine Lucas, œnologue à la Chambre, participait comme commissaire à la dégustation des vins IGP Charentais.  

    Cette année, des 62 vins IGP Charentais qui se sont présentés au CGA vins, 38 ont été présélectionnés et 17 ont été médaillés : 10 médailles d’or et 7 médailles d’argent. 

    Félicitations à tous !

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125244Wed, 08 Mar 2023 16:11:34 +0100GDA de l’Aunis : sécuriser les exploitations agricoles face au risque de volhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/gda-de-launis-securiser-les-exploitations-agricoles-face-au-risque-de-vol/Lundi 27 février matin, avec un vent glacial d’hiver sous le hangar de Séverine Gauduchon sur la commune de Saint Médard d’Aunis (Délidon), le GDA de l’Aunis, en collaboration avec la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux Sèvres et le groupement départemental de gendarmerie de Charente-Maritime, a organisé une réunion d’information sur la protection des exploitations agricoles face aux vols de carburant, d’engins, de matériels ou encore d’animaux.25 exploitations étaient présentes pour évoquer avec les gendarmes les mesures organisationnelles (marquage des biens), mais également les mesures mécaniques et électroniques (l'éclairage, les pièges photographiques, la détection intrusion, les traceurs GPS, les sondes électroniques de vol de carburant, les dashcam) pour limiter au maximum les intrusions sur leurs exploitations.

    Le risque zéro n’existe pas, l'idée à travers ces mesures est de ralentir le malfaiteur, et/ou de l'identifier plus facilement, et/ou de réduire le préjudice pour l'exploitant en cas d'acte de malveillance.

    CHOLLET Gwendal – GDA de l’Aunis – CIA1779.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-125241Wed, 08 Mar 2023 15:54:27 +0100Session interdépartementale : l’énergie au menuhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/session-interdepartementale-lenergie-au-menu/Envolée des coûts de l’énergie, pression sociétale autour de l’usage des phytos, enjeux de la transmission, difficultés de la filière avicole, réforme des textes réglementaires, impact de la sécheresse sur la production fourragère. Les sujets à l’ordre du jour de la session de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres, qui s’est déroulée le 24 février à Vouillé, étaient nombreux et variés.Dans une intervention, Frank Michel, chargé d’études Economie et prospective à la Chambre régionale d’agriculture de la Nouvelle Aquitaine a rappelé que sécurité alimentaire et sécurité énergétique sont très liées, puisque pas moins de 85 % de la chaîne alimentaire est dépendante de l’énergie. Notant que l’éolien et le solaire représentent aujourd’hui 1/5e de la production globale d’énergie, il a souligné que le prix du gaz et de l’électricité allait rester « sous très forte tension en 2023/2024, voire au-delà ».

    Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 17-79 a de son côté souligné que les crises successives subies par la filière avicole à cause de la grippe aviaire impactaient la situation financière des exploitations et des entreprises d’abattage. « Cela freine aussi fortement les volontés de développement de ces filières, et pousse même les professionnels à vouloir se réorienter ». Le président a ensuite rappelé que la moitié des chefs d’exploitation partiront à la retraite d’ici 2030. Il a plaidé pour un pacte d’avenir bâti sur trois thèmes : l’enseignement, l’installation et la transmission des exploitations, et la transition agroécologique.

    Autre sujet d’actualité, les produits phytosanitaires. Cédric Tranquard, vice-président de la CIA 17 79, a regretté la pression exercée sur la profession agricole en la matière. Il a souligné les nombreux efforts faits pour les réduire et répondre aux enjeux sociétaux et de santé publique. Le vice-président a rappelé la mise en place d’une série de dispositifs, tels que le CertiPhyto, les contrôles de pulvérisation à échéances régulières et enfin le conseil stratégique phyto (CSP), relatif à la séparation du conseil et de la vente, et pour lequel la Chambre d’agriculture est fortement engagée.

    Armelle Baillon-Dubourg
    Mission communication

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124951Wed, 01 Mar 2023 16:17:59 +0100PCAE - Transformation et commercialisation de produits agricoleshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/pcae-transformation-et-commercialisation-de-produits-agricoles/Ce dispositif permet de soutenir les projets de transformation et/ou de commercialisation portés par les agriculteurs, leurs sociétés de transformation et de commercialisation, ou leurs groupements (hormis les produits de la pêche, de l’aquaculture et de la filière vinicole). Il s'inscrit dans le Pacte Alimentaire pour une alimentation durable et locale en Nouvelle-Aquitaine.Les détails du dispositif]]>Charente-MaritimeDeux-Sèvresnews-124946Wed, 01 Mar 2023 15:24:59 +0100Aide aux investissements pour l'acquisition de matériels en exploitations pour la protection contre les aléas climatiqueshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/aide-aux-investissements-pour-lacquisition-de-materiels-en-exploitations-pour-la-protection-contre-3/Le présent programme a pour objet, dans le cadre d’un dispositif, d’aider des investissements permettant d’améliorer la résilience individuelle des exploitations agricoles face aux aléas climatiques dont la fréquence augmente (i.e. gel, grêle, sécheresse, vent –cyclones, ouragan, tornade-). Le dispositif est réservé aux demandeurs disposant d’une assurance risque climatique.Du 13 février au 31 décembre 2023

    Objectif

    FranceAgriMer met en place un programme permettant d’aider des investissements permettant d’améliorer la résilience individuelle des exploitations agricoles face aux aléas climatiques dont la fréquence augmente (i.e. gel, grêle, sécheresse, vent –cyclones, ouragan, tornade-).

    Les matériels éligibles correspondent aux matériels de protection contre les aléas climatiques :

    • protection contre le gel,
    • protection contre la grêle,
    • protection contre la sécheresse,
    • protection contre le vent, cyclone, ouragan, tornade…,
    • réservé aux DOM.

    Dans le cas des matériels du point III de l’annexe I, le projet doit respecter en particulier les points 157 et 158 des dispositions des lignes directrices agricoles de l’Union européenne concernant les aides d’Etat dans les secteurs agricoles et forestiers et dans les zones rurales.

    En savoir + sur le dispositif
    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124943Wed, 01 Mar 2023 14:53:00 +0100Influenza aviaire : les zones de surveilance autour de Lageon et de Prahecq sont levéeshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-les-zones-de-surveilance-autour-de-lageon-et-de-prahecq-sont-levees/Ces communes, qui étaient en zone de surveillance, sont désormais en zone de contrôle temporaire faune sauvage (ZCT FS) comme l'ensemble du département (hors zones de protection et de surveillance) depuis le 3 novembre 2022Liste des communes situées en zone réglementée "Annexe_2023_00501_ZR_230228".

    Arrêté préfectoral définissant les zones réglementées à ce jour et carte de ces zones.

    Toujours en cours : interdiction des mises en place (toutes espèces) dans les zones de protection et de surveillance jusqu'à leur levée.

    Tous les acteurs de la filière sont appelés à la plus grande vigilance, à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports) et des mesures d'autocontrôles imposées par l'arrêté préfectoral 2022-03162 du 03/11/22 (ZCT Faune sauvage).]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124937Wed, 01 Mar 2023 11:38:47 +0100Médiateur de la consommationhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/mediateur-de-la-consommation-2/Depuis le 1er janvier 2016, la désignation d’un médiateur de la consommation est obligatoire pour tous les professionnels ayant des activités de vente directe auprès des consommateurs. C’est le Code de la consommation qui encadre le dispositif, notamment les articles L.611 à L.616 et R.612 à R.616. Un contrat de médiation est établi englobant toutes les activités de vente directe de l’agriculteur.

    Il s’agit d’un dispositif de règlement à l'amiable en cas de litige. Le consommateur peut saisir un médiateur en cas de problème avec le produit acheté ou bien avec un fournisseur. L’objectif étant de parvenir à trouver un accord amiable pour éviter d'entrer dans une procédure en justice.

    En cas de contrôle et d’absence de médiateur, l'agriculteur est passible d’une amende administrative allant jusqu’à 3 000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une personne morale.  

    Le dispositif de médiation ne concerne pas la vente entre professionnels.

    Qui est concerné ? cette obligation concerne chaque agriculteur avec une activité de vente directe aux consommateurs, mais également les structures collectives ayant un statut juridique et une responsabilité morale comme les points de vente collectifs, les coopératives, les drive fermiers…

    Comment choisir son médiateur ? les médiateurs doivent être choisis sur une liste de médiateurs référencés par la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CECMC). Le coût de l'adhésion est annuel, mais les frais de traitement d'un litige ne sont pas inclus dans le forfait annuel.

    Quand le médiateur est choisi, l'agriculteur doit permettre au consommateur un accès aisé à la médiation en lui communiquant toutes les informations pour recourir à une médiation : mention du médiateur sur le ticket de caisse, sur le site internet, sur vos conditions générales de vente ou de service, sur le(s) point(s) de vente…

    Suite à la revue des médiateurs référencés et de leur(s) spécialité(s) par le réseau Chambre d’agriculture, il est recommandé de faire appel aux prestataires ci-dessous, au regard de leurs tarifs notamment :

    Médiateurs référencésDescriptifCoût de l'adhésionCoût du litige
    MEDIAVETMédiateur spécialisé dans le domaine animal et agricole : élevage, fabrication et vente de produits alimentaires, activités de services et de loisirs associés25€HT/an, soit 90€TTC

    Pour la période de 3 années couvertes par la convention

    140€ HT par dossier

    La gestion des litiges s'effectue à distance

    AMEAssociation regroupant des médiateurs conventionnels et juridictionnels, issus de la profession d'avocat, de juriste et toute autre profession

    50€/ans, soit 150€TTC

    Pour la période de 3 années couvertes par la convention

    En fonction du montant du litige :
    > 200€ : 60€ TTC
    200€-1000€ : 150€TTC
    1000€-5000€ : 300€TTC
    <5000€ : 500€ TTC

    CM2CAssociation disposant d'un réseau de médiateurs spécialisés dans le règlement des conflits dans le secteur de la consommation

    40€ HT/3 ans : entreprise < 10 salariés

    120€ HT/3 ans : entreprise de 11 à 50 salariés

    30€ HT pour une gestion par téléphone

    79€ HT pour une gestion en présentiel

     

    Important : pour les adhérents du réseau Bienvenue à la ferme, un partenariat commercial à l’échelle nationale est en cours de négociation pour accéder à des tarifs plus avantageux.

    Plus d’infos auprès des conseillers du Pôle Economie de proximité et alimentation locale.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124788Mon, 27 Feb 2023 13:59:00 +0100L'agroforesterie s'inscrit dans le paysage charentais : des journées techniques pour réussir sa plantationhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/lagroforesterie-sinscrit-dans-le-paysage-charentais-des-journees-techniques-pour-reussir-sa-plan/La campagne de plantation 2022-23 se termine avec plus de 54 km de haies et quelques 16 Ha d’agroforesteries intra-parcellaires qui vont prendre racine dans l’espace agricole de la Charente-Maritime.Qu’il s’agisse de favoriser la biodiversité, de protéger les sols, les cultures, ou les animaux, de produire mieux et autrement, l’arbre champêtre continue de séduire propriétaires et exploitants, qui bénéficient du soutien financier du Département de la Charente-Maritime (Programme EVA 17), du Plan de Relance National (Plantons des haies), de la maison Hennessy (1000 Palisses), et de l’accompagnement des services de la Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres.

    Comme chaque année, les nouveaux planteurs ont pu bénéficier, avant la remise de leurs fournitures, d’une journée technique visant à acquérir les techniques de plantations et à en assurer l’entretien la première année. Fin 2022, c’est à Saint Sauveur d’Aunis, Chervettes, Léoville, Massac, Barzan, que les communes, agriculteurs et particuliers planteurs ont accueilli ces formations.

    Fin février, le temps de prodiguer soins et taille des plantations des années précédentes est déjà arrivé. Une formation pratique, indispensable, qui s’inscrit dans l’accompagnement de ces dispositifs, a été proposée aux anciens planteurs. Un moment d’échange important pour faire un point sur les questions de gestion : de l’enherbement, des pertes liées à la sècheresse de l’été dernier, de la prédation, des prochaines années. Elles se sont tenues à Villars en Pons (21 Fév), au Thou (22 Fév), à Aumagne (1 Mars) et à St Georges d’Antignac (2 Mars), accueillis par d’anciens planteurs qui ont mis leur site et leur plantation à disposition.

    Sans perdre de temps, les conseillers, conseillères de la Chambre Interdépartementale d’agriculture sont déjà à pied d’oeuvre pour accompagner les nouveaux planteurs. Aussi, si vous recherchez conseil, appui à la plantation, à la gestion d’arbres champêtres, n’hésitez plus, contacter la Chambre interdépartementale d’agriculture pour prendre rang.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124591Wed, 22 Feb 2023 13:57:56 +0100Le gouvernement mobilisé pour soutenir les entreprises face à l'augmentation du coût de l'énergiehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/le-gouvernement-mobilise-pour-soutenir-les-entreprises-face-a-laugmentation-du-cout-de-lenergie/La hausse du coût de l’énergie impacte l’ensemble des acteurs économiques de notre territoire.Le Gouvernement se mobilise et renforce son soutien aux entreprises afin de leur permettre de faire face à ces nouvelles dépenses et les orienter vers les dispositifs d’aides adaptées à la hausse exceptionnelle des prix de l’énergie.

    Le soutien de l’État se matérialise à travers plusieurs dispositifs selon que vous soyez une Très Petite Entreprise (TPE de moins de 10 salariés et 2 millions d’euros de chiffre d’affaires)ou une Petite ou Moyenne Entreprise (PME, entre 10 et 250 salariés et un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros).

    En savoir +
    Télécharger l'attestation
    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124481Tue, 21 Feb 2023 10:28:45 +0100Agriculture de conservations des sols : Vrai/faux ?https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/agriculture-de-conservations-des-sols-vraifaux/A votre avis ?Dans le cadre d'une prochaine publication sur l'Agriculture de conservation des sols (ACS), l'INRAe souhaiterait connaitre votre avis sur cette école agronomique.

    N'hésitez pas à participer à l'enquête "Agriculture de conservation des sols : vrai/faux ? A votre avis?" 

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124279Wed, 15 Feb 2023 14:35:19 +0100Nouveau dispositif MAEc EAU sur 2023 : « une grande diversité de mesures » !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouveau-dispositif-maec-eau-sur-2023-une-grande-diversite-de-mesures/L’année 2023 représente une année spécifique avec de nouveaux contrats MAEc pour les 5 années à venir.En effet, dans le cadre des programmes d’actions de préservation de la ressource en eau menés sur :
    • le bassin d’alimentation des captages de Coulonge - St Hippolyte (EPTB Charente),
    • les aires d’alimentations des captages de la CDA de La Rochelle (CDA LR),
    • le bassin versant de Landrais (EAU 17)
    • le bassin versant de l’Arnoult-Lucérat (EAU 17),

    des Mesures Agroenvironnementales et Climatiques (MAEC) sont à votre disposition sur les Grandes cultures, les vignes, les prairies et l’Elevage.

    Afin de préparer cette nouvelle campagne MAE, des réunions d’information (voir tableau ci-dessous) se déroulent du 21 février au 10 mars 2023. Sur votre secteur, plusieurs dates sont disponibles.

    BV concernédateCommuneLieuHoraire
    Arnoult-Lucérat21/02/2023ChermignacSalle des associations (à côté écoles)16h - 18h
    Coulonge St Hippolyte24/02/2023Villars les BoisSalle du conseil - 39 rue de la mairie10h - 12h
    Coulonge St Hippolyte24/02/2023JonzacAntenne CIA 1779 - 9 Bd René Gautret15h - 17h
    Landrais27/02/2023LandraisSalle des fêtes - Place de la mairie14h - 16h
    La Rochelle02/03/2023VouhéHôtel de ville - 7 rue de la mairie10h - 12h
    Coulonge St Hippolyte03/03/2023Mathaforum (salle A), rue des douves09h - 11h
    Arnoult-Lucérat03/03/2023TrizaySalle Marchesseau, en face de la mairie15h - 17h
    Coulonge St Hippolyte06/03/2023PonsAuditorium à la mairie, esplanade du chateau16h -18h
    La Rochelle07/03/2023PérignyCDA La Rochelle, 16 rue Jacques de Vaucanson10h -12h
    Tous BV confondus10/03/2023SaintesAntenne CIA 1779, 3 bd Vladimir14h - 16h

     

    Engagement au 15/05/23
    Diagnostic préalable
    Enregistrement sur TELEPAC

    Pour vérifier votre éligibilité au niveau des territoires,  voici le lien vers une carte interactive : https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/maec-2023-bassin-versant-de-la-charente_805367#9/45.8288/0.4202

    Contacts CIA 17 79 :
    Assistante : C. FOUGERIT - 06.71.56.96.32
    Référent MAEc Eau : J. FAURIOT - 06.48.37.83.96
    MAEc Eau : M. DUGUE - 06.70.53.49.55 

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124243Wed, 15 Feb 2023 10:30:03 +0100C’est parti pour une nouvelle édition du Concours Général Agricole !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/cest-parti-pour-une-nouvelle-edition-du-concours-general-agricole/Le meilleur des produits agricoles en compétition pour remporter l'or, l'argent et le bronze !Le Concours Général Agricole offre la possibilité aux agriculteurs de faire valoir leurs savoir-faire en mettant en avant la qualité de leurs produits !

    Les finales auront lieu du 25 février au 5 mars 2023, dans le cadre du Salon International de l’Agriculture, à Paris. Les Concours des Produits et des Vins sont des vitrines pour la valorisation du meilleur de la production française : eaux de vie, vins, vins de liqueur, huîtres, produits laitiers, charcuteries, viandes, truites, confitures, miels, jus de fruits, bières…

    Une participation en force des producteurs de Nouvelle-Aquitaine

    Les agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine ont été nombreux à s’inscrire cette année.

    Concours Vin :
    850 agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine candidats
    1 306 échantillons seront dégustés sur les tables des jurés

    Concours produits :
    352 agriculteurs de Nouvelle-Aquitaine candidats
    1 191 échantillons seront dégustés sur les tables des jurés

    Les Chambres d'agriculture, des partenaires de longue date du CGA

    Les Chambres d’agriculture, établissements publics consulaires, sont partenaires officiels du CGA et du ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, qui leur ont donné délégation pour toute l’organisation des phases amont du Concours Produits et la mise en œuvre du Concours Vins, la récolte des échantillons et la participation au recrutement des jurés

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124234Wed, 15 Feb 2023 09:55:37 +0100Nouveaux adhérents Bienvenue à la ferme en Charente-Maritimehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/nouveaux-adherents-bienvenue-a-la-ferme-en-charente-maritime/En ce début d'année, le réseau Bienvenue à la Ferme a accueilli de nouveau adhérents. Pour rappel, ce réseau a été créé par les Chambres d'agriculture pour promouvoir les activités de vente directe et d'accueil à la ferme : hébergement, visites...Ainsi en Charente-Maritime, nous avons récemment souhaité la Bienvenue à la Ferme de la Cressonnière, ferme pédagogique à Corme-Écluse

    Mais également à La Ferme de Brouage à La Gripperie St Symphorien, maraichers proposants leurs éco-gîtes à la location ; La Ferme des Sens à La Devise, producteurs de porcs et légumes secs ; La Ferme Glacée à Surgères, vente directe de glaces et desserts fermiers ; La Spiruline de Port d'Envaux, producteur de spiruline ; La Ferme de l'Ombrail à Meursac, producteurs de volailles ; Au lait Benaise, producteur de fromages de chèvres à Vanzac."

    Si vous aussi, vous souhaitez faire partie de la marque Bienvenue à la Ferme, contactez Laurine Garrigues pour la Charente-Maritime ou Anaïs Souchet pour les Deux-Sèvres

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124028Thu, 09 Feb 2023 09:07:47 +0100Session en Charente-Maritime : les partenariats de la Chambre avec les collectivités en lumièrehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/session-en-charente-maritime-les-partenariats-de-la-chambre-avec-les-collectivites-en-lumiere/Les partenariats que la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime entretient avec les collectivités territoriales étaient à l’ordre du jour de la session qui s’est tenue 27 janvier dernier dans les locaux de la Chambre à La Rochelle.Jérôme Baron, chargé de mission bureau d’études et développement local à la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres a rappelé le long partenariat de la Chambre avec le Département, qui fait l’objet, depuis plus de 20 ans, d’une convention triennale.

    Il a aussi souligné l’existence des comités agricoles ruraux, composés notamment d’un membre élu de la Chambre et d’un technicien, qui sont les interlocuteurs privilégiés des communautés de communes sur les questions agricoles.

    Les actions qui découlent de ces partenariats portent sur l’agroécologie (plantations de haies, programme Entretien et valorisation de l’arbre (EVA), gestion de la ressource en eau), mais pas seulement : marchés de producteurs, circuits courts, projets alimentaires territoriaux, énergies renouvelables peuvent également être cofinancés, de même que l’accompagnement des porteurs de projet ou la préparation à la transmission des exploitations.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-124027Thu, 09 Feb 2023 09:03:41 +0100Matinée de l’économie en Charente-Maritime : bilan et perspectives pour l’interconsulairehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/matinee-de-leconomie-en-charente-maritime-bilan-et-perspectives-pour-linterconsulaire/C’est un petit-déjeuner particulièrement studieux auquel les Chambres interconsulaires de Charente-Maritime avaient convié leurs partenaires le 2 février à la CCI de La Rochelle.Il s’agissait de dresser un rapide bilan de l’année 2022, avant d’envisager les perspectives pour 2023. Cédric Tranquard, président de la Chambre d’agriculture, Sylvie Martin, présidente de la Chambre des métiers, Thierry Hautier, président de la CCI étaient accompagnés dans leur analyse de l’économie du département par Thierry Blot, directeur départemental de la Banque de France.

    Après avoir rappelé que l’agriculture occupait les deux-tiers du territoire charentais-maritime, et comptait 5 800 exploitations, Cédric Tranquard a notamment évoqué la volatilité des prix et l’inquiétude des filières agricoles et agroalimentaires face à la très forte hausse des coûts de l’énergie. Il a dressé un bilan en demi-teinte pour les grandes cultures (en raison de très mauvais rendements au nord du département causés par la sécheresse et des coupures précoces d’irrigation), pour la production de lait de vache (avec le constat d’une chute des prix des ingrédients laitiers), et pour la filière avicole, lourdement touchée par l’épidémie de grippe aviaire.

    Parmi les chantiers de la chambre d’agriculture en 2023 : poursuivre l’accompagnement de la profession agricole dans sa transition agroécologique et engager un dialogue constructif entre agriculteurs et citoyens.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123963Tue, 07 Feb 2023 15:39:10 +0100Un groupe d’experts européen sur la biodiversité en visite dans le Thouarsais !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-groupe-dexperts-europeen-sur-la-biodiversite-en-visite-dans-le-thouarsais/La direction générale de l’agriculture et du développement rural à la Commission Européenne de Bruxelles a missionné un groupe de travail regroupant des experts sur la biodiversité en milieu agricole. Ces experts sont des agriculteurs, chercheurs et conseillers agricoles venant d’une dizaine de pays européens. L’objectif de ce groupe d’expert est d’orienter les projets de recherche à l’échelle européenne.Le mercredi 1er février dernier, Céline Karasinski, membre du partenariat européen pour l’innovation (PEI) agri et Philippe Blondeau,  Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, ont animé les rencontres entre le groupe et plusieurs agriculteurs et agricultrices du thouarsais.

    Maëva Nauleau, Chambre interdépartementale d’agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, a été sollicitée pour les actions concrètes qui sont mises en place sur le Thouarsais afin de favoriser la biodiversité avec les agriculteurs et agricultrices.

    L’après-midi a débuté par la visite d’une parcelle de M. Sylvain Baron, GAEC MAISON BARON, à St Verge. La ferme est en agriculture de conservation des sols depuis une quinzaine d’années : non travail du sol et semis direct, couverture des sols, rotation et diversité des cultures. Sylvain Baron est membre du groupe Sol Vivant, une association regroupant 35 agriculteurs sur le thouarsais, le bressuirais et l’airvaudais. La ferme favorise également la biodiversité par le maintien et l’implantation d’infrastructures agro-écologiques : haies, bandes fleuries et bandes enherbées.

    Le groupe s’est aussi rendu sur une parcelle de M. Alain Guillet et Mme Claire Guillet, la FERME D’EBAUPIN à Boucoeur. Ils sont en agriculture biologique et ont récemment plantés 950 mètres linéaires de haies. Ils ont également semé des bandes fleuries dans le cadre du projet TAUPE. Franck Minaud, apiculteur aux MIELS DE LA FORGE à Boucoeur, était présent pour échanger sur l’importance du paysage et des ressources alimentaires pour ses ruches.  

    L’après-midi s’est terminée par la visite de la miellerie, présentée par Isabelle et Franck Minaud, et une dégustation des produits   : pain d’épices, nougat, financier au miel et nid d’abeille ont ravis les papilles du groupe. Claire Guillet, paysanne boulangère, a également fait découvrir sa production de pain : petit épeautre, nature et pépites de chocolat.

    Maëva Nauleau, maeva.nauleau@remove-this.cmds.chambagri.fr ; 05 49 77 15 15

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123946Tue, 07 Feb 2023 11:47:56 +0100Projet de marché à Saint Jean-de-Liversay (17)https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/projet-de-marche-a-saint-jean-de-liversay-17/Vous souhaitez vendre sur les marchés de plein vent. La commune de Saint Jean-de-Liversay lance son marché de plein vent avec la promesse « Déambuler et consommer sur place, St-Jean-de-Liversay vous propose de partager un verre autour d’un plat salé ou sucré ».Il s’agit d’un concept original avec la volonté de valoriser l’offre locale, de proposer aussi de consommer sur place. Tout en y intégrant une dimension conviviale et de partage.

    La commune se fixe comme objectifs d’offrir aux habitants de St-Jean-de-Liversay et des communes voisines, une offre alimentaire large, de qualité, issue des savoir-faire et en grande partie locale.

    Ce marché au concept particulier viendrait compléter celle déjà existante au sein des communes voisines.

    En 2023, le marché aura une fréquence hebdomadaire pour le lancement du concept. Il aura lieu le 1er samedi du mois de 10h à 14h :

    • Avril : samedi 1er avril
    • Mai : samedi 6 mai
    • Juin : samedi 3 juin
    • Juillet : samedi 1er juillet
    • Août : samedi 5 août
    • Septembre : samedi 2 septembre
    • Octobre : samedi 7 octobre

    En 2024, le marché deviendrait hebdomadaire.

    Si vous êtes intéressé ou souhaitez des précisions, contactez-nous !

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123937Tue, 07 Feb 2023 10:36:33 +0100Actualités campagne MAEC 2023 dans les Deux-Sèvreshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/actualites-campagne-maec-2023-dans-les-deux-sevres/L’année 2023 marque le lancement d’un nouveau dispositif de contrats MAEC sur votre territoire.Afin de préparer cette campagne MAEC, la Chambre interdépartementale d’agriculture 17-79 et les CIVAM vous invitent à des réunions d’information suivant le calendrier ci-dessous :
    • Mardi 7 février 2023, de 14h à 16h30
      à la Maison de la pomme, La Guichetière à Secondigny
    • Jeudi 9 février 2023, de 14h à 16h30
      à la Salle des Fêtes de Boësse, Place de la Mairie à Argentonnay
    • Vendredi 10 février 2023, de 10h à 12h30
      au Campus des Sicaudières, Boulevard de Nantes – Terves à Bressuire
    • Lundi 13 février 2023, de 14h à 16h30
      à la CIA 1779, 11 rue de Verdun à Parthenay

    A l’ordre du jour :

    Présentation du nouveau dispositif MAEC : contenu des cahiers des charges et les démarches à suivre.

    Contact : Julie CADU 05.49.81.56.40

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123885Mon, 06 Feb 2023 14:25:55 +0100Concours J’agis pour préserver l’eauhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/concours-jagis-pour-preserver-leau/Programme Re-Sources Eau 17, La Rochelle Agglo, EPTB Charente du 1er février au 2 mars 2023PARTICIPER AU CONCOURS

    Dans le cadre du programme Re-Sources auquel ils participent ensemble, le syndicat départemental de l’eau Eau 17, l’Etablissement Public Territorial de Bassin EPTB Charente et la Communauté d'Agglomération de La Rochelle lancent le concours « J’agis pour préserver l’eau » du 1er février au 2 mars 2023 pour les élus, agents municipaux et agriculteurs des territoires concernés. Son objectif : valoriser les pratiques environnementales et les actions de préservation de la ressource toujours visibles en 2023.

    Un jury, composé des financeurs, des partenaires agricoles, d’étudiants en gestion de l’eau et d’un journaliste, sélectionnera 3 gagnants dans les catégories « agriculteur » et « commune » sur la base de l’envoie d’une photographie   llustrant l’action mise en oeuvre, avec titre et légende décrivant la démarche. Les lauréats recevront samedi 25 mars à l’usine Lucien Grand de Saint-Hippolyte en contrepoint de la Journée Mondiale de l’Eau. 

    L’eau brute provenant de captages  stratégiques et du fleuve Charente peut être menacée par des pollutions d’origine agricole (nitrates et pesticides). Les captages classés prioritaires au titre du Grenelle de l’environnement ou de la Conférence Environnementale bénéficient du programme Re-Sources dont l’ambition est de reconquérir la qualité de l’eau destinée à l’alimentation en eau potable.  C’est dans ce cadre qu’Eau 17, l’EPTB Charente et la Communauté  l’Agglomération de La Rochelle oeuvrent ensemble avec leurs partenaires agricoles et financiers pour accompagner les acteurs du monde agricole vers des pratiques durables. Le programme est co-financé par les agences de l’eau Loire-Bretagne et Adour-Garonne, par la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département de la Charente-Maritime.

    CONTACTS PRESSE
    Communauté d’Agglomération de La Rochelle : Anne Michon – 06 17 01 43 72 / anne.michon@remove-this.agglo-larochelle.fr
    Eau 17 : Betty Audebert Merliere – 06 30 66 81 75 / betty.audebert@remove-this.eau17.fr
    EPTB Charente : Chloé Ball - 07 64 77 24 96 /chloe.ball@remove-this.fleuve-charente.net

      

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123811Fri, 03 Feb 2023 09:00:44 +0100Médiation agriculteurs-riverains : une première réunion fructueusehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/mediation-agriculteurs-riverains-une-premiere-reunion-fructueuse/La date était connue depuis des semaines, le déroulé avait été préparé avec minutie. La première réunion de médiation entre les agriculteurs et les riverains de l’agglomération de La Rochelle s’est tenue à l’espace Encan lundi 30 janvier, dans un climat serein. Très attendue quoiqu’un peu redoutée, la rencontre a dans l’ensemble donné satisfaction aux participants.Premier point positif selon Cédric Tranquard, le président de la chambre d’agriculture de la Charente-Maritime, la forte mobilisation des agriculteurs pour prendre part à cette médiation et entendre les inquiétudes des riverains. « Les agriculteurs ne se sont pas défilés, ils ont pris le problème à bras le corps, et j’en suis très heureux », souligne Cédric Tranquard. « J’ai aussi été surpris de la bienveillance qui a dominé lors des échanges, poursuit le président. Il y a même eu des paroles positives sur l’agriculture, c’est rassurant. Les gens se sont parlé, le dialogue est amorcé, c’est très bien. Cette première réunion a été l’occasion pour nous d’expliquer que les produits phytosanitaires sont une chose, et que l’épandage en est une autre. Tout ce qui est expliqué est mieux compris. Nous allons continuer dans cette voie. »

    Lors de la soirée, quatre thèmes ont été abordés : les comportements, que ce soit ceux des agriculteurs comme ceux des riverains, les réalités du monde agricole et les évolutions actuelles et futures, les coûts par rapport aux évolutions, les aspects financiers pour les agriculteurs et les consommateurs, les produits phytosanitaires. Prochaine rencontre le 7 mars prochain.

    Crédit photo : © Pierre Meunié Agglo de La Rochelle

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123714Thu, 02 Feb 2023 14:54:00 +0100Réforme de l'assurance récoltehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reforme-de-lassurance-recolte-2/Qu’est-ce qui change au 1er janvier 2023 ?1.Les anciens outils pour la gestion des risques
    Avant la réforme, 2 dispositifs existaient pour indemniser les pertes liées aux aléas climatiques
    • Assurance récolte multirisques climatiques subventionnée
      L’agriculteur souscrit un contrat d’assurance pour couvrir ses récoltes et en cas de pertes, il reçoit une indemnisation selon les garanties définies dans son contrat. L’assurance couvre, selon une approche individualisée,les pertes de récolte supérieures au seuil de déclenchement, défini dans le contrat. Les primes ou cotisations d’assurance sont subventionnées au moyen d’une aide à l’assurance récolte financée parl'Union européenne au titre du deuxième pilier de la PAC.
    • Calamités agricoles
      Il s’agit d’une indemnisation directe via le FNGRA (Fonds national de gestion des risques en agriculture), dans le cadre d’un phénomène climatique exceptionnel : destruction de biens ou pertes de récoltes non assurées. Les pertes en grandes cultures et viticulture n’étaient pas indemnisables par le régime des Calamités agricoles. L’approche est collective en ce qui concerne la reconnaissance et l’indemnisation (reconnaissance d’une zone globale sinistrée et calcul forfaitaire de la perte).
    La réforme de l’assurance récolte

    Face à l’impact croissant du changement climatique sur l’agriculture, l’ancien système des calamités et de l’assurance a montré ses limites :

    • La répétition des sinistres a pesé sur le coût des contrats d’assurance récolte pour les agriculteurs et sur la rentabilité globale du secteur pour les entreprises d’assurance
    • La diffusion de l’assurance récolte reste ainsi, en 2022 encore, insuffisante (moins de 20 % des agriculteurs sont couverts)
    • Le régime des calamités agricoles, fondé sur des procédures de reconnaissance et d’estimation des dommages collectives, est insuffisamment personnalisé et peut générer de l’incompréhension pour ses bénéficiaires
    • L’exclusion de certaines cultures du régime des calamités agricoles (grandes cultures et viticulture notamment) laisse aujourd’hui sans solution certaines filières en cas d’évènement climatique majeur

    => Il est apparu nécessaire de repenser le dispositif d’accompagnement pour améliorer la résilience de l’agriculture face aux conséquences du changement climatique

    La réforme de l’assurance récolte

    C’est pourquoi la loi 2022-298 du 2 mars 2022 instaure un nouveau régime reposant sur la solidarité nationale et le partage du risque entre l’État, les agriculteurs et les assureurs.

    Qui est concerné ?
    TOUS LES AGRICULTEURS* de la France métropolitaine (* Y compris les apiculteurs, ostréiculteurs)

    Quand cela commence-t-il ?
    La loi de mars 2022 s’appliquera à partir du 1er janvier 2023 ;avant de démarrer leurs productions de la campagne 2023, les agriculteurs doivent choisir de s’assurer ou non

    Comment cela fonctionne-t-il ?
    Un dispositif unique à trois « étages » de couverture des risques est mis en place

    2.Le dispositif à 3 étages, Quésaco ?

    Voir la suite du diaporama

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123754Thu, 02 Feb 2023 14:41:43 +0100Sécheresse 2022 : indemnisation des pertes de récolte sur fourrages au titre des calamités agricoleshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/secheresse-2022-indemnisation-des-pertes-de-recolte-sur-fourrages-au-titre-des-calamites-agricoles/Le 18 janvier 2023, le Comité national de la gestion des risques en agriculture (CNGRA) s’est réuni pour statuer sur les demandes de reconnaissance en calamités agricoles pour les pertes de fourrages liées à la sécheresse de 2022A l'issue de ce comité, des zones éligibles à une indemnisation des pertes de récolte sur prairies ont été définies dans 27 départements, qui s'ajoutent aux 17 reconnus fin 2022.

    La zone Sud et l'extrême Nord-Est des Deux-Sèvres ont été retenus par le CNGRA. Ainsi, les éleveurs situés dans les 105 communes sinistrées (listées en fin de page) peuvent solliciter une indemnisation, soumise à critères d'éligibilité.

    La demande s'effectue en ligne sur le site TéléCALAM, du 1er au 28 février 2023 :

    https://identification.agriculture.gouv.fr/login?service=https://ecoagri.agriculture.gouv.fr/calamnat-usager/

    Cette téléprocédure permet une simplification et un traitement rapide de la demande. La saisie est sécurisée, guidée et la demande est enregistrée immédiatement. En fin de saisie, un accusé de réception peut être imprimé comme preuve de dépôt.

    Il n'y a pas de justificatif à fournir lors de la saisie. Ces pièces doivent cependant être conservées. Elles pourront vous être demandées ultérieurement.

    Les informations utiles à cette démarche sont également disponibles sur :

    le site du Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/exploitation-agricole/demander-une-aide-pac/article/demander-une-indemnisation

    le guide expliquant le déroulement de la téléprocédure, en cliquant ici.

    Pour tout renseignement, vous pouvez contacter la DDT à l'adresse suivante : ddt-calamites-agricoles@remove-this.deux-sevres.gouv.fr

    Communes reconnues au titre des calamités agricoles pour la sécheresse sur fourrages 2022 (voir carte ici) :

    Aiffres, Aigondigné, Alloinay, Amuré, Arçais, Asnières-en-Poitou, Aubigné, Avon, Beaussais-Vitré, Beauvoir-sur-Niort, Bessines, Bougon, Brieuil-sur-Chizé, Brion-près-Thouet, Brioux-sur-Boutonne, Brûlain, Caunay, Celles-sur-Belle, Chef-Boutonne, Chenay, Chérigné, Chey, Chizé, Clussais-la-Pommeraie, Coulon, Couture-d'Argenson, Ensigné, Épannes, Exoudun, Fontenille-Saint-Martin-d'Entraigues, Fontivillié, Fors, Frontenay-Rohan-Rohan, Granzay-Gript, Juillé, Juscorps, La Chapelle-Pouilloux, La Foye-Monjault, La Mothe-Saint-Héray, La Rochénard, Le Bourdet, Le Vanneau-Irleau, Le Vert, Les Fosses, Lezay, Limalonges, Lorigné, Loubigné, Loubillé, Louzy, Luché-sur-Brioux, Lusseray, Magné, Mairé-Levescault, Maisonnay, Marcillé, Marigny, Mauzé-sur-le-Mignon, Melle, Melleran, Messé, Montalembert, Paizay-le-Chapt, Pamproux, Périgné, Pers, Plaine-d'Argenson, Pliboux, Prahecq, Prailles-La Couarde, Prin-Deyrançon, Rom, Saint-Coutant, Saint-Cyr-la-Lande, Sainte-Eanne, Sainte-Soline, Sainte-Verge, Saint-Georges-de-Rex, Saint-Hilaire-la-Palud, Saint-Léger-de-Montbrun, Saint-Martin-de-Bernegoue, Saint-Martin-de-Mâcon, Saint-Martin-de-Sanzay, Saint-Romans-des-Champs, Saint-Romans-lès-Melle, Saint-Symphorien, Saint-Vincent-la-Châtre, Salles, Sansais, Sauzé-Vaussais, Secondigné-sur-Belle, Séligné, Sepvret, Souvigné, Tourtenay, Valdelaume, Val-du-Mignon, Vallans, Vançais, Vanzay, Vernoux-sur-Boutonne, Villefollet, Villemain, Villiers-en-Bois, Villiers-sur-Chizé.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123711Wed, 01 Feb 2023 16:12:39 +0100SÉOLIS et SÉLIA engagés aux côtés des TPE/PME du Territoire pour faire baisser le prix de leurs factures d’énergiehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/seolis-et-selia-engages-aux-cotes-des-tpepme-du-territoire-pour-faire-baisser-le-prix-de-leurs-fact/Pour soutenir le monde économique, les artisans, les professionnels, les entreprises, les collectivités, les agriculteurs, touchés par la hausse des prix de l’énergie, le Gouvernement et les fournisseurs ont travaillé sur la mise en place, dès les premières factures émises de janvier à de nouveaux dispositifs de soutien. SÉOLIS et SÉLIA vous expliquent la marche à suivre pour en bénéficier.Le bouclier tarifaire est étendu aux TPE répondant à certains critères

    Le bouclier tarifaire est un dispositif de soutien existant étendu depuis le 1er janvier aux TPE de moins de 10 salariés avec un chiffre d'affaires annuel inférieur à 2 millions € qui disposent d’un compteur électrique d’une puissance inférieure à 36 kVA. Celui-ci consiste à plafonner à 15% la hausse des prix de l’énergie.

    Ainsi, le bouclier tarifaire a limité la hausse du prix du gaz à 15 % au 1er janvier 2023 et limitera la hausse du prix de l’électricité à 15 % au 1er février 2023.

    IMPORTANT Si vous êtes déjà au Tarif Réglementé de Vente d’électricité, vous bénéficiez automatiquement du bouclier tarifaire qui ne se cumule pas avec une autre aide, vous n’avez donc rien à faire.

    L’amortisseur électricité, une aide déduite directement sur la facture !

    Cette réduction est appliquée directement sur votre  facture d’électricité. Elle est applicable rétroactivement pour les factures émises depuis le 1er janvier et ce jusqu’au 31 décembre 2023.

    Ce dispositif est destiné :

    A toute PME employant moins de 250 salariés et dont le CA annuel n'excède pas 50M€ ou dont le total du bilan annuel n'excède pas 43 M€

    Aux personnes morales de droit public employant moins de 250 personnes et dont les recettes annuelles n'excèdent pas 50 M€ 

    Aux collectivités territoriales et à leurs groupements

    L’unique démarche à faire pour bénéficier de ce dispositif est de compléter et de transmettre à votre fournisseur d’énergie l’attestation d’éligibilité présente sur le site internet SÉLIA ou sur le site du Ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique.

    La marche à suivre :

    1. Vous téléchargez et remplissez l’attestation sur l’honneur
    2. Vous retournez l’attestation à SÉLIA (ou à votre fournisseur d’énergie si ce n’est pas SÉLIA)
    3. SÉLIA déduira automatiquement le montant de l’aide sur votre facture
       

    D’autres dispositifs en cours d’élaboration

    De plus, et spécifiquement pour les TPE, un « sur-amortisseur » serait appliqué. Ses caractéristiques sont toutefois en cours de finalisation par le gouvernement et seront officielles dans les jours à venir, une fois les textes parus.

    Il est prévu ainsi de permettre aux entreprises de moins de :

    • 10 salariés
    • 2 millions d’euros de CA
    • Et titulaires d’un contrat souscrit > 36 kVA

    de bénéficier d’une aide supérieure directement déduite sur la facture sans formalité supplémentaire.

    Alors envoyez vite vos attestations afin que nous puissions mettre en œuvre le plus rapidement possible votre facturation 2023.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123706Wed, 01 Feb 2023 15:49:19 +0100La ferme de la couture poursuit le developpement de l’agroforesterie A thairé d’Aunishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-ferme-de-la-couture-poursuit-le-developpement-de-lagroforesterie-a-thaire-daunis/Profitant d’un temps couvert, mais agréable, 27 bénévoles se sont retrouvés à la Ferme de la Couture, chez la famille BONNIN, pour planter 300 arbres en agroforesterie sur une parcelle de 6 HaUne plantation qui vient poursuivre la dynamique engagée sur la ferme depuis 2018. Cette parcelle viendra rejoindre les 25 Ha déjà plantés. La ferme a bénéficié de l’accompagnement technique de la Chambre d’agriculture et du financement de l’Etat dans le cadre du Plan de Relance « plantons des haies ».

    C’est ainsi 27 dossiers Plan de relance « Plantons des haies », qui ont été accompagnés par la Chambre d’agriculture en Charente-Maritime pour la campagne de plantation 2022-23. 28,5 km supplémentaires de haies et d’agroforesteries intra parcellaires bénéficient de ce programme.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123705Wed, 01 Feb 2023 15:29:52 +0100Plantation de haie du projet TAUPEhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plantation-de-haie-du-projet-taupe/Mené sur le territoire de la Communauté de Communes du Thouarsais, TAUPE a un objectif de sensibiliser aux enjeux de maintien et de préservation de la biodiversité au sein des espaces de transition urbains et ruraux.*Transition Agricole et Urbaine pour la Préservation de l’Environnement

    Grâce à ce projet multi-partenarial (Chambre interdépartementale d’agriculture 17-79, Communauté de Communes du Thouarsais, Fédération des Chasseurs 79, Association pour le Développement de l’Apiculture en Nouvelle-Aquitaine et Bocage Pays Branché), de nombreuses actions ont été menées depuis 2 ans sur le Thouarsais :

    • Semis de bandes fleuries ;
    • Suivis des abeilles, des autres insectes et de la flore ;
    • Enquêtes citoyennes sur la perception des espaces de transition ;
    • Visites collectives des bandes fleuries avec une entomologiste ;
    • Fête de la nature 2022 avec des ateliers découverte de la biodiversité pour tout public.

    Pour continuer cette dynamique, une plantation de haie sur le secteur de Bouillé-Loretz a eu lieu le jeudi 19 janvier 2023 !

    Trois haies pour un linéaire de 325 mètres ont été plantées autour d’un nouveau quartier d’habitation situé à la Croix de Mission à Loretz-d'Argenton. En continuité des équipements de la commune, ces plantations vont assurer la transition entre le lotissement et les espaces agricoles.

    Le projet se veut local puisqu’une partie des plants a été sélectionnée pour leur marque “Végétal Local” et Bocage Pays Branché fait appel à une entreprise de Plaine-et-Vallées pour le travail amont des sols et le paillage des haies.

    Les 435 plants sont implantés sur deux lignes de manière aléatoire afin d'assurer une meilleure intégration paysagère, toutefois, l’association prend garde à ne pas engendrer de concurrence entre les différentes espèces. Ainsi, des chênes, des cormiers ou encore des tilleuls à petites feuilles seront implantés et complétés par des arbustes de types aubépines, érables ou encore noisetiers et des buissons tels que cornouillers, houx ou encore troène.

    A travers cette plantation, le projet TAUPE soutenu par la région Nouvelle-Aquitaine, permet de sensibiliser tous les acteurs et citoyens aux enjeux de préservation de la biodiversité, des continuités écologiques et d’assurer le maintien des paysages au cœur de nos villages.

    La plantation vue par Pierre Sauvêtre - Maire de Loretz d’Argenton

    “Loretz d’Argenton avait beaucoup de haies avant la transformation de l’agriculture, ce projet est l’occasion de commencer à replanter pour améliorer la qualité des paysages et créer des transitions entre zones agricoles et zones habitées.”

    Contact sur le projet :

    Maëva Nauleau - 06 74 07 85 33 

     

    Crédit photo : Maximilien Marie de la Communautés de Communes du Thouarsais

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123600Tue, 31 Jan 2023 13:56:16 +0100Une bonne participation lors des réunions d'information portant sur les MAEC marais !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-bonne-participation-lors-des-reunions-dinformation-portant-sur-les-maec-marais/La phase d'accompagnement peut désormais commencer Afin d'informer les agriculteurs des nouvelles mesures MAEC dans les marais charentais et le marais poitevin, 7 réunions d'information se sont déroulées depuis la mi-janvier. A l'échelle du marais poitevin 17 et 79, on a pu compter 90 participants (Marans, Courçon et Coulon). Côté marais charentais, les réunions ont réunies près de 200 exploitants (2 réunions à Saintes, une à Ballon et une à St Just Luzac).

    La phase d'accompagnement peut désormais commencer !

    Les intervenants en interne :
    Marais charentais : Martine GERON, Karine DAGNAUD, Camille PHELIPPON, Aurélien MOUREAU, Mathilde BLANC, Elisa D'ALLIBERT, Sébastien MERIAU
    Marais poitevin : Sébastien MERIAU, Lucile DUBREUIL, Valérie NEAU, Nadège WITCZAK, Erwan FAUX, Adeline PETIT,

    Ballon

    Benon

    Coulon

    St Just



     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123591Tue, 31 Jan 2023 11:34:53 +0100Une formation et un séjour dans le Gers sur l’agriculture de conservation des sols !https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/une-formation-et-un-sejour-dans-le-gers-sur-lagriculture-de-conservation-des-sols/Le groupe Dephy Ecophyto Elevag’&Sol, animé par la Chambre interdépartementale d’agriculture 17- 79, a réalisé une formation et un séjour en septembre 2022 dans le Sud-Ouest sur l’agriculture de conservation des sols (ACS).Ce groupe est composé d’une douzaine d’exploitations réparties dans le bocage Bressuirais et la Gâtine. Les éleveurs s’orientent vers l’ACS ou pratiquent cette agriculture depuis quelques années.

    L’ACS s’appuie sur 3 piliers : le non travail du sol ou semis direct, la couverture permanente des sols, la diversité et la rotation des cultures.

    C’est dans ce cadre que le groupe a décidé de réaliser une formation sur ce thème par le biais de visites d’exploitations dans le Gers.

    La formation a commencé par une présentation du projet Bag’ages (Bassin Adour-Garonne, quelles performances des pratiques AGroEcologiqueS) par l’INRAE et le CESBIO (Centre d’études spatiales de la biosphère). L’objectif de ce projet est d'évaluer l’impact des pratiques de l'ACS sur le comportement de l’eau dans les sols. L’étude cherche à savoir si ces pratiques permettent une meilleure infiltration et rétention de l’eau dans les sols afin qu’elle soit mieux valorisée par les cultures.

    Le séjour s’est poursuivi par des échanges et des visites de parcelles chez Christian Abadie (Estampes), agriculteur et maïsiculteur en ACS depuis les années 2000. Au programme : importance des couverts végétaux, échanges sur les itinéraires techniques, réussir le semis direct, s’adapter au climat, bilan économique, points de vigilance sur la transition vers l’ACS, matériels utilisés, gestion des produits phytosanitaires et des engrais, visites de parcelles de maïs et de soja. Son expérience a été d’une grande richesse.

    Le groupe a également rencontré Michel Nedellec, GAEC DE LORAN (Saint-Maur), éleveur en agriculture biologique depuis 2018 et en ACS depuis 10 ans. L’exploitant a un élevage de bovin lait, race jersiaise, avec un système de culture composé à 100% d’herbe. Le GAEC a gardé le principe du non travail du sol pour le renouvellement des prairies. Afin de garder une production d’herbe même en période estivale, l’exploitation bénéficie de l’irrigation. Les haies présentent autour des parcelles apportent de l’ombre aux animaux, l’exploitation a replanté 8 km de haies et envisage de poursuivre ses plantations.

    Les échanges et les visites d’exploitation ont permis au groupe d’améliorer leurs connaissances sur l’ACS et de découvrir d’autres modes de production.

    Par la suite, une autre demi-journée a été organisée sur le changement climatique avec Frédéric Levrault, expert agriculture et changement climatique à la Chambre Régionale d’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. En 2050, le département des Deux-Sèvres doit s’attendre à avoir le climat qu’a actuellement le Gers.

    Le groupe est très satisfait de ces rencontres et prévoit de réaliser d’autres séjours sur cette thématique !

    Contact : Maëva Nauleau, Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ; maeva.nauleau@remove-this.cmds.chambagri.fr ; 05 49 77 15 15

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123585Tue, 31 Jan 2023 10:11:36 +0100Comment participer au concours Agrinove 2023 ?https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/comment-participer-au-concours-agrinove-2023/Comme chaque année, la technopole Agrinove a lancé à l’automne dernier, à l’occasion de son forum Agrinovembre, son concours national « innovations pour l’agriculture ». Doté de 60 000 Euros de prix, ce concours met en avant depuis 2014 celles et ceux qui inventent l’agriculture de demain…Au travers de ce concours, la volonté de la technopole est de récompenser des innovations, qu’elles soient technologiques, environnementales, organisationnelles, sociétales… à condition qu’elles apportent un plus au secteur agricole. La mise en place d’une nouvelle filière, une assistance mécanique, une application numérique, une solution de biocontrôle… sont toutes potentiellement éligibles et la liste est loin d’être exhaustive ! Dans tous les cas, les personnes intéressées sont invitées à se pré-inscrire sur https://agrinove-technopole.com/concours/ afin de pouvoir consulter le règlement du concours et recevoir le dossier d’inscription.

    Dans un second temps, les candidats ont jusqu’au 31 mars 2023 pour retourner uniquement par mail le dossier qui doit présenter de manière approfondie leur innovation. Une vidéo pourra également leur être demandée courant avril pour personnaliser davantage leur candidature.

    Enfin, dans un troisième temps, un jury se réunira début mai pour sélectionner les trois lauréats 2023 qui recevront leur prix dans les semaines qui suivent au Conseil Départemental de Lot-et-Garonne

    Contact : Technopole Agrinove 05 53 97 71 53 / 06 95 77 82 03 contact@remove-this.agrinove-technopole.com

    Sur la photo, les lauréats 2022 à Agen en mai dernier - Crédit photo @Chambellan CA47

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123395Wed, 25 Jan 2023 16:20:07 +0100Enquête sur les pratiques phytosanitaireshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/enquete-sur-les-pratiques-phytosanitaires/Les agriculteurs sélectionnés seront contactés par courrier à compter de fin Janvier 2023Une enquête sur les pratiques phytosanitaires, en cours depuis 2018, des exploitations du sud des Deux-Sèvres va être prochainement lancée par la Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres en lien avec les Organismes professionnels agricoles du territoire.

    Les agriculteurs sélectionnés seront contactés par courrier à compter de fin Janvier 2023.

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123388Wed, 25 Jan 2023 15:40:55 +0100Aux vœux interconsulaires, J.-M. Renaudeau souligne un record d’installations en 2022https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/aux-voeux-interconsulaires-j-m-renaudeau-souligne-un-record-dinstallations-en-2022/Quelque 400 personnes étaient réunies le 18 janvier à l’espace Horizon de la MAAF à Chauray pour les vœux interconsulairesLa cérémonie était organisée par la Chambre de commerce et d’industrie, la Chambre des métiers et de l’artisanat et la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres. L’économiste Marc Touati était invité à livrer quelques astuces anti-crises aux entreprises locales, après avoir évoqué les perspectives économiques pour l’année à venir.

    Dans son intervention, Jean-Marc Renaudeau, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres a rappelé les trois grands défis auxquels fait face la profession agricole : défi climatique (avec des aléas toujours plus nombreux), défi sanitaire (la grippe aviaire a impacté la quasi-totalité des exploitations de volailles dans le département en 2022), et enfin défi démographique, puisqu’il faut accompagner le renouvellement des générations.

    Le président a souligné qu’on assistait dans les exploitations à un accroissement des départs et à une hausse des installations hors cadre familial. Aujourd’hui, plus de 40 % des repreneurs d’une exploitation ne sont pas issus du monde agricole. Malgré les nombreux freins à la transmission, parmi lesquels la difficulté à trouver un successeur, les investissements souvent lourds pour le repreneur, et les savoirs à transférer, Jean-Marc Renaudeau s’est félicité du record d’installations aidées enregistré dans le département en 2022 : 102 installations, pour 70 à 80 habituellement.

    Le président a enfin insisté sur l’importance de la souveraineté alimentaire en France, et la nécessité pour cela de maintenir une agriculture forte, soulignant au passage la grande diversité des exploitations dans les Deux-Sèvres : élevages, céréales, oléagineux, fourrages, apiculture, vigne et fruits.

     

     

     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-123365Wed, 25 Jan 2023 11:57:02 +0100Votre gendarmerie locale communiquehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/votre-gendarmerie-locale-communique/Recrudescence des vols sur les exploitations agricoles et tentatives d'intrusions, soyez vigilants !
  • Dans les Deux-Sèvres :
  • Des individus, se faisant passer pour des journalistes, sont susceptibles de contacter des éleveurs pour réaliser un reportage. Ces faux journalistes pourraient être des activistes animalistes qui cherchent ainsi à pénétrer sur des exploitations.
    En cas de présence ou de comportement suspect, composez le 17.

    • En Charente-Maritime :

    Une cellule de prévention technique de la malveillance.

    Prenez maintenant contact avec la Cellule de Prévention Technique de la Malveillance au 05 46 00 50 77
    cptm.ggd17@gendarmerie.interieur.gouv.fr
    pour des conseils gratuits en matière de sécurisation de vos installations.
    L'intervention est gratuite , confidentielle , et sans engagement.
    N'hésitez pas !  Spécialisée dans la vidéoprotection, elle saura utilement vous conseiller !
     

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122260Thu, 19 Jan 2023 10:10:00 +0100Influenza aviaire : Ouverture des demandes d'aides du 21 décembre 2022 au 27 janvier 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-ouverture-des-demandes-daides-du-21-decembre-2022-au-27-janvier-2023/France Agrimer a ouvert le téléservice pour les demandes d'indemnisation des entreprises de sélection-accouvage et des éleveurs de cheptels reproducteurs ayant subi des pertes économiques à compter de ce 21 décembre. l'ouverture du téléservice pour le dépôt des demandes d'aide relatives à la décision de la directrice de FranceAgriMer N°INTV-GECRI-2022-83 du 19 décembre 2022 concernant les modalités de mise en œuvre de l’indemnisation des entreprises de sélection-accouvage et des éleveurs de cheptels reproducteurs ayant subi des pertes économiques liées à l’épizootie d’influenza aviaire H5N1 2021-2022 est prolongée jusqu'au 27 janvier 2023 à 14h.

    Vous pouvez accéder à la décision modificative par le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-53851fcb-cbe8-43d8-95a6-0c603147dacb
    Les informations relatives au dispositif sont disponibles sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

    A la suite de l’épizootie d’influenza aviaire, des mesures sanitaires de dépeuplement, de vide sanitaire et de restrictions de mouvements ont été décidées dans des zones réglementées. En outre, des pays tiers ont adopté des mesures restreignant l’accès à leur marché à partir de la date de confirmation du premier cas. Les entreprises du maillon sélection-accouvage et les éleveurs de cheptel reproducteur de volailles (dont gibier à plumes) ont été impactés par ces mesures qui ont eu des conséquences diverses comme la baisse significative de production, la destruction d’œufs à couver, d’animaux d’un jour ou l’abattage anticipé de cheptel reproducteur. Afin de compenser les conséquences économiques liées à l’influenza aviaire sur les entreprises du maillon sélection-accouvage de volailles (dont gibier à plumes) et les éleveurs de cheptel reproducteur de volailles (dont gibier à plumes), une indemnisation est mise en place à destination de ces opérateurs.

    Le téléservice sera ouvert pour le dépôt des demandes d'aide à partir du 22 décembre et jusqu'au 27 janvier 2023 à 14h.

    Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DRAAF.

    ►Accéder aux informations relatives au dispositif sur le site de FranceAgriMer

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-122973Wed, 18 Jan 2023 11:11:56 +0100Taxe foncière sur les PNB : Parcelles exploitées par des jeunes agriculteurshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/taxe-fonciere-sur-les-pnb-parcelles-exploitees-par-des-jeunes-agriculteurs/Taxe foncière sur les propriétés non bâtiesL'article 1647-00 bis permet un dégrèvement de TFPNB pour les jeunes agriculteurs. Cet imprimé permet à l'exploitant de déclarer les parcelles rentrant dans ce dispositif.

    Les formulaires sont a télécharger sur le site de l'État

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122969Wed, 18 Jan 2023 11:00:48 +0100Certifié c'est gagné ! Une innovation pédagogiquehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/certifie-cest-gagne-une-innovation-pedagogique/les collègues du pôle Certification environnementale ont trouvé la solution pour dynamiser les formations sur la Certification Environnementale CognacLa maîtrise de la réglementation est souvent difficile à appréhender, voire un peu rébarbative !. La solution : un jeu de l’oie homemade  « Certifié c’est gagné ! » : un tapis support (à positionner sur une table), des pions « personnalisés » et un dé. Le tout animé par le formateur et incitant les stagiaires à devenir « acteurs » de leur formation. Le résultat est au rendez-vous : félicitations ! Une initiative à souligner et à encourager !

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122751Fri, 13 Jan 2023 09:03:00 +0100Influenza aviaire : faire face à la crise de la grippe aviairehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-faire-face-a-la-crise-de-la-grippe-aviaire/Un temps d'échange et d'informations pour vous, aviculteurs !Face à l'épidémie de la grippe aviaire le service d'action sanitaire et sociale de la MSA, le RESA et Solidarité Paysans proposent de vous rencontrer lors de 3 réunions qui se dérouleront : 
    • Le jeudi 19 janvier à 14 heures, au Campus des Sicaudières, situé Route de Nantes à Bressuire 
    • Le vendredi 27 janvier à 14 heures, à la Maison des Associations, 22 rue de l'Anjou à Secondigny
    • Le jeudi 2 février à 14 heures, à la Chambre d' Agriculture de Thouars, située4 boulevard Alfred de Vigny 

    L'objectif est d'échanger sur vos situations, de vous informer sur les différents accompagnements et soutiens que nous pouvons vous apporter. 

    Vous rencontrez des difficultés professionnelles et/ou familiales consécutives à la grippe aviaire, venez les exprimer. 

    Nous vous attendons nombreux. 

    Pour nous contacter ou pour plus d'informations, vous trouverez nos coordonnées ci-dessous. 

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122714Thu, 12 Jan 2023 13:40:01 +0100Un guichet unique depuis le 1er janvier 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-guichet-unique-depuis-le-1er-janvier-2023/La loi du 22 mai 2019 (loi PACTE) a prévu la dématérialisation des formalités des entreprises. Depuis le 1er janvier 2023, vous devez réaliser toutes vos formalités d'entreprise en ligne sur le site géré par l’INPI :  https://formalites.entreprises.gouv.fr/

    Jusqu’à présent, vous réalisiez vos formalités administratives (création d’entreprise, modification et cessation) auprès des Centres de Formalités des Entreprises (CFE) des Chambres d’agriculture, par l’intermédiaire de nombreux formulaires papiers. 

    Aujourd’hui, vous pouvez accéder à toutes ces démarches administratives directement sur formalites.entreprises.gouv.fr

    • Une difficulté technique ?
      INPI direct est à votre disposition par téléphone ou depuis l’assistant virtuel (chatbot) en ligne. 
    • Un doute pendant votre déclaration ?
      Un conseiller de la Chambre d’agriculture peut vous éclairer par téléphone. 
    • Besoin d’un appui personnalisé ?
      Soucieuse d’accompagner ses ressortissants dans toutes leurs démarches administratives, la Chambre Interdépartementale d’Agriculture vous propose, un appui personnalisé pour réaliser ces formalités (création, modification, cessation). 

    Afin de connaitre les modalités de cette prestation vous pouvez contacter : 

    Brigitte Blaud au 05 49 77 10 04 

    Stéphanie Jolly au 05 46 94 89 60

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122709Thu, 12 Jan 2023 11:53:52 +0100Réforme de la gestion des risqueshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reforme-de-la-gestion-des-risques/Le nouveau dispositif de gestion des risques climatiques doit s’appliquer au 1er janvier 2023.  Le système actuel de cohabitation de l’assurance multirisques climatiques et des calamités sera remplacé par un dispositif à trois étages réparti entre exploitant, assurance facultative et État.La fixation des différents seuils et taux d 'intervention a pu être actée pour 2023. L'assurance récolte subventionnée pourra se déclencher dès 20 % de pertes et sera subventionnée à hauteur de 70 % de la prime. Le Fonds de Solidarité Nationale (FSN) se déclenchera dès 50 % des pertes pour les grandes cultures et la viticulture et 30 % pour l'arboriculture et les prairies. Le FSN indemnisera 90 % des pertes au-delà de ce seuil pour les assurés multirisques climatiques et 45 % pour les non-assurés.

    Enfin, pour faciliter le traitement des sinistres pour les agriculteurs, assurés comme non-assurés, chaque agriculteur devra choisir un interlocuteur unique pour l’expertise et l’indemnisation de ses pertes liées aux aléas climatiques avant le 1er avril 2023. Ce choix sera nécessaire pour être éligible à l'indemnisation du FSN.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122704Thu, 12 Jan 2023 11:35:02 +0100Sociétés agricoles : les relations humaines à la loupehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/societes-agricoles-les-relations-humaines-a-la-loupe/Trois conseillères transmission à la Chambre interdépartementale d’agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres sont désormais accréditées « GAEC et sociétés ». Cette accréditation, obtenue à l’issue d’un parcours de formation, leur permet d’accompagner, lors d’une installation ou d’une transmission, les membres d’une société agricole sur les aspects relationnels, trop souvent négligés.

    Carole Bégaud, Agnès Bignolles et Dominique Varin sont parmi les premières de la région Nouvelle Aquitaine à avoir obtenu cette accréditation. Celle-ci est délivrée par l’association nationale du même nom, fondée il y a 60 ans par des organisations professionnelles. Grégory Nivelle, élu à la CIA 17 79, en est le vice-président et le représentant de la région Nouvelle Aquitaine.

    Lors de leur accompagnement, les conseillères proposent notamment des stages de parrainage (qui permettent de vérifier que tout le monde est sur la même longueur d’ondes), des droits à l’essai (reconnus par l’administration qui durent en moyenne une année, et sont prévus pour s’assurer de la solidité d’un projet de travail en commun), mais aussi la rédaction d’un règlement intérieur, qui s’avère souvent très utile pour maintenir de bonnes relations entre membres d’une société agricole.

    Contacts :
    Dominique Varin, Parthenay (79), tél : 06 87 44 31 50, dominique.varin@remove-this.cmds.chambagri.fr
    Agnès Bignolles, Vouillé (79), tél : 06 81 66 66 95, agnes.bignolles@remove-this.cmds.chambagri.fr
    Carole Bégaud, La Rochelle (17), tél : 06 33 67 73 19, carole.begaud@remove-this.cmds.chambagri.fr
    GAEC et sociétés : 11, rue de La Baume 75008 Paris. Tél. 01 53 89 12 20

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122663Wed, 11 Jan 2023 16:12:05 +0100MAEC 2023 - territoires maraishttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/maec-2023-territoires-marais/Des réunions d'information sont programmées pour vous informer sur les prochaines MAEC sur les marais.vNous présenterons les mesures liées à l'enjeu biodiversité mais un point sera également fait sur les mesures "enjeu eau" et "zones intermédiaires" :

     

    Lieu et adresse 

    Date et Horaire 

    MARAIS POITEVIN 

    Salle des fêtes de Marans 

    Rue de Bordeaux 

     

    Lundi 23 janvier  

    de 14 h à 16 h 30 

    Salle du Marché de Courçon 

    Place de l’église 

    Vendredi 27 janvier 

    De 14 h à 16 h 30 

    Salle des fêtes de Coulon 

    Rue Gabriel AUCHIER 

    Vendredi 27 janvier 

    De 10 h à 12 h 30 

    MARAIS CHARENTAIS 

    Salle des fêtes de Ballon 

     

    Jeudi 19 janvier 

    De 14 h à 16 h 30 

    Salle fins bois MSA* Saintes 

    Mercredi 18 janvier 

    De 10 h à 12 h 30 

    Salle des fêtes de Saint Just Luzac 

    Mardi 17 janvier 

    De 14 h à 16 h 30 

    Salle fins bois MSA* Saintes 

    Mercredi 25 janvier 

    De 14 h à 16 h 30 

    * Se garer sur le parking d’Hyper U 

    MARAIS SALANTS ILE DE RE 

    Salle des fêtes d’Ars en Ré 

     

    Mardi 24 janvier  

    de 10 h à 12 h 30 

    MARAIS SALANTS ILE D’OLERON / SEUDRE 

    Au bureau information jeunesse 

    9 Av de Bel Air - Saint Pierre d’Oléron 

    Jeudi 19 janvier 

    De 10 h à 12 h 

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122296Fri, 23 Dec 2022 11:14:35 +0100Influenza aviaire : le versement d’une seconde avance désormais possiblehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-le-versement-dune-seconde-avance-desormais-possible/Pour soutenir la filière avicole durement touchée par l’épizootie d’influenza aviaire, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a annoncé le versement possible, à compter de la mi-janvier, d’une seconde avance aux éleveurs de volailles qui auront déposé un dossier de demande d’indemnisation avant le 31 décembre.Lire le commmuniqué de presse]]>Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvresnews-122258Thu, 22 Dec 2022 11:06:15 +0100Influenza aviaire : Dépeuplement préventif dans de nouvelles communes en zone réglementée supplémentaire https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-depeuplement-preventif-dans-de-nouvelles-communes-en-zone-reglementee-supplement/La situation sanitaire concernant l'influenza aviaire en Deux-Sèvres au 21 décembre est de un cas en basse-cour, 33 foyers en élevage, et zéro suspicion. Par arrêté du 21 décembre 2022, il est procédé à la réforme anticipée des palmipèdes et/ou des dindes (les élevages de futurs reproducteurs et de reproducteurs ne sont pas concernés par cette mesure), situés dans les établissements des communes situées en zone réglementée supplémentaire. >> L'arrêté préfectoral n° 2022 03613 du 21 décembre 2022 ordonne le dépeuplement préventif d’élevages de volailles en vue de prévenir la diffusion de l’influenza aviaire dans les communes de la zone réglementée supplémentaire.

    La liste des communes est jointe à l'arrété.

    Cet arrêté n'étant pas nominatif, les éleveurs concernés par les mesures de réforme anticipée relatives à cet arrêté devront demander un arrêté de dépeuplement individuel afin de bénéficier d'un dossier d'indemnisation valide.

    >> lien démarches accompte indemnisation

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-122218Wed, 21 Dec 2022 10:32:33 +0100Vœux interconsulaires 2023 dans les Deux-Sèvreshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/voeux-interconsulaires-2023-dans-les-deux-sevres/Le mercredi 18 janvier à 19hespace horizon de la MAAF à ChaurayLes présidents des 3 chambres consulaires deux-sévriennes :

    Christelle ABATUT, Sébastien KUGLER et Jean-Marc RENAUDEAU, 

    vous invitent à participer aux voeux interconsulaires.

    Au programme une conférence en présence

    de Marc TOUATI, Economiste, sur les perspectives 2023-2025 :

    Quel nouveau monde pour demain ?

    Quelles opportunités et stratégies pour les entreprises françaises ?

    Le mercredi 18 janvier 2023 à 19h, à L'Espace Horizon de la MAAF

    JE RÉSERVE MA SOIRÉE

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122076Mon, 19 Dec 2022 14:14:54 +0100Des réunions publiques d'information sur la nouvelle réforme de la PAChttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-reunions-publiques-dinformation-sur-la-nouvelle-reforme-de-la-pac/Coanimées par la DDTM 17 et la Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79, des réunions publiques d'information sur la nouvelle réforme PAC sont proposées les 19 janvier à Surgères, 23 janvier à Jonzac et 25 janvier 2023 à Saintes.Pour participer, il suffit de s'inscrire par mail en choississant son lieu de réunion : ddtm-adst-ad@remove-this.charente-maritime.gouv.fr

     

     

    Réunion  à SURGERES
    Lycée ENILIA -  ENSMIC
    Avenue François Mitterrand
    17700 SURGERES
    le 19 Janvier 2023  de 9 h 30 à 12 h 00


    Réunion à JONZAC
    Lycée LE RENAUDIN
    Route de Cognac - St Germain de Lusignan
    17500 JONZAC
    le 23 Janvier 2023 de 9 h30 à 12 h 00


    Réunion à SAINTES
    MSA des Charentes
    1 Boulevard Vladimir
    17100 SAINTES
    le 25 Janvier 2023 de 9 h 30 à 12 h 00

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-122075Mon, 19 Dec 2022 13:57:15 +0100Fermeture annuelle à l'occasion des fêtes de noëlhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/fermeture-annuelle-a-loccasion-des-fetes-de-noel/du lundi 26 décembre au vendredi 30 décembre inclusLes sites de la Chambre interdépartementale d'agriculture de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres, La Rochelle, Les Ruralies, Bressuire, Ferrières, Jonzac, Melle, Parthenay, Saintes, Saint Jean d'Angély et Thouars, seront fermés du lundi 26 décembre  au vendredi 30 décembre inclus. Retrouvez tous vos services dès le lundi 2 janvier 2023.

    La Chambre interdépartementale d'agriculture 17-79 vous souhaite de belles fêtes de fin d'années.]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121959Thu, 15 Dec 2022 11:37:17 +0100Influenza aviaire : un nouvel arrété au 13 décembre avec plus de 30 cas recenséshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-un-nouvel-arrete-au-13-decembre-avec-plus-de-30-cas-recenses/L'infection par le virus H5N1 a été confirmée par l'ANSES dans de nouveaux élevages des Deux-Sèvres. La stratégie définie par la DGAL a évolué. En conséquence les différentes zones réglementées (ZP, ZS, ZRS, ZT) évoluent également.
    >> Voir l'arrêté préfectoral  du 13 décembre 2022 définissant ces nouvelles zones et les mesures applicables conformément aux nouvelles instructions publiées.

    >> Voir la liste des communes des Deux-Sèvres en zones réglementées (ZP, ZS, ZRS, ZT)


    Tous les acteurs de la filière sont invités à la plus grande vigilance, à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports) et au respect des mesures d'autocontrôles imposées par l'arrêté préfectoral .


     

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121945Wed, 14 Dec 2022 16:19:25 +0100Top des entrepriseshttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/top-des-entreprises/Ce mardi 13 décembre, la Nouvelle République et ses partenaires dont la Chambre interdépartementale d’agriculture 17-79, accueillaient 9 entreprises porteuses d’espoirs à l'Espace Horizon à Chauray.Celles-ci ont été récompensées.  9 entreprises qui chacune dans leur domaine innovent. Jean-Marc Renaudeau, Président de la Chambre interdépartementale d’agriculture 17-79 a remis le Top Entreprise de la Production Locale à la Ferme de Boussentin à Vouillé.

    Retrouvez tous les lauréats sur le site de la Nouvelle République https://www.lanouvellerepublique.fr/economie/top-des-entreprises/deux-sevres/laureats

    https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/top-des-entreprises-2022-dans-les-deux-sevres-le-palmares-en-direct

    Contact : Olivier FAVRELIERE, Service Entreprise

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121889Wed, 14 Dec 2022 10:00:01 +0100Les gendarmes en journée d'immersion en milieu agricolehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/les-gendarmes-en-journee-dimmersion-en-milieu-agricole-1/Les 15 et 29 novembre 2022, la Chambre d'agriculture a accueilli deux groupes de gendarmes récemment affectés dans une brigade deux-sévrienne pour une journée d’immersion en milieu agricole.Dans le cadre d'une convention de partenariat entre la Gendarmerie et la Chambre d'agriculture, une journée d'immersion en milieu agricole pour les gendarmes récemment affectés en brigade sur le territoire est prévue chaque année. Cette formation a pour objectifs d'améliorer leur connaissance du milieu agricole et ainsi faciliter les échanges sur les territoires des brigades.

    Au programme de cette journée, l'agriculture et son évolution, les technologies, la PAC, le territoire, les chambres d'agriculture. L'agriculture du département était aussi à l'ordre du jour, la plupart des jeunes gendarmes étant originaires d'autres régions et d'autres horizons. Il s'agissait aussi pour eux de comprendre les enjeux et contraintes du milieu agricole, les interactions avec leur voisinage et les étapes d'une année culturale pour mieux aborder les agriculteurs.

    25 gendarmes ont ainsi pu bénéficier de cette formation. Après une matinée en salle, la visite de l'exploitation de Louis et Cécile Rimbault à Saint Maxire, leur a permis de mieux cerner les problématiques du monde agricole. D'autres actions sont prévues dans la convention comme la prévention et la sécurité avec le concours de la chaîne sureté de la gendarmerie qui peut donner des conseils aux agriculteurs et réaliser un diagnostic de sécurité économique. Leurs coordonnées sont sur le site de la Chambre d'agriculture.

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121750Fri, 09 Dec 2022 09:16:00 +0100Influenza aviaire : le point sur la situation sanitairehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-le-point-sur-la-situation-sanitaire/Suite à l'apparition de nouveaux foyers d'IAHP H5N1 dans le Département les zones réglementées évoluent. Le nouvel arrêté préfectoral AP 2022 03486 définit les zones réglementées en vigueur à ce jour pour le département des Deux-Sèvres et tient compte des dernières instructions techniques 2022-852 et 2022-888.Les communes du département non listées par l'arrêté sont en zone de contrôle temporaire ( AP 2022-03162 du 3 novembre 2022)

    Deux nouveaux zonages sont ainsi mis en place: une zone réglementée supplémentaire (ZRS), ainsi que d'une zone tampon (ZT) pour lesquelles les règles applicables sont les suivantes
    - l'interdiction des mises en place (toutes espèces) dans les zones de protection et de surveillance jusqu'à leur levée ;
    - l'interdiction des mises en place de palmipèdes et de dindes (sauf reproducteurs et futurs reproducteurs) dans la zone réglementée supplémentaire et la zone tampon ;
    - la prolongation du vide sanitaire pour les lots de gallus (durée totale de 3 semaines au minimum entre chaque lot) dans la zone réglementée supplémentaire et la zone tampon ;
    - des restrictions aux mouvements pour les PAG ; les mouvements de PAE ne seront plus autorisés en ZRS à partir du 08 décembre.
    - la mise en œuvre d'un dépeuplement préventif des palmipèdes et des dindes (sauf reproducteurs et futurs reproducteurs) en zone de protection, zone de surveillance (ZS) et en zone réglementée supplémentaire (ZRS) - pour la ZS et la ZRS, le dépeuplement concerne uniquement les lots valorisables par réforme anticipée à l'abattoir.
    Les dépeuplements en ZRS des lots de palmipèdes et de dindes devront être réalisés avant le 19 décembre.
    Ces mesures visent à dé-densifier les communes en Zone à Risque de Diffusion et ainsi à ralentir la diffusion du virus IAHP.

    Demande de solde dispositif vide sanitaire

    Le dispositif de demande de solde relatif aux indemnisations des pertes de non production supportées par les éleveurs liées à l’épisode d’influenza aviaire H5N1 2021-2022, dues aux vides prolongés pendant les restrictions sanitaires (I1) et liées aux difficultés de remise en place post-restrictions sanitaires dans un délai de 150 jours maximum (I2) est ouvert.
    Les éleveurs de volailles dont gibier à plumes (palmipèdes, gallinacés et colombinés) implantés au sein des zones réglementées et ayant subi un vide sanitaire prolongé du fait des restrictions peuvent dès à présent faire leur demande de solde sur le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-39b25feb-bc53-4695-8846-f6de0674f706

    Le téléservice sera ouvert pour le dépôt des demandes d'aide à partir du 14 décembre à 14h jusqu'au 24 février 2022 à 14h.

    Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DDT(M). Toutes les informations relatives au dispositif seront mises en ligne sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121743Thu, 08 Dec 2022 16:56:12 +0100Un bilan de la récolte fourragère 2022 en demi-teintehttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-bilan-de-la-recolte-fourragere-2022-en-demi-teinte-1/Pour évaluer l'impact de l'année climatique 2022 sur les productions fourragères, le pôle élevage de la Chambre Interdépartementale d’Agriculture Charente-Maritime Deux-Sèvres, a mené l'enquête envoyée auprès des éleveurs de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres en novembre 2022.Retrouvez les données renseignées par 86 éleveurs en Charente-Maritime et 155 éleveurs en Deux-Sèvres qui constatent un déficit de production (rendement) 50 % de la moyenne, et plus ou moins déficitaire selon les types de fourrage, 33 % en herbe et jusqu'à 60 % en sorgho. Les stocks annoncés représentent 65 à 81 % de la moyenne selon les fourrages.

    >> Voir les données de l'enquête fourrages pour la Charente-Maritime

    >> Voir les données de l'enquête fourrages pour les Deux-Sèvres

     

    Contact :Anne-Laure LEMAITRE Conseillère Elevages et Fourrages Pôle Elevage 17-79



     

    ]]>
    Productions animalesProductions végétalesPlante fourragère
    news-121737Thu, 08 Dec 2022 15:53:19 +0100Influenza aviaire : Ouverture des demandes d'indemnisation sur perte de non production le 14 décembre à 14hhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-ouverture-des-demandes-dindemnisation-sur-perte-de-non-production-le-14-decembr/France Agrimer met en place, à compter du 14 décembre 2022 à 14h et jusqu'au 24 février 2023 à14h, le dispositif d'indemnisation des pertes de non production à destination des éleveurs de volailles, dont gibier à plumes (palmipèdes, gallinacés et colombinés) implantés au sein des zones réglementées et ayant subi un vide sanitaire prolongé du fait des restrictions. >> Accéder au site France Agrimer par le lien suivant : https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/document_administratif-39b25feb-bc53-4695-8846-f6de0674f706

    Le téléservice sera ouvert pour le dépôt des demandes d'aide à partir du 14 décembre à 14h jusqu'au 24 février 2022 à 14h.


    Ce dispositif est opéré par FranceAgriMer et instruit par les DDT(M). Toutes les informations relatives au dispositif seront mises en ligne sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121744Thu, 08 Dec 2022 15:24:44 +0100Influenza aviaire : De nouveaux cas, une nouvelle zone réglementée et une zone tamponhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-de-nouveaux-cas-une-nouvelle-zone-reglementee-et-une-zone-tampon/Suite à l'apparition de nouveaux foyers d'IAHP H5N1 (23 en Deux-Sèvres au 7 décembre) dans le périmètre réglementé, les zones réglementées évoluent avec une zone réglementée supplémentaire (ZRS) et une zone tampon (ZT) créée entre 10 à 50 km des foyers pour les Deux-Sèvres, Vendée et Maine et Loire. Ces mesures visent à dé-densifier les communes en Zone à Risque de Diffusion et ainsi à ralentir la diffusion du virus IAHP.>> Le nouvel arrêté préfectoral AP 2022 03486 du 7 décembre 2022 définit les zones réglementées en vigueur pour le département des Deux-Sèvres.

    Il tient compte des dernières instructions techniques >> IT 2022-852 et >>  IT 2022-888
    .
    Les communes du département non listées par l'arrêté sont en zone de contrôle temporaire  >> AP 2022-03162 du 3 novembre 2022

    Cet arrêté définit

    - la mise en place d'une zone réglementée supplémentaire (ZRS), ainsi que d'une zone tampon (ZT) ;
    - l'interdiction des mises en place (toutes espèces) dans les zones de protection et de surveillance jusqu'à leur levée ;
    - l'interdiction des mises en place de palmipèdes et de dindes (sauf reproducteurs et futurs reproducteurs) dans la zone réglementée supplémentaire et la zone tampon ;
    - la prolongation du vide sanitaire pour les lots de gallus (durée totale de 3 semaines au minimum entre chaque lot) dans la zone réglementée supplémentaire et la zone tampon ;
    - des restrictions aux mouvements pour les PAG ;
    - la mise en œuvre d'un dépeuplement préventif des palmipèdes et des dindes (sauf reproducteurs et futurs reproducteurs) en zone de protection, zone de surveillance (ZS) et en zone réglementée supplémentaire (ZRS) - pour la ZS et la ZRS, le dépeuplement concerne uniquement les lots valorisables par réforme anticipée à l'abattoir
    .

    La DDETSPP 79/PP/SPA appelle de nouveau tous les acteurs de la filière à la plus grande vigilance, à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports) et des mesures d'autocontrôles imposées par les arrêtés préfectoraux 2022-03162 et 2022-03486.

     

    ]]>
    Productions animalesVolailleCharente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121616Tue, 06 Dec 2022 16:32:45 +0100Reconduction de l'aide aux employeurs pour les contrats d'apprentissage ou professionnalisationhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/reconduction-de-laide-aux-employeurs-pour-les-contrats-dapprentissage-ou-professionnalisation/Renouvellement du soutien du Gouvernement à l’alternance pour 2023A partir du 1er janvier 2023, tous les employeurs d’apprentis et de salariés en contrat de professionnalisation jusqu’à 30 ans auront accès à une aide à l’embauche de 6 000 euros. Le montant de cette aide est unique quelle que soit la taille de l’entreprise, quel que soit le niveau de formation, quel que soit l’âge de l’apprenti.

    Les contours de cette aide seront définis dans les prochaines semaines par décret.

    + de détails : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/renouvellement-du-soutien-du-gouvernement-a-l-alternance-pour-2023

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121610Tue, 06 Dec 2022 15:52:48 +0100« Tous au Musée ! » Renforcer la diversité et l’inclusionhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/tous-au-musee-renforcer-la-diversite-et-linclusion/Créer des expériences significatives pour des publics de toutes origines et de tous horizons, c’est l’ambition du Musée Bernard d’Agesci et de l’agglo de Niort.Pour cette première, le Musée a invité 8 agriculteurs de l’agglo de Niort à venir monter une exposition à partir des œuvres présentes dans les réserves du musée. Chacun selon ses sensibilités pouvait choisir une œuvre picturale, une sculpture ou un objet.  Ce sont le plus souvent des représentations de la nature et des représentations animales que les agriculteurs ont choisi.

    A l’occasion du vernissage de l’exposition qui s’est déroulé le 1er décembre 2022, tous les participants ont été unanimes à dire leur enthousiasme d’avoir participé à cette expérience, de découvrir le musée de l’Intérieur, d’échanger avec la conservatrice, d’échanger entre eux sur autre chose que l’agriculture et de voir que l’agriculture et ses représentations sont très présentes au musée.

    Allez, tous au musée !  Exposition ouverte au public du 1er décembre 2022 au 26 février 2023

    https://musees.niortagglo.fr/musee-bernard-dagesci/index.html

    ]]>
    Charente-MaritimeDeux-Sèvres
    news-121554Mon, 05 Dec 2022 22:38:47 +0100Plui-d de NiortAgglo, des réunions publiques ouvertes à tous en décembre 2022 et janvier 2023https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/plui-d-de-niortagglo-des-reunions-publiques-ouvertes-a-tous-en-decembre-2022-et-janvier-2023/Des réunions de présentation du PLUi-D dans sa globalité, seront organisées dans les communes de l’Agglo, ouvertes à tous les citoyens. Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) est le document qui établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement dans toutes les communes du territoire de l’agglomération du Niortais. Le PLUi fixe les règles générales d’utilisation du sol et s’imposera à tous les particuliers, entreprises ou administrations dans les demandes de permis de construire, d’aménager, de démolir ou encore les déclarations préalables. Sur notre territoire, il s’accompagne d’un volet Déplacement (PLUi-D) qui définit la politique de Niort Agglo en termes de mobilités.

    Les réunions de présentation du PLUi-D dans sa globalité :

    • Le mercredi 7 décembre 2022 à 20h30 à la salle des fêtes de Mauzé-sur-le-Mignon
    • Le jeudi 8 décembre 2022 à 18h30 à la salle de la Baratte à Echiré
    • Le jeudi 15 décembre 2022 à 20h00 à l’Hôtel de ville à Niort (salon d’honneur)
    • Le mardi 10 janvier 2023 à 20h00 à la salle des fêtes de Beauvoir-sur-Niort
    •  

    >> En savoir plus sur le site de niortagglo

    ]]>
    TerritoireDeux-Sèvres
    news-121553Mon, 05 Dec 2022 22:22:25 +0100Influenza aviaire : de nouveaux cas confirmés avec de nouvelles zones de protection ou élargissementhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-de-nouveaux-cas-confirmes-avec-de-nouvelles-zones-de-protection-ou-elargissement/L'infection par le virus H5N1 a été confirmée par l'ANSES dans plusieurs élevages des Deux-Sèvres . En conséquence, une nouvelle zone de protection dans la région de Prahecq et une extension de la ZP d'Argentonnay sont mises en place. Des zones de surveillance sont mises en place ou élargies. >> Voir l'arrêté du 4 décembre 2022

    >> Voir la liste des communes en zone de protection et zone de surveillance au 4 décembre 2022

     

    Tous les acteurs de la filière sont invités à la plus grande vigilance, à l'application la plus stricte des mesures de biosécurité (en élevage et dans les transports) et au respect des mesures d'autocontrôles imposées par l'arrêté préfectoral
     

    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-121552Mon, 05 Dec 2022 22:05:22 +0100Influenza aviaire : un arrêté d'abattages anticipé d'élevages de canards et de dindes https://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-un-arrete-dabattages-anticipe-delevages-de-canards-et-de-dindes/Face à la flambée de cas d'influenza aviaire hautement pathogène novembre, en Vendée, Deux-Sèvres et Maine et Loire et considérant la nécessité de prendre des mesures de lutte complémentaires pour réduire le risque de diffusion du virus dans les élevages, un arrêté du 2 décembre ordonne le dépeuplement préventif des dindes et canards dans un rayon de 3 à 10 km autour des foyers à compter de ce lundi 5 décembre.>> Lire l'arrété du 2 décembre 2022

    Il est procédé à l'abattage anticipé des palmipèdes et/ou des dindes situés dans les établissements situés entre 3 et 10 km autour des foyers.

    L'ensemble des élevages concernés est placé sous la surveillance du directeur départemental chargé de la protection des populations et du vétérinaire sanitaire de l'exploitation.

    Cet arrêté entraîne l'application des mesures suivantes dans les unités d'élevage de volailles des sites des exploitations visée à l'article 1 :

    • Le recensement de toutes les catégories d'animaux présentes sur le site d'exploitation et le relevé de tous les stocks de lisier, fumier, déchets d'origine animale, aliments pour animaux et litière se trouvant sur le site d'exploitation.​​​​​​​
    • L'abattage anticipé des palmipèdes et/ou des dindes détenues dès que possible.
    • La réalisation de prélèvements pour recherche virologique sur 60 oiseaux par écouvillon trachéal avant transport vers le site d'abattage.
    • Aucune volaille et aucun autre oiseau captif ne doit entrer dans l'exploitation ou en sortir. Le DDETSPP peut accorder des dérogations individuelles pour la sortie des oiseaux des ateliers épidémiologiquement distincts, sur demande, avec l'émission d'un laissez-passer.
    • Aucun produit ou sous-produit issu de volailles (cadavre, œufs, viande provenant de volailles ou d'autres oiseaux captifs y compris les abats, aliment pour volailles, déjection, fumier, lisier, litière de volailles ou d'autres oiseaux captifs) ou objet susceptible de propager l'influenza aviaire ne doit sortir de l'exploitation, sauf autorisation délivrée par le DDETSPP qui prescrit les mesures à prendre pour éviter la propagation de la maladie.
    • L'accès à l'exploitation est interdit à toute personne autre que le propriétaire, les personnes chargées des soins aux animaux, le vétérinaire sanitaire, les agents des services vétérinaires et les personnes expressément autorisées par le DDETSPP.
    • Des moyens de désinfection appropriés pour les véhicules, les personnes et les matériels sont utilisés aux entrées et sorties de l'exploitation et des bâtiments.
    • Toute personne autorisée à pénétrer dans l'exploitation doit porter des bottes ou des surbottes. Toute personne autorisée à sortir de l'exploitation doit auparavant changer de vêtements, à moins qu'elle n'ait revêtu, avant d'entrer, une combinaison de protection et des surbottes qui seront laissées sur place. Si elle porte des bottes, celles­ ci sont désinfectées à la sortie de l'exploitation.
    • Tout véhicule autorisé à sortir de l'exploitation est lavé avec un produit détergent et ses roues sont désinfectées à l'aide d'un produit actif contre le virus. En cas d'utilisation d'un rotoluve, la solution est maintenue propre. Elle est changée dès que nécessaire.

     

    Selonlesrésultatsdesinvestigationsle présent arrêté sera :

    • soit complété par un arrêté préfectoral portant déclaration d'infection d'influenza aviaire hautement pathogène de l'élevage concerné si les investigations menées concluent à la détection d'un virus influenza aviaire hautement pathogène;
    • soit levé suite à la réalisation de l'ensemble des opérations d'abattage anticipé.
    ]]>
    Productions animalesVolailleDeux-Sèvres
    news-121550Mon, 05 Dec 2022 20:17:15 +0100Un webinaire RTE, GÉRÉDIS et ENEDIS sur les mesures de sauvegarde électriques cet hiverhttps://cmds.chambre-agriculture.fr/actualites/detail-de-lactualite/actualites/un-webinaire-rte-geredis-et-enedis-sur-les-mesures-de-sauvegarde-electriques-cet-hiver/GÉRÉDIS, RTE et ÉNÉDIS organise conjointement un webinaire d’information sur les mesures de sauvegarde pour le passage de l’hiver 2022-2023 à destination des acteurs économiques en Deux-Sèvres (entreprises, industriels, artisans, agriculteurs…) et de la Préfecture le lundi 12 décembre de 18h à 19h30RÉSERVEZ LA DATE >> lundi 12 décembre : webinaire conjoint RTE, GÉRÉDIS et ENEDIS

     

    GÉRÉDIS organise un webinaire d’information sur les mesures de sauvegarde pour le passage de l’hiver 2022-2023 à destination des acteurs économiques en Deux-Sèvres (entreprises, industriels, artisans, agriculteurs…) et de la Préfecture.

    Lundi 12 décembre de 18h à 19h30

    En présence de :

    • RTE : Mme Carole Pitou Agudo, Déléguée RTE Ouest
    • GÉRÉDIS : M. Sébastien GUINDET, Directeur Général
    • ENEDIS : M. Pascal POUZAC, Directeur Régional Poitou-Charentes

    L'événement sera l'occasion de :

    • établir un point de situation sur la tension du système électrique pour l’hiver 2022/2023
    • présenter le dispositif Écowatt et la charte associée,
    • informer sur les différentes mesures de sauvegarde
    • annoncer les modalités d’information et les dispositifs de communication.

    Les modalités détaillées de cet événement ainsi que les modalités d’inscription au webinaire sont à retrouver sous ce lien.

    ]]>
    EnvironnementTerritoireDeux-Sèvres